Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



"Tearii Alpha est un garçon que je voudrais faire éclore"



Tahiti, le 17 septembre 2020 – Le président du Pays, Edouard Fritch, a justifié ses choix de nommer Tearii Alpha à la vice-présidence et Yvonnick Raffin au ministère de l'Economie. "La politique est un métier difficile et j'ai trouvé que Tearii a bien réussi", a encensé Edouard Fritch.
 
Pour quoi votre choix s'est arrêté sur Yvonnick Raffin ?
"Cela fait six ans que je travaille avec Yvonnick. Nous avons ensemble relevé les finances de la commune de Pirae. J'ai trouvé dans ce garçon non seulement de l'intelligence mais beaucoup de compétences, et beaucoup d'implication dans la chose publique. Je disais qu'il fallait être courageux pour quitter une direction, celle de la CPS, pour s'investir dans un gouvernement ou le mode de vie n'est pas le même et surtout en pleine tempête. Je suis très heureux de l'avoir avec nous et (…) ce sera un bon élément pour le redressement de la situation de notre Pays (…). C'est un garçon loyal."
 
Et Tearii Alpha en tant que vice-président ?
"Il représente cette jeunesse qui a envie de se battre et qui le réussi. C'est une bataille pas facile pour les jeunes. La politique est un métier difficile et j'ai trouvé que Tearii a bien réussi. (…). Il a réussi à se faire élire pour un deuxième mandat dès le 1er tour (…). C'est un garçon qui est chargé d'âme politique et que je voudrais faire éclore. D'autre part c'est un monsieur que je fréquente depuis un certain temps, puisque nous étions à la même école, vous savez de quelle école je parle."
 
Pourquoi vous être séparer de Téa Frogier ?
"Je voulais absolument réduire le format du gouvernement, vous avez vu qu'on fait des coupes partout. Le président de l'assemble a annoncé que l'assemblée allait apporter sa contribution aux besoins financiers du Pays dans les mois à venir. Je ne pouvais pas en tant que président de l'exécutif ne pas faire aussi un effort. Donc c'était une opération très difficile parce qu'elle ne le mérite pas bien sûr. Elle a été une très bonne ministre mais voilà après discussion avec elle, elle a accepté effectivement de s'arrêter."
 
Pourquoi avoir réduit le nombre de ministères ?
"Je suis obligé quelque part de donner l'exemple. La situation financière du Pays, et de nos entreprises ne vont pas aller beaucoup mieux dans les mois à venir. A un moment donné, il faudra que j'appelle à faire des économies au niveau du gouvernement et de nos services. Je pensais qu'il fallait commencer par nous-même d'abord, que nous donnions l'exemple et que cet exemple serve après aux autres. J'espère ne pas être obligé de le réduire encore plus demain car ce sera un passage obligé. Si nous ne donnons pas l'exemple, on ne le suivra pas (…). On a regroupé les portefeuilles en fonction des urgences du plan de relance (…). Je crois qu'ils sont motivés, pour qu'on aille et fasse ce petit bout de chemin ensemble jusqu'en 2023."

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 17 Septembre 2020 à 17:56 | Lu 2128 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Octobre 2020 - 01:17 L’APF ne voit pas la vie en rose

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus