Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Salon de l'auto 2018 : grand succès même sans la prime



PAPEETE, le 19 septembre - Le Salon de l'auto a ouvert ses portes ce matin. La foule était présente pour découvrir les derniers modèles des concessionnaires et les nouvelles marques présentes. Seul regret, la prime voiture propre est déjà terminée… Mais les vendeurs promettent que les clients pourront toujours faire de très bonnes affaires.

Hier, la 42ème édition du Salon de l'auto a ouvert ses portes au parc expo de Mamao. Certains clients espéraient profiter de la "prime voiture propre 2018"... Mais pas de chance, la fin de cette offre a été annoncée lundi, l'enveloppe de 200 millions de francs prévue pour 2018, déjà rallongée de 50 millions le mois dernier, étant déjà épuisée.

Aussi appelée prime à l'environnement, elle permettait d'acheter un véhicule neuf avec une remise de 300 000 à 500 000 francs. En échange, une ancienne voiture immatriculée avant le 1er mars 2011 devait être envoyée à la casse. L'opération, lancée en 2016 et renouvelée chaque année depuis, avait pour but de remplacer les anciens véhicules, polluants, contre de nouveaux modèles plus propres (voitures hybrides, électriques ou à moteur thermique).

"LA PART DES CONCESSIONNAIRES EST MAINTENUE"

Les cinq groupes membres du Syndicat professionnel des concessionnaires (SPCA) ont décidé de maintenir leur quote-part, afin de ne pas décevoir les clients du salon. "Nous avons mis en place une 'Prime salon de l'auto plus de 7 ans'. Les concessionnaires vont continuer à donner leur quote-part aux clients, c'est à dire la moitié de la somme qui était jusqu'ici octroyée. Nous essayerons de compléter avec la valeur vénale de la voiture échangée" nous dit Gilles Bonvarlet, président du SPCA et p-dg de Sodiva. Cette quote-part oscille entre 150 000 et 250 000 francs selon l'éligibilité de la voiture. Comme les voitures reprises ne seront plus détruites, comme c'était le cas avec la prime pour l'environnement, le concessionnaire pourra donc les revendre en occasion. Ces solutions permettent aux nombreux visiteurs du salon de continuer à profiter de bonnes affaires...

Carl Dufour, patron de la concession SsangYong et du garage Miklus, le plus important vendeur de voitures d'occasion de Tahiti, nous explique justement que la prime à la casse a fait chuter son approvisionnement en véhicules d'occasion. La prime à l'environnement aurait selon lui eu un impact négatif sur ce marché, car certaines voitures envoyées à la casse auraient pu être remises en état et revendues à petit prix. Par contre, Carl Dufour nous révèle que la marque coréenne SsangYong, qu'il avait commencé à commercialiser il y a deux ans en pleine crise avec juste quelques SUV, connait un franc succès avec 400 véhicules déjà vendus.

Parmi les visiteurs, le parc d'exposition de Mamao, qui héberge le salon pour la deuxième année, fait globalement l'unanimité... bien qu'un visiteur nous ait assuré qu'un salon couvert et climatisé serait plus approprié pour un tel événement. Par contre les fans de belles voitures étaient ravis.

La tendance du salon 2018, comme l'année dernière, est au SUV et aux voitures hybrides. Lionel Foissac, p-dg de Nippon Auto Moto, nous assure que les modèles hybrides représentent désormais 13% des ventes ! Du côté de Sodiva, on nous explique que les véhicules électriques captent entre 1 et 2% du marché, un chiffre décevant pour le concessionnaire. Par contre ses citadines et ses SUV rencontrent toujours un beau succès.

Enfin, si le Dacia Duster et le Toyota Hilux restent les modèles les plus vendus en Polynésie, trois nouvelles marques asiatiques étaient présentes sur le salon et éveillaient la curiosité du public. Au total, ce sont plus de 35 marques qui rivalisent cette année. Une concurrence vive et un choix large, pour le plus grand bonheur des consommateurs.

Gilles Bonvarlet

Président du Syndicat professionnel des concessionnaires automobiles, p-dg de Sodiva

La fin de la Prime voiture propre juste avant le Salon de l'auto, c'est une déception ?
Avant que ce soit une déception, c'est avant tout le signe que cette prime à la casse a eu un engouement énorme. Plus d'un millier de véhicules ont été vendus grâce à cette prime à l'environnement.

Quels sont les points positifs qu'a apportés cette prime ?
Cette prime a eu beaucoup de bienfaits. Les incitations financières et fiscales ont permis de jouer sur trois éléments importants. Premièrement on a assaini le parc roulant puisqu'aujourd'hui on a des véhicules propres, hybrides, électriques et également des citadines qui émettent très peu de co2.

Le deuxième point c'est que ça a permis de relancer la consommation puisqu'aujourd'hui les clients qui achètent des véhicules avec des plus petits prix peuvent se financer plus facilement et sortir de l'épargne.
Le troisième point c'est la création d'emploi. On peut estimer qu'en moins de 2 ans, on a créé plus d'une centaine d'emplois. Principalement dans le commercial mais également dans la prévente c'est à dire les mécaniciens, techniciens…

Ces emplois sont-ils en danger ?
Il est clair que le monde automobile a besoin de vendre à peu près 5500 voitures par an. En dessous de ce volume de vente, on considère que les infrastructures sont trop grosses, que les seuils de rentabilité ne sont pas atteints.
L'année dernière nous avons vendu 6500 voitures et cette année nous seront dans une fourchette de 6500 à 7000 voitures, donc pour l'instant on est sur des marchés qui permettent vraiment d'assurer la croissance du secteur et la pérennisation de l'emploi.


Questions à des visiteurs du salon

Rose et une amie
Rose et une amie
Rose
Tu es venue acheter une voiture ?

Non, c'est pour m'extasier devant ! J'aime beaucoup les voitures. Je viens tous les ans, pas pour acheter, juste pour regarder ce que j'aime. Par exemple les Chevrolet, les Toyota… Le Salon de l'auto, pour moi, c'est comme une balade, une sortie.

Que penses-tu de la fin de la prime environnement ?
C'est très bien ! Il y a trop de voitures sur la route.

Laïna
Que viens-tu faire au salon ?

Je viens changer de voiture. Je vise une Toyota, ou peut-être une Mitsubishi ou une Ford. Je viens d'arriver et j'ai à peine commencé à visiter et à regarder les modèles.

Pensais-tu acheter une voiture hybride ou électrique ?
Oui peut-être! En Toyota j'aime bien la Rav4, mais il faut que je regarde aussi les autres modèles disponibles.

Tu as appris que la prime à l'environnement s'est terminée ?
Oui il parait! Mais bon je vais peut-être pouvoir faire reprendre mon ancienne voiture.

Qu'est-ce que tu penses du salon de l'auto, ici à Mamao ?
Je n'étais jamais venue c'est sympa, il y a un grand parking. Et puis c'est pratique, tout est regroupé, ici pas besoin d'aller à droite à gauche, tout le monde est là.

Rédigé par Olivia Cuneo le Mercredi 19 Septembre 2018 à 17:20 | Lu 2510 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués