Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Rugby - World Cup : Victoire annulée et 6,8 Mcp d'amende avec sursis pour la FTR


Le verdict est tombé : la victoire 13-9 de Tahiti face aux îles Cook en août dernier, lors des qualificatives de la Coupe du monde, a été annulée. La " sélection " avait été présentée par l'ancienne fédération tahitienne de rugby (FTR) présidée par Charles Tauziet. Les îles Cook sont déclarées victorieuses, la FTR est condamnée à payer 6,8 millions d'amende avec sursis.


Rugby - World Cup : Victoire annulée et 6,8 Mcp d'amende avec sursis pour la FTR
Le 4 août dernier, la « sélection de Tahiti » affrontait les îles Cook dans la cadre d’un match qualificatif pour la Coupe du monde. Le match s’était soldé par une victoire 13 à 9, un résultat exceptionnel pour Tahiti dans cette région du monde où l’influence anglo-saxonne a fait que le rugby est le sport-roi dans de nombreuses îles.
 
Sauf que…cette sélection n’était pas reconnue par la fédération en place en Polynésie française, la fédération polynésienne de rugby présidée par Apolosi Foliaki. C’est l’ancienne fédération, la fédération tahitienne de rugby (FTR) présidée par Charles Tauziet - soutien de l’ancien président du COPF Tauhiti Nena - toujours reconnue à l’international, qui avait continué à agir comme si elle était la fédération officielle en Polynésie.
 
Rappelons au passage, que seule la fédération ayant obtenu la délégation de service public est habilitée à décerner des titres de champion de Polynésie, à constituer des sélections en vue de participations à des compétitions internationales. La fédération de rugby des îles Cook avait par ailleurs déposé un recours suite à cette victoire.

Deux joueurs non éligibles
 
Deux joueurs engagés dans cette « sélection » n’avaient pas les critères requis pour en faire partie : Guillaume Brouqui et Andoni Jimenez. Le rapport de l’officier judiciaire indépendant Tim Gresson a mis en évidence que ces deux joueurs n’avaient aucun parent ou grand parent né en Polynésie française. Les deux joueurs n’ont pas non plus « vécu 36 mois consécutifs en Polynésie française précédant leur première sélection », un autre critère d’éligibilité.
 
Le coach Romi Ropati a déclaré par écrit que les joueurs avaient été sélectionnés par rapport à la « règle des 36 mois » sauf que Guillaume Brouqui a vécu à Tahiti de janvier 2009 à février 2012 mais est retourné 8 mois en France pour des soins ostéopathes avant de revenir en 2013 pour sa première sélection. Andoni Jimenez a vécu à Tahiti de juillet 2011 à décembre 2014 mais il a débuté en sélection en 2013, il lui manquait donc environ 12 mois pour répondre au critère des « 36 mois ».
 
Les deux joueurs ont participé à la Coupe d’Océanie en 2013, 2015 et 2017. L’avocat de la défense a avancé que la Polynésie française était une partie intégrante de la France et que les citoyens pouvaient circuler librement entre la Polynésie et la métropole. Mais le représentant des plaignants a affirmé qu’il était indiscutable que Tahiti et la Polynésie française étaient affiliés séparément à la fédération internationale « World Rugby ».
 
Le résultat de ce match est donc annulé. Les îles Cook remportent le match et gagnent leur qualification pour le tour suivant. Ils rencontreront le vainqueur du championnat d’Asie. World Rugby a également condamné la fédération tahitienne de rugby à payer une amende de 6 850 000 xpf avec sursis. SB

Nous avons contacté la fédération polynésienne de rugby :
 
Qui va devoir répondre de cette sanction financière avec sursis ?
 
« En plus de cette amende de presque 7 millions, nous avons reçu un document d’un service de recouvrement de France qui réclame, à la fédération tahitienne de rugby de Charles Tauziet, 2 millions xpf pour les billets ayant servi au déplacement aux îles Cook. On a reçu également une saisie judiciaire de 12,7 millions xpf d’une banque locale. La fédération polynésienne de rugby a été associée à la fédération tahitienne pour ces dettes, nous avons répondu en expliquant que nous n’avions rien à voir avec ces dettes, qu’il ne fallait pas confondre les deux fédérations. »
 
La fédération polynésienne va devoir faire face à ces dettes ?
 
« Et bien nous allons contacter la fédération internationale à ce sujet. Je ne pense pas car ce sont les fédérations qui sont inscrites et pas les pays. Notre fédération n’est pas inscrite pour l’instant mais j’espère que ces faits éclaireront la fédération internationale. Je rajouterais que c’est parce que nous n’étions plus en accord avec le gestion financière et sportive de la FTR que nous avons créé notre nouvelle fédération. Heureusement que nous l’avons fait, au vu de ce qui se passe aujourd’hui. » Propos recueillis par SB

Rédigé par SB le Vendredi 23 Mars 2018 à 10:06 | Lu 2419 fois





Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI