Tahiti Infos

Sentiment d'insécurité à Papeete : DSP et mutoi renforcent leur présence en ville


Les chiffres de la délinquance à Papeete sont à la baisse depuis le début de l'année assure le commissaire Perrault.
Les chiffres de la délinquance à Papeete sont à la baisse depuis le début de l'année assure le commissaire Perrault.
PAPEETE, le 23 juin 2016 - Le commandant de la DSP François Perrault est allé à la rencontre des commerçants qui se plaignent des vols et de la baisse de leur activité, en particulier les mercredis et vendredis après-midis quand les jeunes se regroupent dans le centre-ville. Il se veut rassurant.

"Il ne faut pas confondre insécurité et sentiment d'insécurité" explique le commissaire François Perrault, commandant de la DSP à Papeete, qui rappelle en préambule qu'après cinq années de hausse de la délinquance dans la capitale, la tendance semble s'inverser en 2016 sur sa zone de compétence.

A titre d'exemple, 21 vols avec violence ont été enregistrés entre janvier et mai 2016, contre plus du double, soit 43, sur la même période en 2015. Pour autant, les commerçants du centre-ville s'inquiètent toujours et se disent victimes de vols et d'une baisse d'activité, en particulier les mercredis et vendredis après-midis quand les jeunes se rassemblent au cœur de Papeete créant des groupes de parfois plus d'une centaine d'individus.

7 jeunes de 14 à 18 ans interpellés mercredi

Pour les rassurer, le patron de la DSP est allé à leur rencontre en début de semaine. L'occasion de leur rappeler que ses services étaient particulièrement sensibilisés à la situation et à une sécurisation renforcée du centre-ville commercial et touristique, avec de nombreuses patrouilles pédestres et en véhicules.

Comme pour illustrer le propos, sept jeunes ont ainsi été interpellés mercredi pour deux séries de vols commis depuis le début de la semaine chez un même marchand de tabac-souvenirs, du côté de la poste de Papeete. Quatre se trouvaient encore ce jeudi en garde à vue dans les locaux de la DSP. Vols d'objets divers en coupant les antivols à la pince, vitrines et glacières forcées et même… vols de carte-postales : des petits larcins mais typiquement de ceux qui empoisonnent la vie des commerçants et participent au fameux sentiment d'insécurité. La bande de loustics, âgés de 14 à 18 ans, a été identifiée et retrouvée grâce aux enregistrements des caméras de vidéosurveillance.

Les commerçants qui devraient également pouvoir compter sur une activité accrue de la police municipale. La ville a en effet validé la semaine dernière le recrutement de quatre nouveaux agents, compensant en partie les départs enregistrés ces dernières années. Une brigade canine est en cours de création et les 46 agents de la division sécurité-ville sont mobilisables 24h sur 24 (à l'exception du dimanche dans la journée) avec un renforcement de l'activité les soirs et week-ends.

Délinquance à Papeete, des indicateurs à la baisse

-21 vols avec violence ont été enregistrés sur les cinq premiers mois de l'année en zone DSP contre 43 sur la même période en 2015.

-Les vols dans les véhicules chutent de 249 faits constatés à 171.

-Les vols avec effraction (88 contre 93) et les vols de deux-roues (61 contre 57) sont globalement stables.

-Les atteintes à l'intégrité physique des personnes, qui comprennent les violences intrafamiliales, tombent à 213 contre 250 entre janvier et mai 2015.

Sept policiers prennent du galon

Sentiment d'insécurité à Papeete : DSP et mutoi renforcent leur présence en ville
Une cérémonie a été organisée ce jeudi matin à la direction de la sécurité publique (DSP) pour officialiser l'avancement de sept de ses agents méritants. Georges Williamu, Roland Lejeune, Hermann Cheon, Yannick Teaniniuraitemoana, Michaël Bottreau, Tefavefoani Picart et Any Colombani ont ainsi été promu au grade supérieur "en récompense de leur investissement", les a félicité le commissaire François Perrault.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 23 Juin 2016 à 13:40 | Lu 4369 fois
           



Commentaires

1.Posté par Moai le 23/06/2016 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

donc, une bande de jeune même toute seule, donc statistiquement nulle, peut causer bien plus de dégâts

en terme d'influence et de retentissement.

les "attroupements" en question, de plus de 100 gosses,! en terme de sécurité, c'est normal?

n'est ce pas M le directeur,...

2.Posté par Fiuroa le 24/06/2016 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, des attroupements de + de 100 momes, sans motif valable, comment laisse-t-on faire cela? Si les forces de l'ordre ne réagissent pas instantanément, c'est l'escalade ! Et après un sentiment d'impunité s'installe chez les gamins et ils font du n'importe quoi!

3.Posté par Tonton le 24/06/2016 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, c'est du grand n’importe quoi! la criminalité est en hausse croyez moi, demandez donc aux chauffeurs de Taxi , combien accepte encore de faire les nuits après 1 h du matin du jeudi au dimanche soir en ville et encore ceux qui osent s 'arment de coupe coupe ou de barre de fer , une plainte à la DPU est ! ou sera prochainement déposé par le président des syndicats de taxi , car on ne compte plus les fois ou les clients touriste ou locaux se font agressé lors de leurs monté dans le taxi , on essaye de piquer leurs sacs a main ou juste par envie de Fight comme ils disent ! vaima , bbl, Pink coconuts , ca craint les week-ends croyez moi !! merci la DPU et la Mairie pour prendre en compte vraiment ce problème que notre ville ne soit plus livré à ceux genre d'individus !

4.Posté par Christophe le 24/06/2016 14:08 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a le beau rôle le commandant de la DSP est ce que lui même en civil va se balader dans ces zones le soir ??? Est ce qu''il a déjà laissé sa voiture garée aux alentours de la gare maritime et partir en week-end à Moorea sans qu''une des vitres soient

5.Posté par CITRUS le 24/06/2016 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

RE

pourquoi......mon précédent message n'apparait pas ?????
de mémoire je disais , qu'a part raconter des contes, le chef de la D.S.P ne faisait rien de bon
YAKA les payer aux résultats , ils sortirons peut être de leurs bureaux, pour faire le job
perso je dit HAUT ET FORT, que la D.S.P ne fait pas son job
pas de travail de recherche du rens , ,pas d’exploitations des renseignements donné
la liste est longue .......

6.Posté par Menudier le 24/06/2016 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr le commissaire est bien sécurisant dans ses propos " il ne faut pas confondre insécurité et sentiment d'insécurité" et quand on se retrouve de plus en plus agressé le soir et parfois par terre la tronche éclatée il appelle ça comment lui un manque de chance o u au mauvais moment au mauvais endroit. Ah la langue de bois.

7.Posté par beaulieu le 24/06/2016 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait pour ces jeunes délinquants revenir à quelque chose qui ressemblerait à des maisons de redressement, dans un atoll isolé par exemple ou il leur serait demandé d'entretenir la cocoteraie et de créer des fosses de culture par exemple, et ça avec un encadrement de type militaire, je pense que ça les calmerait asse vite.

8.Posté par Pavlova le 29/06/2016 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne pense qu'il faille systematiquement inciminer la Police qu'elle soit Nationale ou Municipale ou meme la Gendarmerie, mais si 100 momes foutent le merdier en ville, qu'on me dise deja : "'Mais ou sont et que font les parents, les geniteurs de ces gosses ? Voila la vraie question.
Deuxiemement, si l'economie du Pays part en vrille par l'incapacite de nos hommes politiques et qui entraine le chomage des jeunes et des parents qui doivent bien trouver de quoi se nourrir : est-ce encore la faute de ces forces de police ?
Enfin si la justice continue a devenir laxiste avec les hommes politiques, comment voulez-vous que reagissent les jeunes et leurs parents qui ont du mal a boucler leur fin de mois,,pendant que ces messieurs detournent allegrement des miilliards a la collectivite, ou ne placent que leurs proches et enfants sur des postes oùilssont bien souvent des inutiles patentes.
Messieurs, reflechissez et n'inversez pas les roles. Rassurez-vous je ne suis pas specialement pro-police.