Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Procréation médicalement assistée: plus de 20.000 naissance par an en France



Procréation médicalement assistée: plus de 20.000 naissance par an en France
PARIS, 12 oct 2012 (AFP) - La procréation médicalement assistée (PMA), dont l'extension aux couples de femmes fait débat, comprend l'insémination artificielle et différents types de fécondation in vitro (FIV) et permet la naissance de plus de 20.000 bébés par an en France, soit 2,7% du total des naissances.

La PMA, qu'on peut encore appeler assistance médicale à la procréation (AMP), désigne les procédés pour permettre la fusion d'un ovule et d'un spermatozoïde par interventions médicales et non par relation sexuelle.

Différents types d'AMP sont pratiqués en France sous le contrôle de l'organisme public Agence de la biomédecine. En 2010, elles ont abouti à 22.401 naissances pour 139.344 tentatives (chiffres de l'Agence de la biomédecine).

L'insémination artificielle est l'AMP la plus simple et la plus ancienne: les spermatozoïdes sont déposés à l'intérieur de l'utérus (insémination intra-utérine) ou au niveau du col de l'utérus (insémination intracervicale) et la fécondation se fait selon le processus naturel in vivo.

Plus complexe, la fécondation in vitro (FIV) se compose de plusieurs étapes, de la stimulation ovarienne destinée à récolter des ovocytes, à la fécondation in vitro (en éprouvette) elle-même puis au "transfert" du ou des oeufs fécondés au stade de deux à huit cellules (on parle déjà d'embryon) dans l'utérus de la femme.

Dans une FIV classique, spermatozoïdes et ovocytes sont simplement mis en contact tandis que dans l'ICSI (intra-cytoplasmic sperm injection), un seul spermatozoïde est injecté par manipulation dans chaque ovocyte fécondable.

Les spermatozoïdes et ovocytes du couple demandeur d'AMP sont utilisés dans 95% des cas en France et seulement 5% des tentatives d'AMP font appel à un donneur de spermatozoïdes ou bien d'ovocytes ou encore d'embryons.

Dans son rapport 2011, l'Agence de la biomédecine note un phénomène "qui semble aller croissant" de "tourisme procréatif" où des couples français décident d'aller à l'étranger pour se soumettre à une AMP, malgré des coûts "très élevés".

La raison invoquée le plus souvent: les "longs délais d'attente pour les dons d'ovocytes", explique l'Agence qui souhaiterait une harmonisation au niveau européen pour "établir des règles communes sur les indications, utilisations et bonnes pratiques" en matière d'AMP.

En France, la PMA est prise en charge par la sécurité sociale pour les couples hétérosexuels.

Selon la Société européenne de reproduction humaine et d'embryologie (ESHRE), 350.000 bébés sont désormais conçus par fécondation in vitro chaque année, soit 0,3% des 130 millions d'enfants qui naissent chaque année dans le monde. Depuis la naissance du premier bébé éprouvette, Louise Brown, en 1978, 5 millions d'enfants sont nés par FIV.

Rédigé par () le Vendredi 12 Octobre 2012 à 05:29 | Lu 761 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net