Tahiti Infos

Qui sont nos 57 nouveaux élus


Tahiti, le 10 mai 2023 – Alors que sont convoqués ce jeudi matin pour la première fois de la mandature les 57 nouveaux représentants à l'assemblée, Tahiti Infos a brossé le portrait sommaire de l'ensemble des élus issus des élections territoriales des 16 et 30 avril dernier. Une sorte de guides des élus à l'attention de leurs électeurs, pour s'y retrouver dans une assemblée largement renouvelée.
 

Tavini

1 - Tematai Le Gayic
23 ans, Papeete
 
Jeune surdoué de la politique, Tematai Le Gayic est le fils des élus de Papara, Béatrice et Clément Le Gayic. Il adhère au Tavini à 19 ans pendant ses études universitaires. Engagé dans le tissu associatif, président de l'association des étudiants de Polynésie française à Paris, titulaire de deux licences en Histoire et en Sciences Politiques, il suspend son master en études politiques à l'EHESS pour se présenter aux élections législatives de 2022. Et il devient le plus jeune député de l'histoire de la République.
 
2 - Minarii Galenon
67 ans, Papeete
 
Après une carrière d'enseignante, de directrice d'établissement scolaire ou encore de chef de service du protocole, Minarii Galenon fait sa première entrée à l'assemblée en 2002 sous la bannière orange du Tahoera'a. Au gré des changements de gouvernements jusqu'en 2013, elle change de plateforme (UPLD, UDSP, To tatou ai'a) avant de siéger en non inscrite et de se fixer au Tavini où elle est réélue en 2023. Présidente du Conseil des femmes depuis 2015, elle gère aussi le centre Pu o te hau,
 
 
3 - Mitema Tapati
Moorea
 
Il fait toute sa scolarité du premier degré à Ua Pou, puis à Nuku Hiva au collège et ensuite au lycée de Taaone. De 1976 à 1984, il travaille pour une société privée comme entrepreneur à Moruroa. C'est à son retour à Tahiti qu'il s'engage dans l'église protestante maohi et devient pasteur jusqu'à sa retraite en 2023. Vice-président de Moruroa e tatou, il est particulièrement connu, et reconnu, pour son investissement en faveur des anciens travailleurs du nucléaire.
 
4 - Teremuura Rurua ép. Kohumoetini
Moorea
 
Teremu'ura Rurua, épouse Kohumoetini, a commencé sa carrière politique au Tavini à Moorea. En 2002, déçue des grands partis qu'étaient le Tavini et le Tahoeraa, elle créée Te hono e tau i te hono a ui avec Stanley Cross et Tina Cross. Après le Taui, elle travaille à la vice-présidence avec Jacqui Drollet, puis à la permanence du Ia Mana te Nuna'a. En 2009, elle devient secrétaire générale du Ia Mana. Candidate sur la liste du Tavini à Moorea en 2020, elle entre pour la première fois à Tarahoi en 2023.
 
5 - Tevaipaea Hoiore
36 ans, Moorea
 
Après l'obtention de son Bac technologique dans le génie électrotechnique, Tevaipaea Hoiore réussi le concours d'entrée à l'école normale et est titularisé trois plus tard. De 2010 à 2016, il enseigne pendant 6 ans en maternelle et en primaire à Moorea.  En 2017, il réussit l'entretien pour enseigner au Centre de Jeunes Adolescents de Vaiare où il officie toujours. Tevaipaea Hoiore a également œuvré dans des associations sportives et culturelles de Moorea.
 
6 - Thilda Garbutt-Harehoe
Pirae
 
Thilda Harehoe est fonctionnaire retraitée de l'éducation. Elle fait son entrée politique au conseil municipal de Pira'e en 2014, puis est réélue en 2020 sur la liste du Tavini. Présidente du Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) en 2014, Thilda Harehoe entre pour la première fois à l'assemblée.
 
7 - Heinui Le Caill
Papeete
 
Professeur des écoles depuis 20 ans, Heinui Le Caill officie depuis 12 ans à la Direction générale de l'éducation et des enseignements. Il est concepteur d'outils pédagogiques en numérique et en version papier, et créateur de la bibliothèque numérique de l'éducation www.ebooks.pf . Président de l'association Te Reo o Tefana depuis 2014, il est élu communal à Papeete depuis 2020.
 
8 - Vahinetua Tuahu
52 ans, Arue
 
Diplômée de l'école normale en 1991, Vahinetua Tuahu a passé plus de 20 ans dans l'éducation. Elle entre en politique en 2020, comme adjointe au maire à Arue, en charge des services de l'action sociale, de l'accessibilité et de l'éducation, sur la liste Arue ia Papaoa menée par Teura Iriti.
 
9 - Antony Géros
66 ans, Paea
 
Eternel second d'Oscar Temaru au Tavini huiraatira, Tony Géros fait son entrée à l'assemblée de Polynésie en mai 2004 à l'occasion du Taui. Il y est propulsé président jusqu'aux territoriales partielles d'octobre 2004. Il occupera ce siège une nouvelle fois entre 2005 et 2006. Vice-président du Pays entre 2007 et 2008, puis à nouveau en 2009, et enfin de 2011 à 2013, il est réélu dans les rangs du Tavini aux territoriales de 2013 et 2018. Il est aussi élu maire de Paea en 2020.
 
10 - Béatrice Le Gayic
Papara
 
Secrétaire comptable dans le privé, puis femme au foyer, Béatrice Le Gayic a officié un temps comme chargée de mission de Béatrice Vernaudon au ministère de la Solidarité. Originaire d'une famille Here Ai'a, elle a d'abord suivi son mari Clément Le Gayic au Tahoera'a. Élue de Papara en 2015, elle bascule au Tavini en 2020. Présidente de l'association Te api nui o te Tifaifai depuis 2016, elle organise le salon du Tifaifai tous les ans.
 
11 - Steve Chailloux
37 ans, Papeari
 
Major de promotion à l’Université de Paris Descartes en anthropologie et sociologie, puis major de promotion à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), Steve Chailloux a passé dix ans comme professeur de langues et civilisations polynésiennes à l’Université de Hawaii. De retour au fenua en 2017, il milite activement au Tavini et est élu conseiller municipal à Teva i Uta en 2020. Élu député aux législatives de 2022, il entre pour la première fois à l'assemblée en 2023.
 
12 - Hinamoeura Cross ép. Morgant
31 ans, Teva i Uta
 
Fille des figures du Tavini à Teva i Uta; Tina et Stanley Cross, Hinamoeura Cross épouse Morgant s'est faite connaître comme militante anti-nucléaire depuis 2019, localement et à l’international pour attirer l'attention sur les impacts environnementaux et sanitaires des essais nucléaires français dans la zone Pacifique et pour la reconnaissance en tant que victime des ma'ohi atteints de maladies radio-induites.
 
13 - Ueva Hamblin
65 ans, Tautira
 
Électrotechnicien de formation, Ueva Hamblin a d'abord été "releveur" à Secosud, avant d'entrer dans l'enseignement en 1990. Il a commencé la politique avec Tutaha Salmon en 1996 et fait son entrée au conseil municipal de Taiarapu Est. Présent sur la liste d'Anthony Jamet aux municipales de 2020, Ueva Hamblin a été élu tavana délégué de Tautira. Il a ensuite rejoint le Tavini au lendemain des législatives de 2022.
 
14 - Frangelica Bourgeois-Tarahu
45 ans, Mahaena
 
Depuis près de 20 ans, Angélica Bourgeois-Tarahu travaille dans une société privée comme employée spécialisée. Militante du Tavini, elle entre en politique en 2014 comme 8e adjointe au conseil municipal de Hitia'a o te ra, sous la mandature de Dauphin Domingo. Suppléante de Richard Tuheiava pour les sénatoriales en 2015, elle préside depuis le tomite oire de Mahaena.
 
15 - Vincent Maono
Papenoo
 
Retraité du service des douanes depuis 2009, Vincent Maono habitait à Mahina avant de rejoindre les terres de sa femme à Papenoo. Investi dans le sport, il est membre fondateur de la fédération tahitienne de football et notamment ancien coach d'Excelsior. Militant associatif dans l'agriculture et dans l'environnement, il s'était opposé à la première implantation du CET à Papenoo. Président du tomite oire de Papenoo depuis 2013, il entre pour la première fois à l'assemblée.
 
16 - Patricia Pahio Jennings
Paea
 
Infirmière de formation, Patricia Jennings a fait son entrée en 2004 à l'assemblée sous l'étiquette du Fetia Api. Notamment ministre de la Solidarité en 2005, elle siège surtout depuis 2008 au conseil municipal de Paea. Première adjointe du tāvana Antony Géros en 2020, elle signe donc son retour à l'assemblée en 2023.
 
17 - Allen Salmon
66 ans, Paea
 
Fils de Nedo Salmon et frère de l'élue Loïs Amaru, il est aujourd'hui retraité de l'éducation, spécialisé dans la rééducation des enfants en difficultés scolaires à la fin de sa carrière. Après un premier mandat à Paea entre 2008 et 2014 dans la minorité, il revient au conseil municipal en 2020 où il détient la délégation éducation. C'est son premier mandat à l'assemblée de la Polynésie française.
 
18 - Oscar Temaru
78 ans, Faa'a
 
Ancien militaire de la Marine nationale puis douanier, Oscar Temaru fonde le part indépendantiste, Front de Libération de la Polynésie, en 1977, qui devient le Tavini Huiraatira en 1986. Devenu maire de Faa'a en 1983, il est élu sans discontinuer depuis lors. Représentant à l'assemblée, il parvient à devenir président du Pays pour cinq courts mandats (2004, 2005-2006, 2007-2008, 2009, 2011-2013). Il sera également deux fois président de l'assemblée entre 2008 et 2011. Il doit céder sa place de représentant à l'assemblée suite à une condamnation à un an d'inéligibilité en 2018 après le rejet de ses comptes de campagne. A force de combat auprès de l'ONU, il obtient la réinscription de la Polynésie sur la liste des Pays non autonomes en 2013.
 
19 - Maurea Maamaatuaiahutapu
48 ans, Faa'a
 
Fille du cadre du Tavini, Vito Maamaatuaiahutapu, Maurea Maamaatuaiahutapu est enseignante depuis plus de vingt ans. Militante tavini depuis son enfance, elle est conseillère municipale à Faa'a entre 2008 et 2020. Collaboratrice à l'assemblée, secrétaire générale adjointe du Tavini entre 2018 et 2021, elle a participé à l’élaboration du projet de société du parti. Maurea Maamaatuaiahutapu est également à l’initiative de la création d’une entreprise familiale de production d’huile de coco vierge et de tamanu à Fakarava.
 
20 - Vetea I te Rai Araipu
47 ans, Punaauia
 
Analyste et programmeur de formation Vetea-i-te-ra'i Araipu, débute sa carrière professionnelle en tant que directeur technique dans le privé. En 2005, il fait son entrée dans le monde de l'éducation en tant que professeur de mathématiques et de physique. C'est en 2014 qu'il prend la tête du collège Notre dame des Anges (NDA) à Faa'a, puis en 2017 celle du Lycée professionnel St Joseph à Punaauia. Vetea-i-te-ra'i a également été un sportif de haut niveau dans le rugby.
 
21 - Elise Vanaa

60 ans, Faa'a
 
Elise Vanaa a fait toute sa carrière professionnelle dans le tourisme, d'abord à l'office du tourisme, ensuite à l'office de promotion et d'activités du tourisme de Tahiti, puis au GIE Tahiti Tourisme. En 2013, un an après avoir pris sa retraite anticipée, Elise Vanaa entre à l'assemblée au Tahoera'a de Gaston Flosse. À la fin de son mandat, elle se rapproche du Tavini et en devient secrétaire générale adjointe de 2020 à 2023, chargée des grandes manifestations.
 
22 - Edwin Shiro-Abe
Punaauia
 
A la retraite depuis 2007, Edwin Shiro Abe Peu débute sa carrière professionnelle en 1966 à l'aviation civile en tant que télétypiste. Dix ans plus tard, il monte en grade et devient officier contrôleur aérien à l'aéroport de Tahiti Faa'a après avoir réussi le concours et travaillé trois ans durant à Rouen en métropole. En 1990, il est nommé chef d'équipe au centre de contrôle de Tahiti-Faa'a, puis est nommé deux ans plus tard ingénieur de contrôle de la navigation aérienne.
 
23 - Jeanne Tevaitau ép. Vaianui
55 ans, Punaauia
 
Militante du Tavini de longue date, Jeanne Tevaitau a travaillé pendant 10 ans dans le privé, avant de devenir collaboratrice de Ruben Teremate puis Tea Hirshon à l'assemblée entre 2004 et 2010. À son compte depuis, elle entre pour la première fois en tant qu'élue à l'assemblée.
 
24 - Mike Cowan
43 ans, Faa'a
 
Fils du célèbre culturiste originaire de Faa'a, Roberto Cowan, décédé l'an dernier, Mike Cowan est diplômé en ostéopathie au collège Sutherland de Bordeaux. De retour au fenua en 2009, il s'installe à son compte et ouvre son cabinet à Pamata'i à Faa'a. En 2022, il reprend la gérance de la salle de sport de son père : Roberto Gym.
 
25 - Pauline Niva
62 ans, Faa'a
 
Pauline Niva débute au service de l'éducation pour la santé en 1983 après sa sortie de l'école d'infirmière Mathilde Frébault. En 1996, elle est chargée de communication en prévention et promotion de la santé à la direction de la santé. Elle fait son entrée en politique en 2008 en tant que conseillère municipale à Faa'a et y siège encore en tant que 7ème adjointe en charge de la santé et du sport. Elle est également académicienne depuis 2020.
 
26 - Moetai Brotherson
53 ans, Punaauia
 
Ingénieur en informatique et télécommunication, Moetai Brotherson s'engage au Tavini Huiraatira en 2004 et devient conseiller municipal à Faa'a en 2014. En 2017, il devient député à l'Assemblée Nationale où il est réélu en 2022. En Polynésie française, Moetai Brotherson prend son premier mandat de représentant à Tarahoi en 2018 et vient d'y être réélu. Il est marié en seconde noce à Teua Temaru, fille d'Oscar Temaru et ancienne ministre de l'Environnement.
 
27 - Sylvana Tiatoa
Uturoa
 
Adjointe de soins à Raiatea depuis 1991, Sylvana Tiatoa est responsable de la Cellule Promotion Santé des îles Sous-le-vent depuis 2006. Elle entre au conseil municipal de Tumara'a en 2018, en remplacement de Solomona Raapoto sur la liste Tavini. Ce sera son premier mandat à l'assemblée.
 
28 - Tevahiarii Teraiarue
Taha'a
 
Elu tavana délégué de Tiva Ruutia à Taha'a, Tevahiarii Teraiarue a débuté en tant qu'agriculteur dans l'entreprise familiale en 2010 et décidé d'ouvrir sa propre structure deux ans plus tard dans le domaine de la pêche. En 2014, Il est employé dans les domaines du tourisme ou la construction de maisons individuelles. Depuis 2017, il a repris une activité de chef d'entreprises à Taha'a.
 
29 - Rachelle Florès
44 ans, Bora Bora
 
Née d'une famille de militant Tavini, passe un Deug de droit et rentre ensuite à Bora Bora pour fonder en 2000 l'association Rauti Tama qui propose des activités à caractère ludiques sur son île, notamment tournées vers les enfants à mobilité réduite. Titulaire du concours d'éducatrice spécialisée, elle exerce en tant que tel depuis 2008.
 
30 - Pierre Terou
71 ans, Raiatea
 
Militant de longue date du Tavini, Pierre Terou est originaire à Raiatea. De garde champêtre à régisseur puis responsable du marché de Uturoa en 2004, Pierre Terou prend ensuite la tête d'une brigade de la police municipale de 2008 à 2012. Homme de la terre, il décide de monter une exploitation agricole et un élevage porcin en 2009. Il entre en fonctions en politique aux municipales de 2014, pour devenir adjoint au maire Sylviane Terooatea.
 
31 - Teumere Atger-Hoi
Taha'a
 
Originaire de Taha'a et oeuvrant dans le secteur du Tourisme, Teumere Atger a fait son entrée en 2018 au sein de l'assemblée avec le Tavini. Maire déléguée de Vaitoare à Taha'a en 2020, elle s'apprête à entamer son second mandat dans les rangs du groupe bleu ciel.
 
32 - Odette Homai
Takaroa
 
Odette Homai entre en politique en 2020 au sein du le conseil municipal de Takaroa, en tant que 1ère adjointe, sur une liste apolitique menée par l'actuel tavana, Panaho Temahaga du Tapura. Néanmoins militante du Tavini, elle était la suppléante de Tematai Le Gayic lors des législatives.
 
33 - Félix Tetua
59 ans, Rangiroa
 
Originaire de Rangiroa, Félix Tetua décroche un CAP électrotechnique à Tahiti en 1979, puis rentre sur son atoll natal pour y ouvrir une pension de famille en 1987. Pension qu'il tient encore aujourd'hui. Il débute sa carrière politique en 1990 au conseil municipal en tant qu'adjoint au maire Teina Maraeura. Élu à l'assemblée une première fois entre 1991 et 1996 dans les rangs du Tahoera'a, il poursuit ensuite sa carrière politique municipale. Suite à une opposition avec son tāvana, il se présente face à lui en 2020 et perd les élections. Et c'est dans les rangs du Tavini qu'il fait son retour à Tarahoi en 2023.
 
34 - Tahia Brown
52 ans, Faaite
 
Tahia Brown a grandi avec ses grands-parents à Faaite et a commencé, dès 12 ans, à travailler dans la cocoteraie. Elle intègre ensuite la ferme perlière familiale en tant que plongeuse, puis greffeuse. Elle monte ensuite plusieurs entreprises dans le domaine de la perliculture, de la construction, de la bijouterie ou encore la vente. Déjà sur la liste du Tavini lors des territoriales de 2013, elle entre pour la première fois à l'assemblée.
 
35 - Ernest Teagai

52 ans, Tatakoto
 
Agent technique à la commune de Tatakoto pendant 16 ans, Ernest Teagai se présente aux municipales en 2008. Élu tāvana sans discontinuer depuis, il est ensuite élu président du Syndicat intercommunal à vocation multiples des Tuamotu-Gambier. Aux législatives de 2022, Ernest Teagai avait soutenu le Hau Ma'ohi Ti'ama de Tauhiti Nena. Après la défaite de ce dernier, il s'est proposé sur la liste du Tavini aux territoriales de 2023.
 
36 - Bruno Florès
Raivavae
 
Vacataire, puis employé de l'OPT, Bruno Florès s'est investi en politique après le décès de l'ancien tāvana Ai'a api de Raivavae. Cousin de Chantal Tahiata, la maire de Tubuai, il profite d'une période de "calme politique" sur son île des Australes pour s'engager et décrocher la mairie en 2008. Mairie de Raivavae qu'il perd en 2014 et reprend en 2020, toujours sous les couleurs du Tavini huiraatira.
 
37 - Lana Hauata
Tubuai
 
Professeur des écoles, diplômée de l'école normale en 1990. Enseignante à Moorea, puis Punaauia pendant 14 ans, à Mataiea pendant 6 ans, elle rentre chez elle exercer à Tubuai en 2015. Titulaire de l'aptitude à la direction d'école, elle est également très investie dans l'Eglise protestante Maohi où elle est désormais présidente de l'école du dimanche de la paroisse de Tubuai.
 
38 - Marielle Kohumoetini
47 ans, Ua Pou
 
Cheffe d'entreprise à Ua Pou entre 2000 et 2012, Marielle Kohumoetini est à l'origine de l'association agricole de l'île pour gérer l'exportation des produits agricoles des Marquises vers les grandes surfaces de Tahiti. En 2020, elle se présente aux élections communales portant une liste "apolitique" battue par le hakaiki Joseph Kaiha. Passée au Tavini, elle mène la section des Marquises pour le parti indépendantiste aux territoriales de 2023 et entrera pour la première fois à l'assemblée.
 

​Tapura

39 - Teura Iriti
58 ans, Arue
 
Auxiliaire sociale à la CPS, puis secrétaire au service de l'artisanat dont elle prend la tête en 1996, elle entre à l'assemblée en 2004 au Tahoera'a. Ministre lors de la période d'instabilité 2004-2011, elle est également brièvement élue sénatrice en 2014 avant que son élection ne soit invalidée. Présidente déléguée du Tahoera'a et présidente du groupe à l'assemblée, elle est élue maire de Pirae en 2020, puis réélue en 2022 après l'annulation de son élection pour fraude électorale aux procurations. Elle est également poussée hors de son parti par Gaston Flosse et bascule ensuite au Tapura d'Édouard Fritch en 2022.
 
40 - Edouard Fritch
71 ans, Pirae
 
Ingénieur de formation, il entre à l'assemblée en 1986 dans les rangs du Tahoera'a de Gaston Flosse dont il devient le gendre. Occupant plusieurs fonctions ministérielles, il est élu maire de Pirae en 2000, 2014 et 2020, mais également député entre 2012 et 2014. Après 30 ans au Tahoera'a, "fils spirituel" de Gaston Flosse, il accède à la présidence du Pays avec l'inéligibilité de son mentor en 2014. Poussé vers la sortie du Tahoera'a par Gaston Flosse, il fonde le Tapura avec lequel il remporte les territoriales de 2018 et enchaine un second mandat à la présidence. Défait aux territoriales de 2023, il aura été président de la Polynésie française pendant neuf ans.
 
41 - Pascale Haiti
51 ans, Papeete
 
Compagne du leader du Tahoera'a, aujourd'hui Amuitahira'a, Gaston Flosse, elle débute comme cheffe du service du protocole à la présidence en 1996. Elue Tahoeraa à l'assemblée de la Polynésie en 2001 et est nommée dans la foulée ministre de l'Artisanat. En 2004, elle est réélue à l'assemblée jusqu'en 2008. Candidate aux législatives de 2022 et tête de liste de la 1ère circonscription aux territoriales 2023 pour le Amuitahira'a, elle bénéficie de la fusion de liste avec le Tapura pour être réélue aux territoriales de 2023.
 
42 - Michel Buillard
72 ans, Papeete
 
Directeur de l'Office territorial d'action sanitaire et sociale en 1983, il entre au conseil municipal de Gaston Flosse à Pira'e (et oui…) la même année. Élu à l'assemblée puis plusieurs fois ministre de Gaston Flosse à partir de 1984, il devient maire de Papeete à partir de 1995 et jusqu'à aujourd'hui. Député de 1997 à 2012, il a également effectué trois mandats au Palais Bourbon.
 
43 - Tepuaraurii Teriitahi
45 ans, Paea
 
Diplômée de l'école normale, elle passe finalement le concours des douanes après trois ans dans l'enseignement. En 2014, elle entre au conseil municipal de Paea sur la liste de Jacquie Graffe. En 2017, avec le soutien de son tāvana, elle se fait connaître en se présentant aux législatives contre le parti majoritaire. En 2018, elle fait son entrée à l'assemblée avec le Tapura d’Edouard Fritch et devient la présidente du groupe majoritaire. Toujours sous les couleurs du Tapura, Tepuaraurii Teriitahi est battue aux municipales de 2020, puis aux législatives de 2022.
 
44 - Henri Flohr
71 ans, Papenoo
 
Originaire de Huahine et vivant à Hitiaa o te ra, Henri Flohr fait son entrée à l'assemblée en 1991 au Tahoera'a et y siège jusqu'en 1998. Maire de Hitia'a o te Ra depuis 1989 et jusqu'en 2008, il reprend sa mairie à Dauphin Domingo en 2014 et en 2020. De retour à l'assemblée en 2013, il rejoint le Tapura d'Édouard Fritch dès sa création en 2015, est réélu en 2018, puis en 2023.
 
45 - Sonia Taae
61 ans, Papara
 
De son propre aveu, son CV sera "court". Retraitée du commerce, femme du maire de Papara, Putai Taae, "petite maman" assume pleinement n'avoir fait que reprendre la mairie après l'inéligibilité de son mari. Élue tāvana de Papara en 2020, elle entre pour la première fois à l'assemblée en 2023.
 
46 - Simplicio Lissant
60 ans, Punaauia
 
Après avoir réussi le concours d'entrée à l'école normale, il est titularisé en 1984. Directeur du CJA de Punaauia en 1998, il prend sa retraite en 2019. Entré au conseil municipal de Punaauia en 2002 avec tāvana Jacques Vii, il poursuit avec tāvana Rony Tumahai dont il devient le premier adjoint. Élu maire à la mort de son prédécesseur en 2018, il est réélu en 2020. Autonomiste apolitique, il rejoint le Tapura aux territoriales de 2023.
 
47 - Cathy Puchon

63 ans, Punaauia
 
Agent de la CPS jusqu’à sa retraite en 2018, Cathy Puchon a dirigé le guichet unique des évasans et le service des prestations sociales. En juin 2020, elle prend la tête de Temaeva, la troupe de danse de Coco Hotahota, quelques mois après son décès. Elle entre en politique en 2014 avec tāvana Rony Tumahai. Réélue en 2020 avec tāvana Simplicio Lissant, elle est depuis première adjointe de Punaauia.
 
48 - Gaston Tong Sang
73 ans, Bora Bora
 
Ingénieur de formation, il débute au service de l'équipement et dans différents cabinets ministériels auprès des gouvernements Léontieff, puis Flosse. Élu maire de Bora Bora depuis 1989, président du Syndicat pour la promotion des communes entre 1989 et 2008, il entre à l'assemblée en 1991 au sein du Tahoera'a. Ministre à plusieurs reprises, il remporte les territoriales de 2008 avec sa plateforme autonomiste To Tatou Ai'a et sera élu président du Pays à trois reprises. Après l'instabilité, il est élu sous la bannière du A Ti'a Porinetia en 2013, qui fusionne avec le Tapura d'Edouard Fritch en 2015. Il officie ensuite comme président de l'assemblée jusqu'en 2023.
 
49 - Lana Tetuanui
53 ans, Raiatea
 
Après un début de carrière dans le tourisme pendant dix ans, elle entre à l'assemblée en 2001 au Tavini d'Oscar Temaru, qu'elle quitte quelques mois plus tard pour rejoindre la majorité Tahoera'a de Gaston Flosse. Élue des Raromata'i et ministre pendant la période d'instabilité 2004-2011, elle suit Édouard Fritch dès la création du Tapura et est élue sénatrice en 2015 et en 2020.
 
50 - Tahuhu Maraeura
51 ans, Rangiroa
 
Pêcheur de profession, Tahuhu Maraeura est le fils du tāvana et élu incontournable des Tuamotu, Teina Maraeura. Entré au conseil municipal en 2020, il est d'abord premier adjoint de la commune. En avril 2021, après la condamnation avec exécution provisoire de son père à une peine d'inéligibilité dans l'affaire du FDA, il devient maire de Rangiroa.
 
51 - Yseult Butcher
55 ans, Hao
 
Cheffe d'entreprise originaire de Hao aux Tuamotu, Yseult Butcher fait son entrée à l'assemblée de la Polynésie en 2018 sur la liste Tahoeraa. En septembre 2020, elle quitte le parti orange pour rejoindre le Tapura d'Edouard Fritch. La même année, elle se présente aux élections municipales qu'elle remporte haut-la-main au premier tour face au tavana sortant Théodore Tuahine.
 
52 - Frédéric Riveta
68 ans, Rurutu
 
De formation ingénieur agronome, Frédéric Riveta est tavana de Rurutu depuis 1995. Incontournable élu autonomiste des Australes, il fait ses premiers pas à l'assemblée en 1996 et y siège jusqu'à aujourd'hui, alternant avec plusieurs postes de ministres dans les différents gouvernements de Gaston Flosse, Gaston Tang Song, Oscar Temaru et Édouard Fritch.
 
53 - Benoît Kautai
62 ans, Nuku Hiva
 
Benoît Kautai devient hakaiki de Nuku Hiva en 2002, après la disparition de Lucien Kimitete. Il entre à l'assemblée de la Polynésie en 2008 avec le To tatou Ai’a de Gaston Tang Song. En 2013, il est réélu sous la bannière du Tavini. Mais deux ans plus tard, il rejoint le Tapura d’Edouard Fritch. Président de la Communauté de commune des îles Marquises depuis 2020, il est réélu sous les couleurs du Tapura en 2018 et 2023.
 
54 - Joëlle Frébault
59 Ans, Hiva Oa
 
Fille du hakaiki Guy Rauzy, Joëlle Frébault entre à l’assemblée de la Polynésie en 2008 sur la liste To tatou Ai’a de Gaston Tang Song. Comme Benoît Kautai, elle est élue en 2013 à l’assemblée sur la liste du Tavini. Et comme Benoît Kautai, elle rejoint le Tapura d’Edouard Fritch en 2015. Élu tavana de Hiva Oa en 2020, elle est réélue à l'assemblée en 2018 et 2023.   
 

A Here ia Porinetia

55 - Teave Chaumette
Papeete
 
Après des études à San Francisco aux Etats-Unis, Teave Chaumette a travaillé comme chargée de mission au ministère de la Condition féminine de Valentina Cross, puis auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports Jean-Pierre Beaury. Présidente de Polynésie Alzheimer, membre d'associations engagées pour la condition féminine, elle créée Te mau aroa no Papeete qui œuvre essentiellement dans la capitale avant d'en faire le "Collectif solidarité pour tous" étendu au reste de Tahiti.
 
56 - Nicole Sanquer
51 ans, Mahina

Fille du ministre de l'Éducation Nicolas Sanquer, Nicole Sanquer commence sa carrière dans l'éducation en 1997. En 1998, elle est cheffe du service du protocole à la présidence sous le gouvernement Flosse, puis cheffe du service des activités et des aménagements touristiques. Après un retour à l'éducation, elle entre à l'assemblée en 2013 sur la liste du Tahoera'a. Ministre de l’Éducation du gouvernement Fritch, elle est réélue en 2018 à l'assemblée sous la bannière du Tapura. Frondeuse, elle démissionne en 2019 et fonde l'année suivante le A Here ia Porinetia qu'elle préside aujourd'hui.
 
57 - Nuihau Laurey
58 ans, Punaauia

Professeur d'économie, cadre à la Socredo, spécialiste des questions de finances publiques et de transition énergétique, créateur de la Fondation Anavai permettant le financement participatif de projets solidaires… Nuihau Laurey a débuté sa carrière politique comme conseiller technique au ministère de l'Energie en 2010. Directeur de campagne des législatives de 2012 pour Gaston Flosse, rédacteur du programme du Tahoera'a aux territoriales en 2013, il devient vice-président entre 2013 et 2017. Élu sénateur en 2015, il n'entre à l'assemblée qu'aux territoriales de 2018 sous les couleurs du Tapura. Frondeur en 2020, il fonde le A Here dont il mène la liste jusqu'au second tour en 2023.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun et Antoine Samoyeau le Jeudi 11 Mai 2023 à 06:10 | Lu 9427 fois