Tahiti Infos

Tapages nocturnes : la gendarmerie va intensifier ses contrôles


Tapages nocturnes : la gendarmerie va intensifier ses contrôles
Tahiti, le 10 août 2021 – Gendarmerie et procureur rappellent que les agressions sonores nocturnes sont punies d’un an de prison ferme, et que le matériel peut être saisi. Dimanche dernier, les gendarmes et la police municipale de Faa’a sont intervenues pour un tapage nocturne. Le responsable a été jugé et verbalisé également pour non-respect des mesures sanitaires.
 
Face au constat du nombre important importants de tapages nocturnes ces derniers temps, la gendarmerie en Polynésie française et le procureur de la République de Papeete annoncent dans un communiqué conjoint que les contrôles vont être intensifiés.

La gendarmerie rappelle que « les agressions sonores en vue de troubler la tranquillité d'autrui » sont punies d'un an d'emprisonnement et de 1 790 000 de Fcfp d’amende. Le matériel ayant servi à commettre l’infraction (enceinte, boombox, etc.) peut être saisi également, tout comme le véhicule (si la musique provient des haut-parleurs).

Dimanche 08 août 2021, les muto’i et les gendarmes de la brigade de Faa'a ont été dépêchés pour faire cesser un tapage nocturne sur la commune. Le principal mis en cause a été interpellé et placé en garde à vue, tandis que son matériel a été saisi. Convoqué au tribunal de Papeete, il a été jugé et verbalisé également, pour non-respect des mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de la sortie de crise sanitaire.

 

Rédigé par Valentin Guelet le Mardi 10 Août 2021 à 21:00 | Lu 3711 fois