Tahiti Infos

Produits locaux dans les cantines, c'est voté


Tahiti, le 25 novembre 2021 – L'assemblée a voté jeudi à l'unanimité la loi du Pays qui impose des quotas de produits locaux dans les cantines scolaires des établissements du premier et second degrés du fenua, avec des adaptations en fonction des archipels.
 
L’assemblée de la Polynésie française a adopté jeudi par un vote à l’unanimité le projet de loi du Pays sur la promotion des produits locaux dans la restauration scolaire. Des quotas minimaux seront appliqués dès la rentrée d’août 2022 pour les établissements du 1er et du 2nd degré sur l’ensemble de la Polynésie française.
 
Concrètement, à partir du 1er août 2022, les établissements scolaires des Australes, des îles de la Société, des Gambier et des Marquises, devront, au cours de l’année scolaire, utiliser 50% de fruits et légumes locaux, 80% de poisson, et 25% de produits vivriers locaux, dans la part des féculents. Le calcul s'est fait sur la base du poids des produits livrés aux services de restauration scolaire, avant préparation des repas. Le pourcentage minimum de viande locale est fixé à 15% pour Tahiti et Moorea. Pour les îles ne disposant pas de production de viande offrant les garanties sanitaires conformes à la réglementation, il n’y aura pas de taux minimal. Aux Tuamotu, tous les taux minimaux sont minorés de 10%, afin de prendre en compte les conditions peu propices à l’agriculture et au transport maritime de ces îles basses.
 
Pour assurer l’approvisionnement régulier et suffisant des services de restauration scolaire en produits locaux, le Pays prévoit des programmes d’infrastructures et d’aménagements ruraux avec zones de collecte et de stockage, constructions d’ateliers d’agro-transformation, équipements à disposition des producteurs et des agro-transformateurs… En contrepartie, les professionnels s’engagent à fournir une part de leur production à la restauration scolaire.
 

Rédigé par D'après communiqué le Jeudi 25 Novembre 2021 à 18:53 | Lu 1285 fois