Tahiti Infos

RSMA, dépollution et ferme aquacole : Hao réagit aux annonces de Macron


Dans son discours mardi, Emmanuel Macron a fait des annonces qui concernent directement l'atoll de Hao.
Dans son discours mardi, Emmanuel Macron a fait des annonces qui concernent directement l'atoll de Hao.
Hao, le 28 Juillet 2021 - Dans son dernier discours avant de rentrer en métropole mardi soir, le Président de la République Emmanuel Macron a fait des annonces qui concernent directement Hao et ses habitants : dépollution des terres à la charge de l'État, création d'un RSMA et avis négatif sur le projet aquacole. Tahiti Infos a recueilli les réactions de quelques habitants de l'atoll suite à ces déclarations.
 
Mardi soir, au terme de son séjour en Polynésie française, le Président de la République Emmanuel Macron, lors d'un discours très attendu, a fait des annonces qui concernent très directement l'atoll de Hao. Parmi elles, tout d'abord la création d'un Régiment du service militaire adapté (RSMA). Il faut préciser qu'un groupement du service militaire adapté a existé à Hao jusqu'en 2010. La décision à l'époque de le dissoudre avait été plutôt mal comprise par les élus et la population de Haoroagai car, s'il ne créait pas d'emploi direct sur l'atoll, il générait toutefois une certaine économie rentrante non négligeable et apportait en outre une sécurité en matière logistique puisqu'il était prêt à venir en aide à la population. Le ressenti sur place est plutôt très positif quant au retour du RSMA, comme il se nomme aujourd'hui, la population le voyant peut-être comme une ouverture à l'expansion économique tant attendue depuis un dizaine d'années.
 
L'autre annonce du chef de l'État concerne la dépollution des terres. Un chantier qui date de plusieurs années et qui va de pair avec le contrat de site et notamment l'article 1.1.9 des accords de l'Élysée. La population locale s'interroge tout de même sur la destination finale de ces déchets polluants et se demande si l'État sera transparent sur la quantité réelle de déchets ou encore si l'opération générera de l'emploi.
 
Enfin, Emmanuel Macron a clairement donné sa position sur le fantomatique projet aquacole. L'avis des personnes interrogées sur l'atoll est mitigé entre la perspective d'avoir des emplois directs, les éventuels ravages écologiques engendrés et comme l'a souligné le Président de la République, le spectre de l'asservissement à une nation qui piétine les droits de l'homme.

Hine Tehuitua, commerçant

“Nous tenons à notre liberté”
 “Le RSMA, c'est une bonne nouvelle, ça redonnerait vie à l'atoll. Déjà à l'époque, nous n'avons pas compris pourquoi ils sont partis, mais ce serait assurément un apport non négligeable pour l'île et pourrait permettre à nos jeunes de pouvoir être formés sur place. J'ai trouvé les propos du Président de la République sur le projet aquacole très satisfaisants et plus particulièrement l'analyse de l'historien Jean-Marc Regnault sur le plateau de Polynésie la 1ère qui expliquait que si le gouvernement chinois met son nez dans ce projet cela deviendrait problématique pour nous, nous tenons à notre liberté et nos acquis sociaux”.

Madeleine, habitante de Hao

“J'aurais aimé que le Président vienne”
Un RSMA chez nous, c'est une bonne chose pour nos jeunes, ça peut être un tremplin pour leur avenir car ici on a du mal à s'en sortir, et j'aurais aimé que le Président de la République vienne ici chez nous voir de lui-même les dégâts sociaux que le CEP a laissés derrière lui.”

Maniaro Takamoana, 1er adjoint au maire

“C'est dommage pour le projet aquacole”
“Le RSMA, c'est pas mal. On enverrait nos jeunes moins loin. Ils pourront être formés sur place aux métiers de la mer par exemple, mais c'est dommage pour le projet aquacole, c'est quand même un projet qui a de bons côtés, maintenant il risque de nous passer sous le nez”.

Renaud Fleury, propriétaire d'une pension de famille

“Très peu de retombées économiques”
 “Pourquoi pas… Mais est-ce que ce RSMA est au détriment du contrat de site ? Le RSMA ne génère que très peu de retombées économiques, leur ravitaillement se fait chez les grossistes de la capitale. Par contre, je comprends tout à fait les réticences à l'égard du projet aquacole, il faut vraiment faire attention à nos décisions futures”.

Gaby, coprahculteur de l'atoll

“A quel endroit vont-ils construire ?”
 “C'est une idée le RSMA, mais à quel endroit vont-ils construire ? L'ancien site a été rétrocédé aux propriétaires terriens de l'île, alors où vont-ils construire et quand ? 

Rédigé par Teraumihi tane le Mercredi 28 Juillet 2021 à 19:10 | Lu 3735 fois