Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



"Tahiti PK0", une série policière qui s'imprègne du mana polynésien



Dans cette série policière, le mana polynésien est mis en avant.
Dans cette série policière, le mana polynésien est mis en avant.
PAPEETE, le 11 juin 2019 - Une série qui est actuellement en tournage au fenua. Durant une quinzaine de jours, acteurs et équipes techniques travailleront d'arrache-pied pour finaliser les séquences. La diffusion de Tahiti PK0 est prévue dans le second semestre 2019, sur Polynésie La 1ère.

Deux boites de production travaillent en collaboration sur ce produit, "Pacific TV Production" de Marie-Eve Tefaatau et "Monde et Media TV" de Jean-Marie Laronze.

Sur la cinquantaine de personnes qui travaillent sur ce projet, la plupart des acteurs sont Polynésiens. "Nous avons uniquement un auteur qui est parisien, trois techniciens et trois acteurs de métropole", prévient Jean-Marie Laronze, producteur.

Les acteurs de métropole sont tout de même confirmés, puisqu'il y a Edouard Montoute, il a fait tous les "Taxis", mais aussi "Astérix et Obélix". Il y a aussi Guillaume Delorme, qui a joué dans plusieurs séries, dont "Plus belle la vie", et Sandy Lewis Godefroy, qui a interprété notamment une chorégraphe meurtrière dans la série "Caïn". Trois acteurs reconnus dans le milieu et qui donneront la réplique aux acteurs locaux, parmi lesquels on retrouve Edouard Malakai ou encore Manuarii Bonnefin.

UNE SÉRIE QUI PARLE DU "MANA"


"Tahiti PK0" est une série policière que vous retrouverez dans le second semestre 2019 sur Polynésie La 1ère. Un concept qui a été initié par Marie-Eve Tefaatau, productrice bien connue au fenua, celle-ci s'est ensuite entourée de ses amis parisiens. "On a déjà travaillé avec Marie-Eve Tefaatau sur la saison 2 de la série Tupapa'u, la collaboration s'était très bien passée. Donc, on a décidé, il y a deux ans, de faire une nouvelle série qui soit plus proche de la réalité tahitienne et qui présente une autre vision", raconte Jean-Marie Laronze, producteur de "Monde et Media TV".

Et pour écrire cette nouvelle série, Marie-Eve Tefaatau a fait appel à Eric Delafosse. "Je travaille beaucoup sur les séries policières à Paris. Donc, on a une trame normale d'enquête policière avec un meurtre et il fallait l'insérer dans les thématiques locales. En faisant des recherches, je suis tombé sur le "mana". Du coup, j'ai inséré cela à mon texte", confie Eric Delafosse, auteur de la série "Tahiti PK0". Une marge de manœuvre bien différente des habitudes de l'auteur parisien. "J'arrivais sur un projet qui a été initié ici et ne connaissant pas la culture, Marie-Eve, me donnait des informations, elle m'envoyait même des photos de lieux pour m'inspirer. Du coup, toute la série a été écrite à Paris, et je ne suis arrivé qu'une semaine avant le début du tournage, où là, par rapport à des problèmes de décors, de production, j'ai réadapté un petit peu dans l'urgence, pour que tout corresponde au maximum au texte de départ". La réalisation a été confiée à Vincent Trisolini, "qui a fait plusieurs saisons de la série "Cut"".

Le tournage de Tahiti PK0 a démarré la semaine dernière et se poursuivra jusqu'au 23 juin, sur Tahiti. Quinze jours pour réaliser une série de six épisodes de 26 minutes, un réel défi pour l'équipe et les acteurs, et comme le dit Edouard Montoute, "on va le faire, on n'a pas le choix". Le budget pour la réalisation de cette série policière polynésienne est de plus de 70 millions de francs.


La parole à

Jean-Marie Laronze
Producteur "Monde et média TV"

"On a plaisir à travailler sur ce genre de projet"


"Les premiers jours de tournage sont un petit peu compliqué à mettre en place. Là, on a réussi à trouver notre équilibre, tout le monde est très content. Le moral est formidable, on a un réalisateur qui a fait plusieurs saisons de la série "Cut", et qui était ravi de venir sur ce projet parce qu'il était différent et c'est pour lui, l'occasion de faire une réalisation avec certaines aspirations artistiques, on va dire. C'est vraiment ce qui l'a convaincu de venir sur ce projet. France Ô et Polynésie 1ère nous ont accordés leur confiance. On a une plus grande liberté dans les thématiques abordées. C'est une gendarme qui se découvre des pouvoirs chamaniques et qui va apprendre à maitriser le mana. Donc, on est sur des thématiques qui sont plus difficilement abordés sur les chaines classiques et que l'on retrouve plus sur les plateformes digitales. Donc, c'est quelque chose qui nous donne plus de liberté, on a plaisir à travailler sur ce genre de projet, et à le défendre.

La série a vraiment été initiée par la Polynésie, elle a été poussée par Polynésie 1ère et c'est la première série en la matière. C'est la Polynésie qui développe son projet et qui s'appuie sur une équipe parisienne pour renforcer, notamment, les budgets sur certains points. On est vraiment sur quelque chose qui n'a jamais été fait dans ce sens-là."


Eric Delafosse
Auteur

"Faire une série qui parle avant tout aux Polynésiens"


"Ce qui est intéressant c'est qu'au-delà du policier, il y a une trame, un peu surnaturelle. Ce sont des choses que nous ne faisons pas beaucoup en France, qu'on ne nous laisse pas beaucoup faire, et Polynésie La 1ère, France Ô et France Télévisions nous laisse aller vers ça, parce que c'est ancré ici, tout le monde parle un petit peu du mana. Je ne sais pas si je dis des bêtises dans la série, mais en tout cas, il fallait, et c'était aussi le deal de faire une série qui parle avant tout aux Polynésiens et qui puisse être exportée un peu partout dans les pays francophones."

Edouard Montoute
Acteur

"On manque cruellement de moyens"


"Le tournage se déroule bien parce qu'on est entouré de personnes intéressantes, joyeuses, de bonne volonté et de bonne qualité. On est dans de très beaux décors naturels, le projet est très intéressant et le côté un petit peu plus compliqué, c'est qu'on manque cruellement de moyens et c'est problématique à la télévision. Là, on fait six fois 26 minutes en une quinzaine de jours, ce sont des délais voire impossible à tenir et on va les tenir, on n'a pas le choix. Il faut une bonne préparation, et les gens qui sont à l'initiative de ce projet, comme Marie-Eve Tefaatau, quand on la rencontre, on a envie de se battre pour elle. Pareil pour Jean-Marie Laronze. Pour ma part, c'est Vincent Trisolini qui m'a fait venir ici et il peut me demander ce qu'il veut et je le fais. Mais, c'est vrai que c'est compliqué. Ce sont des gens qui ont le cœur sur la main, on a envie de leur faire plaisir, donc on vient, on joue le jeu et on espère que s'il y a une saison 2, ce ne sera pas dans les mêmes conditions. En tout cas, j'aimerais bien venir donner des cours d'arts dramatiques, je veux faire ça en Guyane, en Martinique, à la Réunion et pourquoi pas ici. Ça me tenterait bien, surtout s'il y a une saison 2. J'ai fait de la télévision, du cinéma, du théâtre, des publicités… Maintenant, j'ai envie de réaliser, de diriger des comédiens et d'être dans la transmission du savoir, ce qui me permet de découvrir d'autres personnes et d'autres façons de jouer, en passant le relai aux autres."

Edouard Malakai
Acteur

"C'est un vrai échange"


"On est des acteurs non-confirmés et on a de la chance d'être avec des acteurs confirmés. Je pense qu'un acteur apprend tous les jours. Il doit maitriser des émotions, lire des textes variés et connaitre un réalisateur. Un comédien suit les instructions d'un réalisateur et les réalisateurs sont tous différents. J'ai fait du théâtre et grâce à tout cela, on apprend énormément de choses, et aujourd'hui, on a de la chance d'avoir une production qui croit en nous. Depuis Rai et Mana, Marie-Eve Tefaatau de Pacific Tv Production croyait en mon potentiel. Je ne pensais pas devenir un comédien, et j'ai la chance d'être là aujourd'hui. Il y a une certaine maitrise de ma part, et je suis appelé à coacher aussi des gens pour faire metteur en scène pour du théâtre, et ça fait plaisir. Ça veut dire que le travail porte ses fruits, c'est compliqué en Polynésie parce qu'il n'y a pas vraiment de projets. Edouard Montoute me confiait aussi qu'il ne pensait pas devenir comédien. On est devenu comédien sans le vouloir. On fait des vidéos et on a été repéré, c'est un coup de chance. Il y a peut-être des propositions pour la métropole, on essaye de voir pour la Nouvelle-Zélande ou alors Hawaii, les prochains mois ou années. C'est comme Edouard Montoute, il a l'opportunité de venir à Tahiti aujourd'hui, il le dit lui-même. Il est content de soutenir ce projet, comme Guillaume Delorme ou Sandy Lewis-Godefroy, qui viennent de métropole. C'est une aubaine pour nous. Ils sont là pour nous amener quelque chose, mais, comme disait aussi Edouard Montoute, ils découvrent une manière de travailler qui est différente de la France. C'est un vrai échange."

Sandy Lewis Godefroy
Actrice

" Vous allez découvrir des personnages hauts en couleurs"


"Soit je joue le flic, soit je joue le meurtrier, au choix. La nouveauté ici, c'est que je joue un flic, mais avec quelque chose d'un peu plus spirituel, c'est ce qui me touche profondément, parce que j'aime la connexion entre la terre, la mer, j'aime les éléments. Donc, c'est la première chose qui m'a touchée sur ce personnage et j'ai découvert qu'en Polynésie, on est très attaché à toutes ces valeurs, au mana, la spiritualité. J'ai vu dernièrement un reportage avec des femmes sublimes qui étaient dans l'eau et elles étaient en train de remercier l'eau, avant d'en sortir. Ça m'a touchée, parce qu'on m'a dit une fois : 'quand tu te lèves le matin, remercies les éléments', et c'est ce que je fais depuis un moment. Donc, si on a réussi à rajouter un peu plus de spirituel dans ce personnage de Cheyenne qui est une série télévisée où il y a de la fiction, on rappelle aussi les valeurs de la culture polynésienne. Vous allez découvrir des personnages hauts en couleurs. On voit une évolution de vie, des changements, des bouleversements et c'est ça qui est beau. On croit connaitre les gens, et on ne les connait pas, et c'est ce qu'on montre dans cette série, à travers chaque personnage. Les gens sont très ouverts, très accueillants et la série le montre aussi. Ce n'est pas une série avec des étrangers, c'est une série polynésienne qui accueille quelques "guest" au milieu. C'est un véritable échange et on apprend d'une manière différente."

Parmi les acteurs confirmés, on retrouve Edouard Montoute qui a joué notamment dans la saga "Taxi".
Parmi les acteurs confirmés, on retrouve Edouard Montoute qui a joué notamment dans la saga "Taxi".
Sur le même thème...

Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 11 Juin 2019 à 13:08 | Lu 2259 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 20 Octobre 2019 - 16:35 Pacif’Ink, la prime aux imprimantes durables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués