Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Sinistrés de Paea : Jean-Christophe Bouissou met en cause la commune



Sinistrés de Paea : Jean-Christophe Bouissou met en cause la commune
PAPEETE, le 07 mars 2017 -Jean Christophe Bouissou, le ministre du Logement s’est rendu mardi après midi à Paea auprès de la famille sinistrée dans le quartier Cadousteau afin de trouver au plus vite une solution.

L’histoire de Mareva Moerai et d’Amo Tutururei a révélé un dysfonctionnement majeur dans le système d’aide aux sinistrés. La situation de cette famille que nous avions relayée dans notre journal de mardi a interpellé le ministre du Logement. Ainsi Jean-Christophe Bouissou et ses conseillers se sont rendus dans le quartier Cadousteau, auprès d’une famille sinistrée de Paea laissée pour compte par le Pays et la commune.

Le ministre du logement Jean-Christophe Bouissou accompagné du service de l’OPH a découvert qu’environ 55 dossiers de personnes sinistrées de la commune de Paea n’étaient pas remontés jusqu’à leurs services. Ainsi le représentant de l’OPH sur place a indiqué « Nous venons de réalisés que seuls trois dossiers sur 58 ont été identifiés par nos services. C’est totalement incroyable. Il faudra faire vite parce qu’on est sur la fin des commissions d’aide aux sinistrés. On ne peut pas laisser les familles comme ça, surtout quand on voit les observations qui sont portées sur le listing de la commune. L’OPH a téléphoné à toutes les communes qui ont été sinistrées suite aux intempéries et nous n’avons pas eu le même retour sur Paea que nous avons eu sur d’autres communes. »

Le ministre du Logement Jean-Christophe Bouissou s’est dit passablement agacé de la situation, lors de la visite, il n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler à l’ordre l’adjointe au maire, « je ne comprends pas que nous apprenions ce genre de cas par la presse, c’est parfaitement anormal que ce genre de situation n’ai pas été recensée. Dans ce genre de situation, il ne faut pas attendre. »

Sinistrés de Paea : Jean-Christophe Bouissou met en cause la commune
Ainsi le ministre a ouvertement reproché à la commune de ne pas avoir fait remonter les dossiers aux services du Pays concernés, « de toutes les communes que nous avons traité, la seule dans cette situation et avec des cas aussi importants est la commune de Paea, ce n’est pas normal » s’est insurgé le ministre.
De son côté la deuxième adjointe au maire de Paea, Rita Huuti, s’insurge contre ces accusations, « nous avons fait ce que nous avons pu. Les familles ont été recensées. Je ne peux pas accepter ce que dit le ministre, nous nous sommes mobilisés pour les familles sinistrées et avons tout de suite été sur le terrain recenser les familles dans le besoin. Nous avons fait ce que nous avions à faire. » Par ailleurs, elle dénonce de son côté le manque de clarté dans la communication du Pays, « personne ne nous a dit que c’était à nous, les communes, de faire remonter les dossiers. La preuve si trois dossiers ont été traités par l’OPH c’est parce que ces personnes ont fait les choses correctement », a indiqué la représentante de la commune.

Loin de toutes ces considérations, Mareva Moerai espère juste recevoir un peu d’aide afin d’arrêter de dormir sous son chapiteau et pouvoir reprendre son activité d’agricultrice et de guérisseuse le plus rapidement possible. « Nous voulons juste un peu d’aide pour qu’on puisse retravailler le plus vite possible. Depuis le mois de janvier je n’ai rien gagné parce tout a été détruit, nos champs ont été inondés et nos animaux se sont noyés. Nous ne demandons pas un palais, mais juste de quoi nous permettre de reconstruire notre fare » déclare-t-elle en regardant les ruines de son fare.

« Je pense qu’aujourd’hui il faut considérer ce qu’il vient de se passer et faire en sorte que la municipalité et le pays puissent encore mieux travailler en concorde pour éviter ce genre de situations à l’avenir», a conclu le ministre.

Jean Christophe Bouissou "les attestations sont restées ici, dans la commune"

Sinistrés de Paea : Jean-Christophe Bouissou met en cause la commune
Comment se fait-il qu’une famille entière se retrouve aussi démunie, sans aide de quiconque ?
Nous avons traité près de 1000 dossiers et nous découvrons aujourd’hui qu’il en reste encore. C’est la première commune où je découvre une situation comme celle-ci. Là où ça me fait mal, et ça me fait mal au niveau du Pays, c’est que nous avons un système qui nous semblait infaillible et nous nous retrouvons aujourd’hui dans une situation avec des familles sinistrées qui ne sont pas recensées. J’essaie de comprendre où est-ce que l’alerte n’a pas été donnée, pour que l’on remédie à ce genre de situation.

