Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Prison ferme pour les maîtres-chanteurs



PAPEETE, le 16 septembre 2019 - Quatre individus, impliqués dans une tentative de chantage, dans un cambriolage et une tentative de vol avec violence, ont été présentés en comparution immédiate lundi . Les deux prévenus les plus lourdement mis en cause ont été condamnés à trois et un an de prison ferme.

Le 20 août dernier, un entrepreneur résidant à Hitia'a se présente à la gendarmerie pour déposer une plainte. L'homme explique aux enquêteurs qu'il a été victime d'une curieuse tentative de chantage. La veille, alors qu'il se trouvait à son domicile, il a reçu plusieurs appels masqués. Au téléphone, un individu lui a demandé la somme de 500 000 Fcfp en le menaçant de diffuser des photos compromettantes. L'entrepreneur, affirmant qu'il n'avait « rien à se reprocher » a alors refusé de verser l'argent et s'ést réfugié chez ses voisins. Dix minutes plus tard, la victime a vu de la lumière devant sa maison et entendu qu'on l'appelait en l'insultant. Les trois hommes qui se trouvaient devant son domicile ont finalement décidé de partir mais les voisins de la victime ont réussi à noter la plaque d'immatriculation de leur véhicule.

Lors du dépôt de plainte, l'entrepreneur indique qu'une dizaine de jours avant la tentative de chantage, il a été victime d'un cambriolage au cours duquel lui avaient été volés 800 000 Fcfp.

Vol avec violence

Grâce à la plaque d'immatriculation qui leur a été fournie, les enquêteurs de la Brigade de recherche (BR) de Faa'a interpellent Vainui V, un multirécidiviste déjà condamné à cinq reprises. Entendu en garde à vue, le jeune homme reconnaît avoir été à l'initiative de la tentative de chantage et du cambriolage. Il comptait faire chanter l'entrepreneur en le menaçant de raconter qu'il participait à un trafic international de cocaïne ou qu'il se livrait à un trafic « pédophile ». Face aux enquêteurs, l'homme reconnaît également un vol avec violence commis en juillet. Il avait alors pris contact avec un individu qui avait mis sa voiture en vente sur les réseaux sociaux et avait demandé à ce dernier d'essayer le véhicule. Après avoir effectivement effectué un tour d'essai, Vainui V avait vainement tenté de voler le véhicule en portant plusieurs coups à la victime mais avait du prendre la fuite en laissant sa casquette et son téléphone portable dans le véhicule.

Lors de l'enquête « conséquente », les gendarmes interpellent trois autres individus : le cousin de Vainui V, qui a participé au cambriolage et à la tentative de chantage, un autre individu qui est également impliqué dans la tentative de chantage et qui faisait office de « gros bras », d'homme de main ainsi qu'une jeune femme qui a conduit les deux cambrioleurs au domicile de l'entrepreneur.

Présentés en comparution immédiate lundi, les quatre individus ont reconnu l'intégralité des faits. Vainui V et son cousin, les deux prévenus les plus lourdement impliqués, ont indiqué qu'ils avaient utilisé l'argent pour « acheter de l'ice » et de « la bouffe ». Interrogé sur les menaces proférées à l'encontre de l'entrepreneur et de ses supposées activités de trafiquant et de pédophile, le jeune homme a expliqué au tribunal qu'il avait tout inventé et qu'il avait « confondu » la pédophilie avec l'homosexualité.

Constant que « l'appétence pour l'ice génère des faits de plus en plus graves », le procureur de la République a requis trois et deux ans de prison ferme à l'encontre de Vainui V et de son cousin, les deux prévenus les « plus lourdement impliqués ». Une peine d'un an avec sursis a également été requise contre la jeune femme et l'individu qui faisait office d'homme de main, tous deux primo-délinquants.

Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné Vainui V et son cousin à des peines respectives de quatre ans de prison ferme dont un avec sursis et trois ans de prison ferme dont deux avec sursis. Les deux autres prévenus ont écopé de 6 mois de prison avec sursis et 140 heure de Travaux d'intérêt général (TIG).
 

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 16 Septembre 2019 à 19:31 | Lu 1451 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 17:41 La voile, l'avenir du transport maritime ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués