Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Rétrospective 2019 : une année éco



Tahiti, le 24 décembre 2019 - Dans le cadre de la série de sept rétrospectives thématiques consacrées à l'actualité, Tahiti Infos vous propose aujourd'hui une sélection des événements qui auront marqué la vie économique de la Polynésie en 2019.

Les grandes dates

25 janvier
L’Épicerie Tahiti, le nouveau magasin de produits en vrac.
Après Eco Vrac lancé à Mamao en mai 2018, c'est à Punaauia de recevoir une nouvelle épicerie écolo sans sacs ni emballages : l’Épicerie Tahiti.

11 avril
Moody's confirme la note de la Polynésie française à A3.
La Polynésie française conserve la note "A3 avec perspective positive", ce qui pour le gouvernement "constitue la plus haute note jamais attribuée à la Polynésie française." Cette note est équivalente à A- chez les deux autres leaders de notation.

23 juillet
L’OPH jugé "inefficace et défaillant".
Dans son rapport sur l'Office Polynésien de l'Habitat, la chambre territoriale des comptes étrille le fonctionnement de l'OPH dont la gouvernance politique est jugée "inefficace" et l’action en tant que bailleur social "défaillante"… L'OPH aurait ainsi 6 milliards de francs en loyers impayés.

31 juillet
L'Aranui 6 obtient 3,3 milliards de défiscalisation.
Le succès du nouveau cargo mixte Aranui 5 incite son armateur à investir dans un bateau encore plus gros, l'Aranui 6. Le gouvernement va soutenir cet investissement à hauteur de 3,33 milliards de francs de défiscalisation locale, une aide qui pourrait être complétée d'une défisc' nationale. Le bateau devrait être livré en 2021 ou 2022.

21 août
La croissance a atteint 2,5% en 2018.
L'estimation du PIB de la Polynésie par le CEROM révèle que la croissance de notre économie a été de 2,5 % en francs constants l'année dernière. Nous n'avions plus connu une croissance aussi rapide depuis 2003. Cette embellie économique a été accompagnée par la création de 1500 emplois.

2 septembre
Les inégalités de revenus très fortes au fenua.
Selon les chiffres de l'ISPF analysés par Tahiti Infos, en Polynésie, les 10% les plus riches gagnent... neuf fois plus que les 10% les plus pauvres. En métropole, c'est seulement quatre fois plus. Les inégalités sont donc bien plus marquées au fenua, essentiellement à cause du très faible effort de redistribution de la fiscalité polynésienne.

20 septembre
L'Autorité polynésienne de la concurrence veut casser les prix.
Dans un long avis analysant le marché de l'importation, l'Autorité polynésienne de la concurrence livre ses recommandations pour corriger les déséquilibres de notre économie et faire enfin baisser les prix.

14 octobre
Fin de la grève à l'Intercontinental Moorea... En attendant la suivante.
Une première grève de 45 jours à l'Intercontinental de Moorea, suivie par 80 % des salariés, s'était terminée le 14 octobre par l'embauche en CDI d'une trentaine de salariés précaires. La grève avait repris, beaucoup moins suivie, le 20 novembre, pour demander la réintégration de 4 salariés suspendus après une accusation de viol collectif. Un mouvement de 18 jours qui a cette fois échoué.

20 novembre
Le tourisme en hausse de 10 % en 2019.
L’Institut de la statistique annonce une augmentation de 10,5 % de la fréquentation touristique au fenua depuis le début de l’année. De janvier à septembre, 177 449 touristes sont venus en Polynésie et la barre des 200 000 visiteurs devrait être largement dépassée en fin d'année.

17 décembre
Plus de 100 000 passagers internationaux supplémentaires en deux ans. Les chiffres de l'aéroport de Faa'a sont très positifs. Après 63 277 passagers internationaux supplémentaires en 2018, cette année a été tout aussi généreuse en visiteurs avec encore 42 507 passagers de plus entre janvier et septembre 2019. La suite de l'effet French Bee et United Airlines, mais aussi des vols supplémentaires chez les autres compagnies.

20 décembre
Le retour du projet aquacole de Hao. Huit ans après la première annonce du projet, le lancement des travaux de construction de la ferme aquacole de Hao est promis pour le premier semestre 2020 par les investisseurs chinois de Tahiti Nui Ocean Foods.

Hausse des arnaques par internet

Rétrospective 2019 : une année éco
Tahiti, le 29 mars 2019 - Cette année, la cybercriminalité est devenue un vrai problème en Polynésie, en particulier pour les entreprises. La principale victime a été la société Jus de fruits de Moorea, victime en mars d’une "arnaque au président" à 150 millions de francs qui a laissé cette entreprise de 45 salariés au bord de la faillite.

Le concept : les pirates ont profité de l'absence pour congés du directeur de l’entreprise, Jean-Michel Monot, pour lancer une série de mails de phishing visant les services comptables de la société. Une fois un poisson ferré, ils ont appelé, se faisant passer pour un avocat européen réputé donnant des instructions précises pour "une opération financière ultra confidentielle". La comptable a tout payé rubis sur l'ongle sans en parler à sa hiérarchie et a totalement vidé la trésorerie... La Brasserie de Tahiti a été obligée de renflouer sa filiale en urgence.

Et beaucoup d'autres attaques de moindre ampleur ont été constatées, visant principalement les clients des banques du pays, toujours sur le principe du phishing : faux mail officiel demande à l'internaute de se connecter sur une page ressemblant au site de sa banque pour lui dérober ses identifiants de connexion. Il peut ensuite tranquillement vider son compte. Aucun bilan sur le nombre de victimes, mais des témoignages font état de millions de francs dérobés sur des comptes polynésiens, et la banque qui refuse en général de rembourser les victimes. Dans les faits divers, la même technique a été utilisée de manière beaucoup plus scabreuse par DJ Fred pour voler les identifiants Facebook d'adolescentes et ensuite les faire chanter... Bref, méfiez-vous des emails que vous recevez et ne partagez jamais vos identifiants personnels sur des sites louches !

Enfin, dernière tendance cybercriminelle de l'année, les fausses cryptomonnaies qui promettent des rentabilités incroyables similaires au Bitcoin, mais qui sont en réalité de simples arnaques pyramidales. Le LEOcoin a en particulier fait parler de lui en mai.

La réforme des retraites appliquée depuis juillet

Rétrospective 2019 : une année éco
Tahiti, le 1er juillet 2019 - Adoptée en septembre 2018, c'est finalement le 1er juillet 2019 que la réforme des retraites est entrée en vigueur.

Les principaux changements apportés par la réforme des retraites mise en place cette année :
- L’âge légal passera de 60 à 62 ans d’ici 2023 ;
- La durée de cotisation suffisante pour bénéficier d’une pension de retraite sans abattement à l’âge légal passera de 35 ans à 38 ans ;
- Pour ceux qui voudraient partir en retraite le plus tôt possible, la durée de cotisation minimale pour bénéficier d’une pension de retraite avec abattement à 57 ans passera de 25 ans à 33 ans ;
- Le taux d'abattement par trimestre manquant pour atteindre l'âge légal va progressivement augmenter. Il est de 1 % mais augmentera à 1,5 % au 1er janvier (max 10%). Le taux d'abattement par trimestre manquant pour atteindre la durée d'assurance suffisante est de 0,5 % (max 30 %).
- Enfin il faut désormais déposer son dossier à la CPS bien avant son départ à la retraite.

Faire passer la réforme n'aura pas été de tout repos. Après les grèves de 2018 et un premier report, le gouvernement aura dû, à la dernière minute, diminuer les taux d'abattement. Plusieurs recours et actions en justice ont retardé la mise en application du texte, en particulier pour contester les pénalités de départ anticipé. Jusqu'au dernier moment, la question ET/OU était au cœur des discutions : faut-il avoir 62 ans ET 38 ans de cotisation ? Ou bien l'un des deux suffit-il ? C'est la question à 18 milliards de francs, et le gouvernement a finalement choisi la discipline fiscale.

Les patrons anticipaient une vague de départs à la retraite anticipée pour éviter cette réforme, mais finalement l'exode des vieux n'aura pas eu lieu.

Le Digital Festival Tahiti remarqué jusqu'à l'Élysée

Tahiti, le 16 octobre 2019 - Du 16 au 19 octobre, la Présidence accueillait le Digital Festival Tahiti 2019. Une grand-messe numérique où les entreprises et start-up locales côtoyaient les invités internationaux.

Au coeur du Digital Festival de cette année, la première édition du concours Tech4Island a ainsi récompensé des innovations internationales pouvant aider les îles (dont Lead Bees, un projet tahitien).

Au niveau des annonces politiques, Edouard Fritch a annoncé la création d'un nouveau dispositif baptisé "Aide à l’Inclusion Digitale (A.I.D)" pour "soutenir les associations œuvrant dans les domaines de l’insertion professionnelle, de la cohésion sociale et de la santé dans la mise en œuvre de leur projet d’inclusion numérique." Il va aussi augmenter les aides à la connexion des entreprises.

Mais c'est surtout l'impact international de l'événement qui aura marqué cette édition. En visite à la Réunion, le Président de la République Emmanuel Macron a affirmé son soutien et ses encouragements à la Polynésie française pour qu’elle devienne un "hub numérique". L'événement a aussi été salué par l’Association des pays et territoires d’outre-mer et par le secrétaire d’État au Numérique, Cédric O.

Dans la continuité du festival et avec la mise en route de Natitua, le gouvernement polynésien a annoncé un nouveau projet de câble sous-marin, cette fois pour connecter les Australes.

La loi sur la protection de l'emploi local votée à marche forcée

Rétrospective 2019 : une année éco
Tahiti, le 28 novembre 2019 - Les entreprise pourraient bientôt être obligée de réserver leurs emplois aux travailleurs locaux. Comment ça va se passer ?

Présenté par la ministre du Travail Nicole Bouteau en début d'année, la loi sur la protection de l'emploi local a connu une année mouvementée. Décrié dès son annonce par les patrons, le texte a été adopté à l'Assemblée en juillet...

Mais la loi a été partiellement annulée dès octobre par le Conseil d'État, notamment les dispositions concernant les embauches en urgence. Mais, élections obligent, il fallait que le texte passe vaille-que-vaille et il a été adopté dès novembre en seconde lecture à l'APF. Il ne sera cependant applicable que quand le Conseil des ministres aura publié le tableau des emplois protégés, au plus tôt mi-2020.

En pratique pour les entreprises, la loi du Pays sur la protection de l’emploi local prévoit une graduation de "l’emploi protégé" en fonction du nombre d’années d’ancienneté à la CPS des candidats et de la situation actuelle des entreprises. Trois catégories sont distinguées :
- Si une entreprises a plus de 10% de ses salariés recrutés moins de 10 ans à la CPS, la priorité d’embauche sera donnée aux personnes justifiant de 3 ans de résidence ;
- Si une entreprises a plus de 10% de ses salariés recrutés moins de 5 ans à la CPS, la priorité d’embauche sera donnée aux personnes justifiant de 5 ans de résidence ;
- Si une entreprises a plus de 10% de ses salariés recrutés moins de 3 ans à la CPS, la priorité d’embauche sera donnée aux personnes justifiant de 10 ans de résidence.

Le marché des télécoms passe définitivement à trois concurrents

Tahiti, le 12 décembre 2019 - Après l'attribution des licences en 2018, la mise en place d'un marché des télécoms à trois concurrents a été effective cette année.

Dans les télécoms, on parle de "convergence" : l'internet n'est plus fixe ou mobile, les technologies 4G ayant effacé les différences de débit entre les différentes technologies. Impossible pour les opérateurs locaux de rater le coche, ce qui explique pourquoi Vodafone et Viti se sont battus si violemment au tribunal administratif en 2018 pour obtenir leurs licences de FAI pour l'un, d'opérateur mobile pour l'autre.

C'est Vodafone qui a lancé les hostilités commerciales le premier en proposant ses offres Vodafone dès 2018, tandis que Viti a lancé ses offres téléphoniques Ora Mobile en décembre 2019. Des offres très généreuses en data, mais limitées pour l'instant aux seuls iPhone.


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 24 Décembre 2019 à 11:06 | Lu 1654 fois






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Mai 2020 - 18:05 ​Le réseau TEP repris par… la TEP

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus