Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Propriétaires : attention aux squatteurs professionnels !



Pour éviter ce genre de mésaventure, un certain nombre de précautions est à prendre avant de mettre votre bien en location
Pour éviter ce genre de mésaventure, un certain nombre de précautions est à prendre avant de mettre votre bien en location
PAPEETE, le 25 janvier 2018. Des propriétaires de la côte Ouest ont été victimes d'un couple qui n'a jamais payé ses loyers. Ils mettent en garde les propriétaires et leur recommandent de ne pas confier les clés de leur maison simplement sur la bonne foi des locataires.

Un couple a profité de la gentillesse et de la crédulité de plusieurs propriétaires septuagénaires de la côte Ouest. Aujourd'hui, ceux-ci veulent mettent en garde les propriétaires, surtout les personnes âgées. Claude, voisin d'un des propriétaires, explique : "toute une famille profite de la générosité et de la faiblesse physique des personnes du troisième âge, surtout quand ils pensent que ces personnes sont sans enfant".

Martine a ainsi loué son fare à Papara mais n'a pas vu de loyer payés pendant six mois. "Moi, Claude, leur voisin, j’ai eu le tort de croire en leur honnêteté. Le jour de leur installation, un dimanche, je leur ai fourni le courant, et cela a duré sept mois. J’ai même donné un peu d’espèces et fourni des denrées alimentaires", explique le septuagénaire.
Le couple qui commence à être bien organisé dans sa stratégie est parti avec deux lits, des rideaux et une bibliothèque pour emménager chez Françoise et Henry.

Françoise est handicapée. La femme du couple avait promis de l’aider dans les tâches quotidiennes, moyennant une réduction du loyer. Une fois installée, elle n'a pas voulu rendre ses services ni payer le loyer. Finalement, le couple est parti après que Françoise a menacé de faire venir ses garçons. "Ce qu’on voudrait, c’est essayer de prévenir tous les gens, et surtout les personnes du troisième âge", insiste Claude. Depuis Françoise et Henry n'ont pas repris de locataires, encore marqués par cette mésaventure.

Le point commun de ces propriétaires est d'avoir "fait confiance" au couple futur locataire.

Des précautions à prendre
Pour éviter ce genre de mésaventure, un certain nombre de précautions est à prendre avant de mettre votre bien en location.
D'abord, en tant que propriétaire, vous pouvez demander à voir les dernières fiches de salaire du futur locataire. Si le futur locataire refuse, vous pouvez demander une attestation de l'employeur qui précise quel est le revenu brut du salaire et s'il est en CDI ou non. Attention, en tant que propriétaire, vous ne pouvez pas demander à consulter les relevés bancaires.

Ensuite établissez un contrat de location ou bail d’habitation. Cela vous permettra d’éviter d’éventuels litiges. Il a pour but de fixer les règles du contrat entre le bailleur, le propriétaire, et le locataire afin que chacun sache ce qu’il est en droit de demander et dans l’obligation de faire. Ce contrat doit comprendre le montant du loyer, ses modalités de paiement ainsi que ses règles de révision éventuelle.

Un exemplaire original du contrat signé par les deux parties doit être obligatoirement remis à chacune d’elle accompagné de l’état des lieux et, en cas de location meublée, d’un inventaire du mobilier.

Vous pouvez ainsi demander un dépôt de garantie. Il sert à garantir la bonne exécution du contrat par le locataire et en particulier le paiement du loyer et des charges, le bon entretien et la restitution du logement en bon état en fin de location. Attention il ne peut être supérieur à un mois et demi de loyer hors charges.

Si la location se passe mal. Le bailleur peut retenir sur le dépôt de garantie les loyers impayés, le solde des charges locatives (à condition qu’elles soient dûment justifiées par des factures tenues à disposition des locataires), les frais engagés pour la remise en état du logement (mais le locataire n’est pas responsable des dégradations qui résultent d’un cas de force majeure, d’une faute du bailleur ou de l’usure normale des lieux) qui doivent correspondre à des factures acquittées.

Le non-paiement du loyer peut provoquer la rupture du contrat et dans ce cas, le propriétaire devra respecter les termes figurant dans la clause résolutoire. Le propriétaire pourra avec beaucoup de facilité réclamer le remboursement par le locataire des frais d’huissier engagés si de telles dispositions ont été inscrites dans le contrat.
Si vous avez des interrogations, vous pouvez vous adresser à la Direction générale des affaires économiques au 40 50 97 97 ou sur le site internet www.dgae.gov.pf

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 25 Janvier 2018 à 16:47 | Lu 8912 fois

Tags : IMMOBILIER





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués