Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Surf Pro - Karelle Poppke : La championne de surf s'engage dans l'armée


Karelle Poppke, 21 ans, est actuellement une de nos meilleures surfeuses à l'international. Elle est positionnée à la 109e place du classement des world qualifying series de la world surf league avec seulement quatre compétitions à son actif en 2018. Elle a annoncé ce lundi mettre fin à sa carrière de surfeuse professionnelle pour s'engager dans l'armée de l'air pour diverses raisons.


Karelle Poppke a mis un terme à sa carrière de surfeuse professionnelle par manque de moyens
Karelle Poppke a mis un terme à sa carrière de surfeuse professionnelle par manque de moyens
Ce n’est pas une bonne nouvelle pour le sport polynésien, Karelle Poppke a annoncé ce lundi mettre un terme à sa carrière de surfeuse professionnelle. Le surf est pourtant un des rares sports où certains parviennent à gagner leur vie. Sophie Goldsmith, directrice générale de la world surf league, avait même annoncé en septembre dernier que les filles allaient gagner en 2019 autant que les hommes.
 
Or les hommes ont gagné cette année, rien qu’en gains liés aux compétitions - donc hors contrats de sponsoring -, environ 40 millions xpf pour le premier et 12 millions xpf pour le dernier du top 32 du world championship tour (WCT). Pour les séries qualificatives (WQS), les gains sont moindres : 3 millions par an pour un surfeur du Top 20, 1 million xpf par an pour un surfeur du Top 40.
 
Pour les filles qui évoluent dans le WQS, la première Tahitienne Vahine Fierro, 51e, a gagné 400 000 xpf en 2017, Marion Phillipe (87e) a gagné 236 000 xpf et Karelle Poppke a gagné environ 194 000 xpf sur l’année. Certaines comme Vahine Fierro ont pu obtenir un contrat de sponsoring mais les résultats en compétition et le potentiel ne débouche pas automatiquement sur un contrat de sponsoring.
 
Karelle Poppke n’a jamais caché sa volonté d’être une sportive professionnelle en mettant toutes les chances de son côté. Entrainement intensif, régime alimentaire, déplacements à l’étranger…Mais les world qualifying series sont un véritable parcours du combattant et malgré le soutien de la famille, l’aide plus ou moins importante d’Air Tahiti Nui, les aides naissantes du Pays, il faut pouvoir tenir.

Une décision difficile à accepter pour son entourage
Une décision difficile à accepter pour son entourage
Du côté des garçons, c’est tout aussi difficile, la liste des candidats des surfeurs à fort potentiel cherchant à se professionnaliser est longue : Mihimana Braye, Mateia Hiquily, O’Neil Massin, Ariihoe Tefaafana, Tereva David, Heremoana Luciani…La problématique de la professionnalisation de nos sportifs polynésiens, de nos ambassadeurs, a été soulevée récemment par rapport à nos Tiki Toa. Le problème semble donc toucher diverses disciplines.
 
Nous l’avons eue ce matin au téléphone et pour Karelle il s’agit avant tout d’un problème financier « J’ai des sponsors mais ils apportent une aide matérielle, je manque cruellement d’argent pour financer mes déplacements à l’extérieur. On est pas toutes des beautés payées pour porter des maillots. J’ai besoin de gagner ma vie, comme tout le monde. » a-t-elle conclu. On souhaite pour l’instant une bonne continuation et beaucoup de courage pour la suite à notre championne. SB
 
Un extrait de sa déclaration :
 
« Et voilà, je crois que nous sommes arrivés au jour J pour vous annoncer à tous que j’ai fini par prendre une décision pour mon avenir, une décision qui n’a pas été facile mais je l’ai tout de même fait. Alors voilà, je me suis engagée pour l’armée de l’air. Une décision qui a été lourdement réfléchie et pensée. Une décision qui n’a pas toujours plu à ma copine, mes parents, mon entourage, certains amis, mais la vie est faite ainsi. »
 
« Je laisse derrière moi une carrière de surf, une carrière lors de laquelle j’aurais voulu percer pour faire du surf mon métier mais on subit tous des problèmes, que ce soit financiers, matériels, sponsoring, motivation, envie, buts, objectifs et autres. Je ne regrette rien, j’ai bien profité, j’ai montré tout ce que je savais, j’ai appris à d’autres ce que je connaissais déjà et je garderais toujours un bon souvenir de ma carrière de surfeuse. (…) Rendez-vous samedi 8 décembre à l’aéroport. »

Karelle Poppke est considérée par certains comme notre meilleure surfeuse tahitienne
Karelle Poppke est considérée par certains comme notre meilleure surfeuse tahitienne

Rédigé par SB le Mardi 4 Décembre 2018 à 10:09 | Lu 3873 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti