Tahiti Infos

Teahupoo déferle sur Paris


TAHITI, le 11 août 2022 - “Teahupo'o, la déferlante 2024”, tel est le titre de l’exposition qui a lieu actuellement à Paris et qui va durer jusqu’au 14 septembre dans quatre lieux distincts. Elle rassemble dix clichés de Tim McKenna et Ben Thouard. Ils sont présentés en grand format, en extérieur.

À l’occasion du festival “Formes Olympiques”, organisé par la ville de Paris, The International Surf Archive invite le grand public à découvrir la vague de Teahupo’o à travers “Teahupo'o, la déferlante 2024”, une exposition gratuite à Paris. Elle réunit dix clichés de Tim McKenna et Ben Thouard dans quatre sites extérieurs : le parc des Buttes Chaumont, le square Paul Langevin, les grilles du métro Bercy et celles du métro entre Nationale et place d'Italie. Elle va durer jusqu’au 14 septembre.

Créée en 2021, The International Surf Archive (Tisa) est une archive française à vocation internationale qui collecte, préserve gratuitement et valorise les contenus audiovisuels de la culture surf. Tisa propose également des programmes de formation dédiés aux créateurs de contenu et soutient financièrement les projets surf de femmes photographes grâce à sa bourse annuelle Pictures for Parity.

Selon Églantine Saubot, directrice du développement pour Tisa, l'objectif de l'exposition est “de faire connaître la vague de Teahupo'o aux Parisiens d’abord puis à un public plus large, puisque l'exposition ayant vocation à être itinérante jusqu'aux Jeux Olympiques”. Il est aussi de “mettre en lumière le surf en tant que discipline olympique”, et enfin de “sensibiliser le public qui n'a pas la chance de pouvoir partir en vacances sur la côte à ce sport qui est aussi une véritable culture”.

En introduction de cette exposition, Tisa explique : Si les tubes parfaits de Teahupo’o, qui peuvent atteindre 10 mètres de hauteur, sont le graal des surfeurs et surfeuses, ils sont aussi celui des photographes de surf comme Tim McKenna et Ben Thouard, qui vivent tous deux près de la vague légendaire. À travers deux sensibilités artistiques différentes, cette exposition vous invite à découvrir cette vague et à (re)découvrir le surf.

C’est Teahupoo qui a été choisi pour accueillir les épreuves de surf des Jeux Olympiques de Paris 2024. Pour la première fois, un territoire français ultramarin participe à l’organisation des JO. C’est également la première fois que le surf, consacré sport olympique en 2020, sera représenté lors des JO en France. C’est donc l’une des vagues les plus dangereuses du monde que les surfeurs et surfeuses du monde entier affronteront.

Deux photographes incontournables

Tisa a choisi Tim McKenna et Ben Thouard parce que “ce sont deux photographes incontournables de Tahiti qui travaillent sur la vague de Teahupo'o depuis des années, plus de 20 ans pour Tim, et parce que nous trouvons leurs approches artistiques de Teahupo'o différentes et complémentaires”. Le fil conducteur retenu a été la vague. “Nous avons voulu la présenter sous le plus d'aspects possibles : vue des bateaux, du ciel, vue sous-marine...

Né à Sydney en 1968, Tim McKenna a parcouru le monde avec son appareil photo pendant plus de 30 ans. En 2000, il a capturé l’image de Laird Hamilton en tow-in sur l’une des plus grosses vagues jamais surfées, la légendaire Millennium wave à Teahupoo. En 2007, il a publié un livre sur la vague mythique de Teahupo’o qu’il photographie depuis 1997.

Originaire de Toulon, Ben Thouard surfe depuis son plus jeune âge. Il nourrit pour ce sport et pour l’océan en général une véritable obsession qui l’amènera d’abord à Maui (Hawaii) puis à Tahiti en 2008 où il est installé depuis cette date. Il est l’auteur de plusieurs livres dont Turbulences dédié à Teahupo’o. Il expose actuellement à la galerie Blin plus Blin à Paris.

Pratique

Jusqu’au 14 septembre à Paris.
Au parc des Buttes Chaumont, square Paul Langevin, sur les grilles du métro Bercy celles du métro entre Nationale et place d'Italie.

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 11 Août 2022 à 17:46 | Lu 2476 fois