Tahiti Infos

Suisse: l'auteur d'une prise d'otage dans un train tué lors de l'assaut


Crédit Fabrice COFFRINI / AFP
Crédit Fabrice COFFRINI / AFP
Yverdon-les-Bains, Suisse | AFP | vendredi 08/02/2024 - L'auteur d'une prise d'otages dans un train dans l'ouest de la Suisse jeudi soir, a été "mortellement blessé" lors de l'assaut et les personnes qu'il retenait ont été libérées saines et sauves, a indiqué la police.

Le preneur d'otage serait un "demandeur d'asile" iranien âgé de 32 ans qui était armé d'une hache et d'un couteau et qui parlait le farsi et l'anglais, a précisé le porte-parole de la police cantonale vaudoise Jean-Christophe Sauterel, au cours d'un point de presse.

"A ce stade de l'enquête, les motivations de l'auteur ne sont pas connues", ont encore indiqué les autorités.

Quand on leur a demandé si la guerre entre Israël et le Hamas pouvait avoir joué un rôle dans cette attaque, ni les policiers ni les procureurs présents à la conférence de presse n'ont voulu s'avancer.

Le porte-parole a insisté sur le fait que l'identité du preneur d'otage était encore au conditionnel, le temps de faire toutes les vérifications nécessaires.

Si elle est confirmée, l'identité de l'auteur devrait apporter de l'eau au moulin de l'UDC, le premier parti de Suisse, qui fait campagne en permanence pour dénoncer les crimes et délits commis par des étrangers et réclamer une politique plus sévère à l'égard des demandeurs d'asile.

Armé d'une hache

Le preneur d'otage a été abattu par un policier alors qu'il fonçait sur lui avec une hache, le groupe d'intervention qui a réussi à monter à bord du train immobilisé ayant réussi à s'interposer entre l'attaquant et les otages.

Ils étaient quinze au total, 14 passagers et le conducteur de la rame.

La prise d'otages a commencé jeudi vers 18H35 et s'est achevée aux alentours de 22H30.

L'auteur présumé a d'abord forcé le conducteur de la rame arrêtée en gare d'Essert-sous-Champvent - à une demi douzaine de kilomètres d'Yverdon non loin du lac de Neuchâtel - à quitter son poste et à  rejoindre les autres passagers.

Les forces de l'ordre ont été alertées par ces derniers et les négociations avec le preneur d'otages se sont en parties déroulées par la messagerie Whatsapp et par le biais d'un interprète parlant le farsi, la langue majoritaire en Iran.

Assaut

Les autorités ont finalement pris la décision de donner l'assaut. 

Les policiers sont entrés en action aux alentours de 22H15. 

Un clip vidéo diffusé sur le réseau social X montre la rame immobilisée dans la nuit avant plusieurs fortes explosions très lumineuses.

Une manœuvre des policiers pour arriver à éloigner le preneur d'otages de ses victimes, a expliqué M. Sauterel.

Le procureur de service et le procureur général du canton de Vaud se sont rendus immédiatement sur place et une instruction pénale a été ouverte.

Au total, une soixantaine de policiers ont été engagés. Les groupes d'intervention du canton et de la ville de Lausanne ont été appuyés par des tireurs d'élites de la police cantonale genevoise.

Rare en Suisse 

Les prises d'otages sont assez rares en Suisse, surtout de cette ampleur. 

Les dernières à avoir défrayé la chronique avaient des motivations crapuleuses. 

Ainsi en janvier 2022, des malfrats avaient pris en otage un couple et deux employés d'une entreprise pour gagner accès aux coffres où étaient entreposés des métaux précieux, mais ils avaient finalement fui sans leur butin.

En novembre 2021, un directeur d'une entreprise horlogère avait été pris en otage à son domicile avec des membres de sa famille. 

Après avoir dérobé de l’or de son entreprise, les six preneur d'otages avaient fui en France voisine.

le Vendredi 9 Février 2024 à 04:09 | Lu 678 fois
           



Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected]. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.