Pourquoi être venu aujourd’hui ?
Je suis venu pour faire un constat, je suis venu aussi pour voir quelles solutions nous pouvons apporter à cette famille, j’ai demandé à l’OPH dès ce matin de trouver un logement quelque part si possible dans la commune de Paea et nous avons un logement qui s’est libéré récemment et qui peut servir à accueillir la famille, parce qu’il y a quand même des enfants qui ont été dispatchés dans d’autres familles, que la maman et le papa souhaiteraient pouvoir récupérer. Nous allons faire en sorte de pouvoir les loger, les sécuriser pendant le temps nécessaire à la construction d’un fare OPH.

D’où est venu ce dysfonctionnement ?
Je viens de rencontrer le voisin qui lui aussi a été sinistré, les eaux ont coulé dans leur logement, il m’a montré une attestation de la municipalité, sauf que cette attestation n’a jamais été transmise au niveau du Pays. J’ai l’impression que les attestations sont restées ici, dans la commune. Il faut quand même que l’on dise très clairement les choses si on veut éviter demain qu’il y ait une situation similaire. Dès aujourd’hui, les services sont ici, nous allons procéder au recensement, les besoins en matériaux. On s’aperçoit que les affaires sociales étaient intervenues sur un sinistre précédent pour les aider avec des équipements intérieurs, nous allons parfaire tout cela et terminer un travail qui aurait dû être réalisé depuis déjà quelque temps.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 7 Mars 2017 à 18:52 | Lu 7265 fois






1.Posté par jade le 08/03/2017 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et l'adjointe au maire de Paea toute fier que 3 dossiers sur 58 ont bien été traité non mais ALLO!!! il faut lui jeter des œufs pourris à celle là

2.Posté par Pito le 08/03/2017 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le maire est plus rapide à nommer une personne pour les prochaines élections législatives et mettre le bord..... que pour traiter les dossiers de ses administrés qui sont dans le dénuement le plus total !!!!

3.Posté par nelson le 08/03/2017 09:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quoi cela sert il d être ajoint au maire si on ne s occupe pas de sa population,c''est a eux de faire remonter l''info aue tatou e...

4.Posté par Toute la vérité le 08/03/2017 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut aussi préciser que le Pays doit transférer des compétences aux communes avec des moyens en matière d'aide sociale. Mais il ne le fait pas alors on utilise le système D et les communes ne disposent pas de personnels formés et en nombre suffisant pour faire face. C'est encore pire dans les archipels éloignés. Normalement les communes ne peuvent pas intervenir en matière de logement et d'aide sociale. La balle est dans le camps du Pays.

5.Posté par citoyen le 08/03/2017 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Jade et à tous les rigolos du Tapura, êtes -vous seulement capable de vous demander si JCB aurait été aussi virulent avec la mairie de Paea si Graffe n'avait pas annoncé pour les législatives, la candidature de Raurii Teriitahi contre celle de Nicole Sanquer ?! Les 55 familles sinistrées devraient dire un grand mauruuru à Jacqui parce que c'est absolument clair que c'est son annonce qui a fait accourir le sinistre du logement dans la commune de Paea avec grand renfort de communication...Comment se fait-il que dans les communes ou il y a eu aussi des ratés, silence radio ? hahaha...

6.Posté par Puté le 08/03/2017 12:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je remercie Tom et ses jeunes pour son action. Grâce à votre intervention, Mareva et Amo seront aidés.
Par contre on veut aller défendre les dossiers de la PF à l''A.N mais on n''est pas capable de défendre un seul dossier de son quartier Cadousteau.

7.Posté par Paroa le 08/03/2017 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il me semble la dame qui a tout perdu disait qu'un ministre était passé mais n'est pas venu la voir, à vérifier!

8.Posté par Mariadellarossi le 08/03/2017 18:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens j''ai eu la même pensée que toi citoyen!

9.Posté par vanille le 08/03/2017 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BUISSOU ne changera jamais c'est toujours la faute de quelqu'un d'autre alors que le ministre de l'équipement est passé à côté et n'a même pas lever le petit doigt pour cette pauvre famille, heureusement que les médias ont montré à la TV pour que le gouvernement fasse quelque chose, quelle honte.

10.Posté par ha'a titi'aifaro le 09/03/2017 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est malheureusement toujours la même chose, pour que les choses bougent , médiatisation et çà y est, çà bouge, et encore là, çà va, mais lorsqu'il y a mort d'homme c'est pire !!! Si ce n'est pas malheureux !!!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance