Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Quand un chauffard brise la vie d'un couple de Moorea



"Trois des quatre quads qu'ils utilisaient pour leurs activités de location sont complètement irréparables. Il va falloir en acheter des neufs. Mais aujourd'hui ils n'ont plus aucune rentrée d'argent. Ils ont tout perdu", confie Lydie une amie proche du couple.
"Trois des quatre quads qu'ils utilisaient pour leurs activités de location sont complètement irréparables. Il va falloir en acheter des neufs. Mais aujourd'hui ils n'ont plus aucune rentrée d'argent. Ils ont tout perdu", confie Lydie une amie proche du couple.
MOOREA, le 7 janvier 2019 - Le 26 décembre dernier un individu, fortement alcoolisé, fauchait de plein fouet avec son véhicule Philippe, gérant d'une société de location de quad de Moorea. Ce dernier se retrouve avec une jambe broyée, et des quads hors services privant ainsi l'entrepreneur et sa famille de leur seule source de revenu.

Bien souvent, mais aussi bien tristement, nous relatons régulièrement dans nos colonnes ces tragiques accidents de la route qui ont couté la vie à 36 personnes en 2018, et qui ont déjà fait une victime en 2019. Egalement bien trop souvent nous nous intéressons uniquement qu'au bilan chiffré alors que dans la réalité, des vies se retrouvent totalement bouleversées voire brisées.
 
Ainsi Philippe, gérant d'une société de quad de Moorea, a vu sa vie basculer au lendemain des fêtes de Noël. Alors qu'il s'apprête à ranger ses véhicules à la suite de sa journée de travail, le chef d'entreprise est fauché par une voiture roulant à vive allure.
 
Selon des témoins le chauffard (voir encadré), âgé d'une trentaine d'année, arrivait de Haapiti en zigzaguant de manière dangereuse au point qu’un témoin inquiet qui venait de le croiser en sens inverse décide de faire demi-tour pour suivre cette voiture folle. Et ce témoin assiste un peu plus tard à l’accident, puisque, arrivé en face de l'hôtel Intercontinental le conducteur perd le contrôle et vient percuter de plein fouet Philippe qui se trouvait dans le parking.

Le choc, d’une rare violence, a emplafonné le véhicule navette de la société, écrasant les quads, et renversant au passage Philippe qui se retrouve au sol, la jambe broyée.



"ILS N'ONT PLUS AUCUNE RENTREE D'ARGENT"

Pourquoi ce fait divers interpelle-t-il autant ?  D'une part il y a la violence de l'accident. "Philippe s'est retrouvé avec la jambe arrachée", confie Lydie, une amie proche de l'entrepreneur. Avant d'ajouter, "il passait deux heures par jours au bloc opératoire pour des soins depuis l'accident ." Devant la gravité de ses blessures, l'intéressé doit être evasané vers Paris et l'hôpital Saint-Antoine ce lundi soir pour recevoir des greffes de muscles au niveau de sa jambe.
 
Et d'autre part cet accident spectaculaire a mise à mal la société de location de quad que l'entrepreneur gère avec sa femme Karine depuis 2013. Une activité qui était pour le couple leur seule source de revenus. Lydie explique par ailleurs que, "trois des quatre quads qu'ils utilisaient pour leurs activités de location sont complètement irréparables. Il va falloir en acheter des neufs. Mais aujourd'hui ils n'ont plus aucune rentrée d'argent. Ils ont tout perdu. Actuellement je fais tout mon possible auprès des assurances pour limiter un peu les dégâts. Mais on sait que ces procédures prennent beaucoup de temps."

ELAN DE SOLIDARITE

Lydie a donc décidé d'en appeler à la solidarité et à la générosité des Polynésiens pour aider ses amis dans le besoin. Elle a donc mis en place une cagnotte en ligne pour rassembler de l'argent. Une cagnotte massivement partagé sur les réseaux sociaux. Ainsi en un peu moins de deux semaines, elle a réussi à collecter plus de 1,5 millions de francs, de la part de près de 200 généreux donateurs.
 
Cet argent a d'ailleurs servi à financer dans un premier temps le billet de Karine et de leur fille Lisa vers la Métropole, et de subvenir à tous leurs besoins sur place. "Pour le logement Karine avait réservé un Airbnb sur place pour deux semaines. Mais la chaîne de solidarité a tellement bien marché, et plusieurs personnes se sont manifestées pour les héberger le temps qu'il faudra", se réjouit Lydie.
 
Une petite éclaircie en attendant le retour des beaux jours. Fa'aitoito !

POUR FAIRE UN DON

Pour soutenir Philippe, Karine et leur fille Lisa une cagnotte en ligne a été mise en place par leurs amis et proches. Au moment où nous mettions sous presse notre édition 202 personnes avaient participé à cette cagnotte qui s'élevait à 13 720 euros, soit un peu plus de 1,6 millions de francs. "Cette argent permettra à la famille de subvenir à leurs besoins en attendant de pouvoir relancer leur société de location de quad. J'étais la propriétaire de la société, avant que je la vende en 2013 à Philippe et Karine qui venait d'arriver au fenua.  J'espère donc pouvoir relancer l'activité avec un guide pour le mois de février", explique Lydie.
Le lien si vous souhaitez soutenir la famille de Philippe : www.lepotcommun.fr/pot/jyyzqqd

Le chauffard jugé le 28 janvier

L'individu, âgé d'une trentaine d'année, a été présenté une première fois en comparution immédiate le 31 décembre dernier. A la barre ce jour-là, le prévenu boîte et présente plusieurs blessures au niveau des bras et des jambes. Invité à prendre la parole au cours de l'audience, il verse quelques larmes et demande le pardon de sa victime: "Depuis l'accident je ne pense qu'à lui et sa famille. Je veux leur demander pardon. Je me sens mal, et je mérite d'être puni pour ce que j'ai fait."  Le jour des faits le prévenu, non titulaire du permis de conduire et dont le casier judiciaire fait état de plusieurs condamnations, avait consommé une demi-bouteille de rhum, avant de prendre le véhicule de sa campagne, puis de renverser Philippe dans un parking.
Mais son procès a été repoussé par le tribunal au lundi 28 janvier, car le fond de garantie de la victime n'a pas été saisi à temps. Il a été placé en détention avant d'être de nouveau présenté devant les juges. 

Rédigé par TI le Lundi 7 Janvier 2019 à 15:56 | Lu 8927 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net