Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Surf Pro – Focus sur Mihimana Braye : Un bon résultat au Chili


Après un début de saison 2019 en manque de réussite, Mihimana Braye a pu enfin obtenir un bon résultat. Il a participé à l'Arica Pro, une compétition WQS 3000 des world qualifying series (WQS) qui s'est déroulée du 28 mai au 2 juin au Chili, où il a pu obtenir une belle 3e place. Ce résultat lui permet de remonter de 80 places pour se retrouver à la 72 position du classement WQS.


Mihimana Braye, 23 ans, est un des meilleurs espoirs du surf tahitien. Dans le monde la compétition depuis le plus jeune âge, il participe au circuit des world qualifying series depuis 2013. Son objectif ? Intégrer le Top 32, l'élite du surf mondial qui participe aux 11 épreuves du championnat du monde, le WCT. Pour cela, il faut terminer l'année dans le Top 10 des world qualifying series (WQS).
 
Son meilleur positionnement était en 2016, une année qu'il a pu terminer à la 50e place. Beaucoup de candidats pour peu d'élus : le surf de compétition n'est pas une voie facile. Le surf de compétition est très aléatoire car lié aux vagues, à un dixième de point en plus ou en moins, aux juges…Les coûts de déplacement sont également un frein pour nombreux de nos talents. Certains font le choix du free surf. Mihimana Braye lui fait partie du programme "Ambassadors" d'Air Tahiti Nui.
 
Mihimana Braye, O'neil Massin et quelques autres persévèrent pour espérer atteindre le WCT. Du côté des femmes, Vahine Fierro tente elle aussi d'atteindre le WCT, elle est actuellement 10e au classement WQS alors qu'en fin d'année les 6e premières du WQS atteignent le WCT féminin. SB/WSL

Surf Pro – Focus sur Mihimana Braye : Un bon résultat au Chili
Parole à Mihimana Braye :
 
Un début de saison difficile ?
 
"Oui, un début de saison très difficile au niveau de mes premières compétitions. Je ne m'attendais pas à commencer l'année comme ça. J'avais beaucoup de mal, surtout au niveau mental, beaucoup d'anxiété. J'avais beaucoup perdu en confiance. J'étais dans un cercle qui ne m'amenait pas vers le haut, avec des résultats pas à la hauteur de mes capacités. Cela fait du bien de refaire un résultat, de revenir dans la gagne."
 
Comment continuer dans ces moments de doute ?
 
"J'ai toujours cette petite voix qui me dit "il faut continuer, il ne faut jamais abandonner". L'année est longue. Ce n'est pas parce que tu commences mal que tu vas mal terminer. Il faut persévérer, c'est le secret, apprendre de ses erreurs et revenir plus fort. Cela me donne une impression de nouveau départ. Je me sens bien, mon objectif est un objectif sur le long terme, il faut savoir voir plus loin que les défaites."
 
Quelques mots sur cette compétition ?
 
"C'est une vague tubulaire qui ressemble un peu à Teahupo'o, c'était donc un avantage pour nous Tahitiens. On a eu des tubes tous les jours. Par contre, la vague est très dangereuse et très proche des cailloux. Il fallait pousser ses limites, merci au bon Dieu, il n'y a pas eu de blessé. J'ai fait de très bonnes séries avec des come backs dans les dernières cinq minutes, avec de très bonnes notes, de très bons tubes. C'était super."

Une belle remontée au classement ?
 
"Aucune compétition "Prime" n'a été faite, il ne faut donc pas trop s'emballer, il faudra le regarder après que quelques "Prime" aient été faits pour se situer. C'est sûr, cela fait plaisir de revenir dans le Top 100. Il faut essayer de profiter de ce coup de boost pour garder le rythme et surtout la confiance."
 
Tes objectifs ?
 
"Mon objectif reste le même, celui de me qualifier pour le WCT pour l'année 2020. Je suis confiant, mon niveau de surf est là. On verra bien ce que cela va donner mais je suis confiant, je vais y arriver. J'ai un bon soutien, j'ai un coach, mes sponsors, ma famille. Tout est possible alors je reste positif et concentré sur ma fin d'année."
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
"J'aimerais remercier mes parents et ma copine pour tout le soutien qu'ils m'apportent. J'aimerais remercier également mon préparateur physique Kader Touati ainsi que mes sponsors Lululemon, Air Tahiti Nui, Enviropol, Tahitian Cola, FCS et merci à Tahiti Infos qui suit l'actualité des sportifs à l'extérieur." Propos recueillis par SB

Surf Pro – Focus sur Mihimana Braye : Un bon résultat au Chili

Rédigé par SB / WSL le Jeudi 6 Juin 2019 à 19:07 | Lu 647 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti


















ranktrackr.net