Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Quarante-deux doctorants en compétition



Tahiti, le 29 mai 2021 – L’École doctorale du Pacifique organise le 2 et le 3 juin les retrouvailles des chercheurs avec le milieu socio-économique après plus d’un an de perturbations liées à la crise. Quarante-deux doctorants vont ainsi relever le challenge pour "affûter leurs qualités oratoires et scientifiques".  

Après une année blanche, jeunes chercheurs et acteurs du milieu socio-économique vont pouvoir se retrouver sur le campus de Outumaoro, les 2 et 3 juin. Organisés par l’École doctorale du Pacifique (EDP), ces deux jours verront défiler pas moins de 42 doctorants. L’occasion de prendre la mesure de la diversité des travaux scientifiques sur des sujets qui touchent au quotidien des Polynésiens (énergie, sciences sociales, biologie et écologie des environnements insulaires tropicaux, sciences de l’éducation, linguistique, archéologie, histoire, etc.). "Il y a plusieurs types de recherches et elles ont toutes ont un sens, particulièrement ici en Polynésie", commente le directeur de l’École doctorale du Pacifique, Franck Lucas. Dans sa note d’introduction, celui qui est également président du jury des doctoriales souligne une "évidence apparue récemment" avec le Covid : "La recherche est indispensable pour aider l’humanité à traverser les crises."

D’où l’intérêt de divulguer les réponses de la science. "La communication scientifique au profit de la diffusion de la connaissance est une qualité indispensable au scientifique", poursuit le directeur. "Rite de passage avant l’exercice final de la soutenance de thèse et l’intronisation du jeune chercheur au grade de docteur", chaque doctorant doit passer par là "pour affûter ses qualités oratoires et scientifiques".

Trois prix à gagner

La compétition s’annonce rude alors que les différents laboratoires et centres de recherche présent sur le territoire seront représentés (UPF, ILM, IRD, Ifremer et Criobe). Chaque doctorant présentera alors ses recherches sous forme de poster pour les premières années, ou d’exposé oral de 15 minutes pour les deuxièmes années et plus. À la clé, trois prix offerts par les partenaires de l’UPF seront décernés : 200 000 Fcfp offerts par EDT-Engie pour "la meilleure présentation orale", 100 000 Fcfp offerts par le groupe Pacific Beachcomber pour "la meilleure perspective de valorisation économique ou culturelle" et 100 000 Fcfp offerts par la TEP pour "le meilleur poster".

Pour cette édition, le public est également invité à suivre deux temps forts "pour échanger sur le rôle de la recherche". Prévue mercredi 2 juin en milieu d’après-midi, une table ronde sur le thème "La recherche doit-elle être utile ?" accueillera la directrice du Musée de Tahiti et des îles, Miriama Bono, la vice-présidente de la commission de la recherche de l’UPF, Nabila Gaertner-Mazouni, le vice-recteur, Philippe Lacombe, ou encore le directeur de la station Gump de l’université de Berkeley, Neil Davies.

Le lendemain, en fin de matinée, c’est le P-dg du groupe Pacific Beachcomber, Richard Bailey, qui tiendra une conférence sur "La science au service d’un tourisme éco-responsable". Fort de 30 ans d'expérience dans le marché du tourisme en Polynésie, l’homme d’affaire reviendra sur le lancement du resort de luxe, The Brando, à Tetiaroa en juillet 2014, et notamment sur le système innovant d'air conditionné à l'eau de mer (Swac) qui utilise l'eau de mer des profondeurs pour les besoins en air climatisé.


Rédigé par Esther Cunéo le Samedi 29 Mai 2021 à 07:03 | Lu 868 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 1 Août 2021 - 20:40 Les ‘Opea’a de Tahiti sont-elles uniques ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus