Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Suspension de Malouda - Des parlementaires ultramarins demandent un "statut adapté" pour les ligues locales



Paris, France | AFP | vendredi 16/02/2018 - Après la suspension infligée à l'ex-international français Florent Malouda pour avoir joué avec la Guyane, des parlementaires d'outre-mer réclament un "statut adapté", afin que les sélections locales puissent "participer aux manifestations internationales dans les meilleures conditions", dans un courrier adressé à la Fédération française de football vendredi.

Ces 16 députés et sénateurs de Guadeloupe, Martinique, Guyane et Saint-Martin dénoncent notamment "l'inadaptation du statut hybride réservé à nos ligues de football, les exposant à des sanctions dès lors qu'un ex-international français serait aligné au cours d'une compétition internationale", dans cette lettre dont l'AFP a eu copie. 
Ils font référence à la participation de Florent Malouda à la Gold Cup aux Etats-Unis, au sein de la sélection de Guyane en juillet dernier. L'ex-international français avait été suspendu pour deux matches par la commission de discipline de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), qui avait estimé qu'il ne pouvait pas jouer pour la sélection guyanaise, puisqu'il avait déjà évolué sous les couleurs de la sélection française.
La commission de discipline avait infligé une défaite de 3-0 à la Guyane dans son match contre le Honduras auquel Malouda avait pris part (le match s'était soldé par un nul 0 à 0), et la Ligue de football de Guyane avait été condamnée à payer une amende.
Or, rappellent les parlementaires, "depuis 2013, les ligues de football de Guadeloupe, de Martinique, de Guyane et de Saint-Martin sont membres à part entière de la Concacaf", et "peuvent à ce titre présenter leurs sélections aux manifestations internationales organisées dans leur bassin géographique avec l'accord exprès de la Fédération Française de Football (FFF)".
Ils déplorent également que la composition des équipes régionales "reste dépendante du bon vouloir des clubs professionnels qui décident de libérer ou non les joueurs convoqués en sélection". Ces parlementaires saluent enfin la volonté du président de la FFF Noël Le Graët de solliciter auprès du président de la Fifa "une aide importante afin de mieux structurer et soutenir financièrement nos ligues", comme il s'y était engagé en décembre lorsqu'il s'est rendu dans les territoires ultramarins.

le Vendredi 16 Février 2018 à 07:46 | Lu 1253 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués