Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Règlement de compte à J.A Cowan



Quito Braun-Ortega, le P-dg de l’entreprise d’aconage J.A Cowan et fils.
Quito Braun-Ortega, le P-dg de l’entreprise d’aconage J.A Cowan et fils.
Tahiti, le 16 novembre 2020 - Quito Braun-Ortega est convoqué le 25 novembre prochain pour être entendu dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte pour abus de biens sociaux. Le P-dg de l’entreprise J.A Cowan soupçonne une "instrumentalisation de la justice" conduite par son ancien bras droit et contre-attaque depuis une semaine sur Facebook.
 
"J’ai la conscience tranquille mais je veux expliquer ma position. Et j’aimerais bien savoir ce que les enquêteurs ont sous la dent". Quito Braun-Ortega est convoqué mercredi prochain par les limiers de la section de recherches dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte pour des soupçons d’abus de biens sociaux. Mais cela fait déjà une semaine que le P-dg de la société J.A Cowan et fils, feuilletonne sur sa page Facebook une série de publications mettant en cause son ancien bras droit, le secrétaire général de sa société de manutention portuaire jusqu’en juin dernier.
 
Précédemment dans cette série : la brouille entre les deux hommes et l’annonce fin novembre 2019 de la volonté de l’ancien secrétaire général de la société d’aconage de partir à la retraite dès le 30 juin 2020 ; l’opération ciment, 35 000 tonnes commandées fin 2019 au Viet Nam apparemment sans l’aval du grand patron ; l’avis "de complaisance", un arrêt de travail de 5 mois obtenu du 1er février au 30 juin 2020 par l’ancien bras droit pour, selon QBO, échapper au compte rendu qu’il exigeait de son collaborateur suite à cette opération commerciale. Et le grand déballage n’est pas terminé, promet Quito Braun-Ortega. "S‘il faut prendre le taureau par les cornes, moi j’y suis !"
 
Entre les deux hommes, de toute évidence la fin de collaboration ne s’est pas faite dans les meilleures conditions. Aujourd’hui, le P-dg de J.A Cowan et fils soupçonne son ancien bras droit de tirer profit de quelques relations au parquet de Papeete pour ourdir des représailles qui valent au grand patron de devoir s’expliquer dans le cadre d’une audition qui pourrait bien donner lieu à une garde à vue, le 25 novembre prochain. "Instrumentalisation de la justice ???" interroge-t-il. "A un moment donné, l’information doit être connue des magistrats du parquet et les inciter à regarder le bien-fondé d’une procédure engagée à la demande de l’un des leurs par complaisance pour un proche."
 
Car, pour ce qui est des soupçons d’abus de bien sociaux qui motivent l’enquête préliminaire ouverte à son encontre, le patron de J.A Cowan et fils s’étonne et répond la main sur le cœur : "Je tombe des nues. Ça fait 46 ans que je suis chef d’entreprise. Je viens d’avoir 72 ans. Que ferai-je d’un abus de biens sociaux ?"

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 16 Novembre 2020 à 17:34 | Lu 4820 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Mai 2021 - 21:04 Tentative d'homicide à Papeari

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus