Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Surf : Fierro, Ado, Le Car et Bulard pour le dernier ticket pour Tokyo



(de gauche à droite) Cannelle Bulard, Pauline Ado, Maud Le Car et Vahine Fierro sont en lice pour espérer décrocher les deux tickets pour les ISA World Games, au Salvador, en mai 2021, dernière compétition qualificative pour les Jeux de Tokyo.
(de gauche à droite) Cannelle Bulard, Pauline Ado, Maud Le Car et Vahine Fierro sont en lice pour espérer décrocher les deux tickets pour les ISA World Games, au Salvador, en mai 2021, dernière compétition qualificative pour les Jeux de Tokyo.
Tahiti, le 24 novembre 2020 - Pauline Ado, Maud Le Car, Cannelle Bulard et la Tahitienne Vahine Fierro participent depuis le 16 novembre à un stage à Papara, organisé par la Fédération française de surf. Ce premier regroupement doit permettre au staff de l'équipe de France d'identifier les deux surfeuses qui participeront aux ISA World Games, au Salvador, en mai prochain. Il s'agira de la dernière compétition qualificative pour les Jeux olympiques de Tokyo. 

Qui pour accompagner Johanne Defay, Jérémy Florès et Michel Bourez aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021 ? Une place reste encore à prendre en équipe de France. Une place qui devrait vraisemblablement revenir soit à  Pauline Ado, Maud Le Car, Cannelle Bullard où à la Tahitienne Vahine Fierro qui participent toutes depuis le 16 novembre à Papara à un stage organisé par la Fédération française de surf (FFS).
 
Sous la houlette de Stéphane Corbinien, directeur de la performance de la FFS, et de Hira Teriinatoofa, entraineur olympique de l'équipe de France, les athlètes sont mises en situation de compétition depuis une dizaine de jours. Ces dernières sont à l'eau tous les matins dès 7h30 et elles enchainent ensuite avec trois séries. La première de 30 minutes, puis 20 minutes avant de terminer avec une série de 10 minutes, avec des vagues notées par des juges locaux.
 
"Le but du stage, c'était de leur donner tous les scénarios possibles en compétition", indique Hira Teriinatoofa. "Au point de vue techniques de surf, elles sont toutes tellement proches, ce stage ça nous a permis de les départager un peu. Une fois le stage terminé et que les compétitions reprendront sur le tour professionnel nous allons évidemment les suivre avec le staff de l'équipe de France. On va mettre en place un barème de points selon leurs résultats et ça nous permettra encore plus de les départager."

Au Salvador avant Tokyo

Le but de ce regroupement pour le staff de l'équipe de France est de pouvoir identifier les deux surfeuses qui s'envoleront aux côtés de Johanne Defay, numéro une française, au Salvador en mai prochain pour les ISA World Games, dernière compétition qualificative pour les Jeux olympiques de Tokyo. Defay étant déjà qualifiée, mais elle devra se rendre au Salvador pour valider sa place, un ticket reste encore à prendre à ses côtés pour le Japon.
 
Sur le papier Pauline Ado, 29 ans, qui compte cinq saisons sur le Championship Tour (CT) et 8e du classement QS avant l'interruption des compétitions, semble partir avec une longueur d'avance sur ses camarades de stage. La jeune femme a également été très impressionnante sur le beach-break de Taharuu lors de la session de mardi avec des vagues notées à 7 points.

Vahine Fierro, l'espoir polynésien

Derrière Ado, la Tahitienne Vahine Fierro, 20 ans, la plus jeune du regroupement, semble être la plus  à même de décrocher un billet pour le Salvador. La surfeuse de Huahine, sacrée championne du monde junior en 2018 et récente vainqueur de la Taapuna Master, était également très en jambes mardi sur le spot de Papara. "Clairement, l'un de mes objectifs en 2021, c'est de me qualifier pour les Jeux de Tokyo, en plus de gagner ma place sur le CT", a insisté Fierro.  
 
Cannelle Bulard et Maud Le Car, des surfeuses expérimentées et habituées aux joutes du circuit QS ne sont évidemment pas à prendre à la légère. Dans les tous les cas, la tâche du staff de l'équipe de France pour départager ces jeunes femmes s'annonce plus que compliquée. Un deuxième regroupement, dont le lieu n'a pas encore été confirmé, devrait se tenir en février prochain. Ce sera la dernière occasion pour elles de se démarquer.

La Tahitienne Vahine Fierro, 20 ans, est la plus jeune de ce rassemblement. La surfeuse de Huahine a montré mardi de belles dispositions sur le beach-break de Taharuu.
La Tahitienne Vahine Fierro, 20 ans, est la plus jeune de ce rassemblement. La surfeuse de Huahine a montré mardi de belles dispositions sur le beach-break de Taharuu.

Le débrief des séries avec Stéphane Corbinien, directeur de la performance de la Fédération française de surf, et Hira Teriinatoofa, entraineur olympique de l'équipe de France.
Le débrief des séries avec Stéphane Corbinien, directeur de la performance de la Fédération française de surf, et Hira Teriinatoofa, entraineur olympique de l'équipe de France.

Rédigé par Désiré Teivao le Mardi 24 Novembre 2020 à 17:48 | Lu 1106 fois

Tags : SURF





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Septembre 2021 - 05:00 Les Aito à la conquête de l'e-sport

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives Tahiti Infos | Archives Les Nouvelles | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti | Catalogues