Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Russie: dispute d'éléphants en plein cirque, une enquête ouverte



Moscou, Russie | AFP | lundi 22/03/2021 - Deux éléphants se sont battus en plein spectacle de cirque à Kazan en Russie, forçant certains spectateurs à prendre la fuite, un incident qui a conduit à l'ouverture d'une enquête officielle lundi pour déterminer d'éventuelles responsabilités.

"Deux éléphants ont commencé à se comporter de manière agressive" lors de la représentation dans la capitale du Tatarstan, "et ont tenté de quitter la piste via les gradins des spectateurs", a indiqué dans un communiqué l'antenne régionale du Comité d'enquête russe.

"Grâce à l'intervention des dresseurs, les animaux sont restés sur la piste, et aucun spectateur n'a été blessé", a-t-il souligné.

Le Comité a lancé des "vérifications préliminaires" pour établir notamment "pourquoi les employés du cirque ont laissé les animaux manifester une telle agressivité".

La querelle a opposé deux éléphantes, Jenny et Magda, qui cherchaient "peut-être, à attirer ainsi l'attention du dresseur" et étaient jalouses l'une de l'autre, a précisé de son côté le cirque de Kazan dans un communiqué.

Lors du spectacle, l'une des éléphantes a assommé l'autre en lui portant des coups avec sa trompe, avant d'essayer de quitter la scène, selon une vidéo diffusée par l'agence de presse locale Tatarinform.

On y voit des spectateurs des premiers rangs quitter leurs sièges et remonter les gradins de peur que les pachydermes ne chargent.

"Ce règlement de comptes ne visait que les animaux eux-mêmes, les spectateurs n'étaient pas en danger", a assuré le cirque.

"Actuellement, Jenny et Magda sont calmes, bien nourries et en bonne forme physique", ajoute le communiqué.

Les incidents de ce genre, qui suscitent chaque fois des débats sur la maltraitance des animaux, sont assez fréquents en Russie.

En 2018, une lionne a attaqué une fillette de 4 ans dans un cirque dans le sud du pays, lui lacérant le visage avec ses griffes.

En 2016, un léopard s’est évadé lors d’un spectacle de cirque en Sibérie et a mordu une femme.

En 2012, un guépard a attaqué un garçon de 7 ans au visage et au cou dans la région de Moscou.

La même année, un tigre dans un zoo ambulant a griffé un garçon de 3 ans sur la tête dans l’Extrême-Orient russe.

le Lundi 22 Mars 2021 à 05:23 | Lu 491 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus