Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Quand les satellites auscultent la couleur de l’eau des océans



Les constellations de satellites surveillent quotidiennement les océans entre les îles de l’archipel mélanésien jusqu’aux les baies du lagon de la Nouvelle-Calédonie.

Grâce à des capteurs dédiés à l’étude de la «couleur de la mer», le suivi du phytoplancton et de la turbidité des eaux sont réalisés en analysant ces mesures.

Le plancton, forme de vie la plus abondante dans les océans, se compose principalement de végétaux marins microscopiques.
Il fournit à lui seul les deux tiers de l’oxygène que nous respirons !

Bien qu’il s’agisse d’organismes microscopiques, la chlorophylle utilisée pour la photosynthèse donne sa couleur aux eaux des océans où ces organismes se concentrent, ce qui permet de les détecter depuis l’espace, grâce à des capteurs dédiés à l’étude de la «couleur de la mer».
Lorsque les conditions sont bonnes, ces organismes peuvent se reproduire à une vitesse phénoménale.
Les efflorescences, parfois formées exclusivement de Trichodesmium , peuvent s’étendre sur des centaines de kilomètres carrés et durer plusieurs semaines.
Et cela, même si chaque phytoplancton ne vit qu’une seule journée.

Plus près de nous, la variation de la turbidité des eaux dans le lagon suite à des épisodes pluvieux catastrophiques est également déduite de ces mêmes mesures.
Ces informations, couplées à des modèles terrestres d’érosion, permettent de remonter aux sources de production sédimentaire et de prioriser les actions de réhabilitation.

Les travaux de l’IRD montrent comment l’alliance entre données satellite et données de terrain recueillies avec l’aide de la Marine Nationale permet une meilleure compréhension de la chaîne alimentaire marine, nécessaire à la surveillance durable de notre océan et de sa réponse aux changements climatiques.

Le partenariat avec la société innovante Bluecham permet de donner une deuxième vie à ces travaux et de les intégrer dans des processus opérationnels à destination des décideurs.


Rédigé par Exposés / débat avec Cécile DUPOUY (MIO) et Rémi ANDREOLI (Bluecham) le Mardi 2 Septembre 2014 à 06:16 | Lu 550 fois






1.Posté par xxl le 02/09/2014 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si cela servira effectivement à mieux gérer et protéger nos 5 millions de Km² d'océan alors tant mieux.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus