Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Run & Bike - Transtahitienne 2018 : Delbi Villa-Gongora et Teva Poulain au top


La 10e édition de la Transtahitienne s'est déroulée samedi entre Papenoo et Mataiea sur un parcours de 37 km. Pas moins de 400 participants étaient au rendez-vous. C'est Delbi Villa-Gongora qui remporte le trail alors que Teva Poulain a été le plus rapide en VTT. En VAE, c'est Medhi Gabrillargues qui s'est imposé alors qu'en Run & Bike, c'est Teiva Izal et Vaihiria Ponsard qui gagnent.


Jean-Michel Monot accueille Delbi Villa-Gongora à l'arrivée
Jean-Michel Monot accueille Delbi Villa-Gongora à l'arrivée
La Transtahitienne fêtait cette année ses dix ans d’existence. Cette course mythique au cœur de l’île de Tahiti a réuni pas moins de 400 compétiteurs plus ou moins aguerris. Les participants ont dû boucler le parcours de 37 kilomètres en course à pied, en VTT, en VAE ou en binôme run & bike. La chaleur a rendu particulièrement difficile la course. Pas de problème majeur à signaler en dehors d’une fracture de la clavicule pour le waterman adepte de sports extrêmes Thierry Tching.
 
Quelques semaines après sa victoire sur 100 km lors de la Andes Race, au Pérou, le Tahitien d’adoption Delbi Villa-Gongora a remporté avec deux minutes d’avance la course à pied. Au niveau du VTT, belle démonstration pour Teva Poulain qui arrive avec une bonne avance, se permettant même d’arriver en même temps qu’un groupe de vélos à assistance électrique. L’ancien champion du waterman Tahiti tour s’est mis avec succès au triathlon et au vélo. Il participera aux championnats du monde de Xterra le mois prochain à Hawai’i.
 
Du côté du run & bike, après sa victoire lors du Raid Tahiti la semaine dernière, Teiva Izal récidive cette fois-ci avec son binôme Vaihiria Ponsard. Du côté des VAE, c’est sans surprise le champion Medhi Gabrillargues qui arrive le premier. Pour Jean-Michel Monot, membre fondateur du club organisateur VSOP, cette 10e édition aura été une réussite. « Merci beaucoup aux propriétaires terriens qui nous ont permis de passer sur leurs terres et un grand merci également à nos fidèles partenaires comme Marama Nui, Air Tahiti Nui et bien d’autres. » SB

Teva Poulain arrive premier en VTT
Teva Poulain arrive premier en VTT
Parole à Teva Poulain :
 
Ton analyse de la course ?
 
« C'était sympa de se retrouver avec tous les copains sur cette course-là. La semaine dernière, on était sur le Tour de Tahiti. C'est la fin de la saison pour la route donc de poursuivre le vélo avec une course de VTT c'était super. Au niveau stratégie, j'ai préféré partir fort dès le départ sur le faux plat montant, pour pouvoir faire le trou avec les autres et pouvoir basculer premier au tunnel, pour pouvoir descendre tranquillement à mon rythme. Dans un mois, il y a le championnat du monde de Xterra à Maui donc je ne voulais pas prendre de risques dans la descente. Tout ce que j'avais prévu a fonctionné, j'ai géré dans la descente et voilà. Je fais le parcours en 1H48 je crois. »
 
Agréable d’être dans la nature ?
 
« Cela fait du bien. La route, on est tous saturés un peu. Se retrouver dans la nature…il n’y a pas de bruit, pas la pression des voitures, tu te retrouves face à toi-même, face à des paysages magnifiques. L’arrivée, au niveau de l’organisation, c’est super, on a des fruits et légumes de la commune, c’est vraiment super. Vu le nombre de participants, je ne comprends pas pourquoi on ne fait pas plus de courses dans la nature à Tahiti. J’espère que cela va motiver plus d’organisateurs à en faire. On est 100 VTT classiques, 80 en VAE, soit 180 vélos au départ alors que sur la route on est maximum 50 dans le peloton. Il n’y a pas photo, il faut qu’on arrive à développer le VTT à Tahiti. Je pense que c’est en voie de développement, c’est super, c’est top. »
 
Tu comptes devenir le nouveau n°1 en Xterra, vu que Cédric Wane a levé le pied ?
 
« Numéro un non, comme tu viens de le dire, Cédric a juste d’autres objectifs actuellement, il a monté son buisness. Mais je pense qu’il va participer au Xterra à Hawai’i, peut-être pas avec les mêmes objectifs que l’année dernière. Du coup, c’est vrai qu’il y a beaucoup d’attente par rapport à moi mais comme ce sont mes premiers championnats du monde, je ne sais pas trop ce que je vais faire, j’y vais un peu à l’aveugle. Je me prépare forcément, parce qu’il y a des attentes et que cela reste mon objectif principal de l’année malgré tout. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Je remercie tous les sponsors, tous ceux qui me soutiennent, la famille et tous les gens qui organisent des courses comme ça, c’est vraiment sympa. A un mois du Xterra, c’est parfait pour moi. » Propos recueillis par SB

Delbi Villa-Gongora a remporté le trail
Delbi Villa-Gongora a remporté le trail
Parole à Delbi Villa-Gongora :
 
Cela change des Andes ?
 
« Oui, cela change des Andes ! Mais c’était une course super difficile. Comme on dit, j’en ai jamais autant bavé de ma vie dans une course ! C’est la première fois que j’ai eu même des crampes. Normalement, je ne souffre pas de crampes mais là, à partir du 25e km, après la montée, dans la descente, j’ai eu de grosses crampes. J’ai essayé de tenir quand même le rythme. »
 
L’analyse de ta course ?
 
« Au départ, les choses ne se sont pas passées comme prévu. Je pensais aller un peu plus doucement en pensant que c’est moi qui allait mener la course. Finalement, il y avait un coureur local qui s’est accroché à un rythme assez rapide donc j’ai essayé de m’accrocher à lui. Ensuite, j’ai géré la montée. Juste derrière moi, il y avait Thomas Lubin donc je me suis dit que si je ne faisais pas la différence dans la grande descente cela allait être difficile ensuite car Thomas est un peu meilleur que moi sur le plat. Apparemment, j’ai réussi à avoir une petite marge de deux minutes devant lui. A la fin, le bitume c’était vraiment dur, trop chaud. J’ai réussi à tenir le rythme jusqu’au bout. »
 
Plus difficile que sur des courses plus longues ?
 
« Exactement, c’est beaucoup plus difficile, la manière de gérer n’est pas la même, le rythme reste assez élevé, donc c’est difficile à gérer, avec la chaleur surtout, c’est très difficile. »
 
Cette fois-ci tu gagnes seul, contrairement au Xterra ?
 
« Oui, je suis content de gagner mais Thomas est un gars très fort, donc il n’y a pas de revanche, rien du tout, c’est un gars super sympa. Pour tout vous dire, on devrait participer ensemble au championnat d’Océanie de trail bientôt en Nouvelle Zélande. Même si c’est une course qui ne correspond pas à notre profil, notre objectif est de faire de notre mieux. On va essayer de ne pas y aller pour s’amuser mais plutôt pour tout donner. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Oui, un grand remerciement à mes collègues de club de l’as CEP, Nutrisens qui me suit régulièrement, sans eux il n’y aurait pas de grosses performances. » Propos recueillis par SB

Jean-Michel Monot avec Patrick Moux et Tearii Alpha
Jean-Michel Monot avec Patrick Moux et Tearii Alpha

Teiva Izal et Vaihiria Ponsard, gagnants du run & bike
Teiva Izal et Vaihiria Ponsard, gagnants du run & bike

Pas moins de 180 vélos ont participé
Pas moins de 180 vélos ont participé



Rédigé par SB le Dimanche 30 Septembre 2018 à 19:46 | Lu 1416 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti