Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Taraho'i, siège de l’économie bleue



"L’économie bleue et ses enjeux concernent toutes les sociétés du Pacifique et l’objectif de cet événement est bien sûr de permettre aux parlementaires d’échanger et partager sur ce sujet mais aussi et surtout d’associer le public aux débats", explique Gaston Tong Sang, président de l'assemblée de la Polynésie française.
"L’économie bleue et ses enjeux concernent toutes les sociétés du Pacifique et l’objectif de cet événement est bien sûr de permettre aux parlementaires d’échanger et partager sur ce sujet mais aussi et surtout d’associer le public aux débats", explique Gaston Tong Sang, président de l'assemblée de la Polynésie française.
PAPEETE, le 4 septembre 2019 - L'assemblée de la Polynésie française organise, mardi et mercredi prochains, la Conférence du groupe des Parlements des îles du Pacifique (GPIP) qui portera sur "l'économie bleue durable". Seize pays du Pacifique participeront à cette rencontre. 

Les représentants de l'assemblée de la Polynésie française (APF) laisseront leur place dans l'hémicycle pendant deux jours à des parlementaires originaires de 16 pays du Pacifique. Ces derniers participeront mardi et mercredi prochains à la Conférence du groupe des Parlements des îles du Pacifique (GPIP), organisée par l'APF. 

Seront notamment présents : Ratu Nailatikau, président du parlement de la république de Fidji, Adrien Rurawhe, vice-président de la chambre des représentants de Nouvelle-Zélande, ou encore Kalani English, sénateur et représentant du président du Sénat de Hawaii. Les débats porteront sur l’économie bleue et précisément sur deux axes : "La pêche, secteur clé de l’économie bleue et la résilience de l’océan Pacifique."

"L'idée n'est pas de s'immiscer dans les politiques publics qui sont fixés et menés par les leaders de ces pays", explique Gaston Tong Sang, président de l'APF. "Il est cependant essentiel que les organes législatifs se mettent ensemble pour travailler, pourquoi pas, sur un texte commun concernant le réchauffement climatique. Une problématique d'autant plus importante pour nous les îles du Pacifique. (…) Concernant la pêche, les poissons ne tiennent pas compte des limites des ZEE... Donc si nous n'avons pas une bonne politique et une bonne réglementation, des pays pourraient ramasser plus de poissons dans leur filet et d'autre en avoir moins". 

DECLARATION DE TARAHO'I

En plus des parlementaires, des experts de l'océan et de l'environnement issus de diverses organisations tels que l'ONU, le Bureau du commissaire de l'océan Pacifique (OPOC) ou encore du Programme régional océanien de l'environnement (PROE) prendront également part au débat. "Nous recevons des sommités du domaine de l'océan. Des annonces importantes concernant la Polynésie française seront probablement faites au cours de la conférence", précise Manuel Terai, délégué aux affaires internationales, européennes et du Pacifique.  
 
Le public aura aussi l'occasion de participer aux discussions en adressant leurs questions par l'intermédiaire des réseaux sociaux. La conférence sera par ailleurs retransmise en direct sur internet.
 
À l'issue des débats, les participants signeront une déclaration commune. Baptisée la Déclaration Taraho'i, elle mettra en lumière les engagements de chacun.  

Rédigé par Désiré Teivao le Mercredi 4 Septembre 2019 à 18:22 | Lu 1074 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Septembre 2019 - 18:54 Tee time à Moorea

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués