Tahiti Infos

Reignier, Figard et Desbordes leaders de la nouvelle génération


Reva Reignier (au centre) s'est notamment adjugée tous les titres en sprint en nage libre du 50 au 200 m.
Reva Reignier (au centre) s'est notamment adjugée tous les titres en sprint en nage libre du 50 au 200 m.
Tahiti, le 6 juillet 2020 - Reva Reignier, 15 ans, Killian Figard, 15 ans, et Keha Desbordes, 16 ans, sont les grands gagnants des championnats de Polynésie de natation qui se sont tenus ce week-end dans la piscine de Tipaerui. La première a remporté six titres individuels, et les deux garçons ont décroché chacun cinq médailles d'or à l'issue de la compétition. 

Déjà brillante lors de la dernière édition de la Coupe Diane Lacombe le mois dernier, Reva Reignier, 15 ans, a remis ça ce week-end à la piscine de Tipaerui pour les championnats de Polynésie de natation. 

La nageuse du Cercle des nageurs de Polynésie (CNP) a déroché à l'issue du week-end pas moins de six titres. Reignier a commencé sa moisson de médailles d'or en remportant samedi cinq courses. Elle s'est notamment adjugée tous les titres en sprint en nage libre (50 m, 100 m et 200 m). Elle a ensuite enchainé avec le dos en décrochant l'or sur le 50 et le 100 m. Et l'adolescente a complété sa moisson d'or en s'imposant sur le 50 m papillon dimanche. Seul le titre du 50 m brasse lui a échappé, où elle a dut se contenter de l'argent, battue par Poerani Bertrand (18 ans), spécialiste de la brasse et championne du Pacifique aux Samoa l'année dernière. Par ailleurs, Bertrand figure de proue de la natation tahitienne, a terminé le week-end avec quatre médailles d'or (50 m, 100 m et 200 m brasse et 200 m quatre nages). 

 Le travail au centre de performance porte ses fruits

Du côté des hommes, la compétition a été dominée par Keha Desbordes (16 ans), licencié au club de I mua natation, et par Killian Figard (15 ans) du CNP. A noter que les deux nageurs font partie des cinq jeunes espoirs de la discipline qui ont intégré le centre de performance de la natation installé au lycée du Diadème. 

Ainsi, Debordes a remporté cinq titres à l'issue du week-end. Il s'est imposé sur quasiment toutes les distances de sprint (50 et 100 m dos, 50 et 100 m nage libre, 100 m papillon). Le titre sur le 50 m papillon lui a échappé à cause d'un faux départ, et sur le 200 m nage libre il s'est incliné à la suite d'une belle bagarre contre Killian Figard. Ce dernier, spécialiste des courses de fond, a complété sa collection de médailles d'or en s'imposant sur le 400, 800 et 1 500 m nage libre. 

"Je tire un bilan positif de ces championnats, avec la progression des nageurs, notamment ceux du centre de performance. On voit que les entrainements bi-quotidiens auxquels ils ont eu droit cette année ont porté leurs fruits", a expliqué Michel Sommers, président de la Fédération tahitienne de natation. En effet, en plus de Desbordes et de Figard, Jeanne-Colombe Videau (15 ans), autre athlète intégrée au centre de performance, s'est parée d'or sur le 400 m nage libre. Et Kurumanga Ellis qui fait également partie de ce groupe, a déroché les titres sur le 200 et le 400 m quatre nages. 

"On est en ce moment en pleine transition générationnelle. Les clubs ont engagé beaucoup de très jeunes nageurs. Mais d'ici deux à trois ans ces nageurs, notamment ceux du centre de performance, devraient être arrivés à maturité. L'objectif c'est de préparer notre future sélection pour les prochains Jeux du Pacifique", a indiqué Michel Sommers. 

Sans aucun doute Reva Reignier, Killian Figard et Keha Desbordes seront les chefs de file de cette future équipe. 

Keha Desbordes a raté l'or sur le 50 m papillon à la suite d'un faux départ.
Keha Desbordes a raté l'or sur le 50 m papillon à la suite d'un faux départ.

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 6 Juillet 2020 à 18:31 | Lu 4429 fois