Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Près de 30 hectares détruits par un incendie au mont Marau



Un incendie s'est déclenché le vendredi 9 septembre au soir sur les hauteurs de Te Maru Ata, à Punaauia.
Un incendie s'est déclenché le vendredi 9 septembre au soir sur les hauteurs de Te Maru Ata, à Punaauia.
FAAA, le 24 septembre 2016 - Deux incendies se sont déclarés vers 11 heures ce samedi matin. L'un était sur Punaauia et l'autre sur la commune de Faa'a.

Samedi matin, vers 11 heures, les pompiers de Punaauia ont été appelés pour intervenir sur un incendie qui s'est déclaré sur les hauteurs de la commune, vers le lotissement Sage. Deux hommes sont intervenus. Ils ont réussi à maîtriser le feu et près d'une heure plus tard, l'incendie était maîtrisé.

De retour à la caserne, ils ont été envoyés en renfort sur la commune de Faa'a. Vers le Mont Marau, à Saint-Hilaire, un autre incendie s'est déclaré presque simultanément à celui de Punaauia, au-dessus du dépotoir de Saint-Hilaire.

Ce second incendie pourrait avoir démarré à partir d'un écobuage mal maîtrisé, en bordure d'un fa'a'apu (une plantation maraîchère, NDLR). Après plusieurs heures d'intervention, l'événement a été fixé dans la soirée mais n’était pas encore éteint, dimanche. Une enquête est en cours pour en déterminer l'origine.

Dimanche, la direction de la protection civile recensait près de 30 hectares de végétation brûlée alors que les sapeurs-pompiers de Faa'a intervenait toujours sur une dizaine de foyers résiduels. "L'incendie est actuellement fixé, mais il n'est toujours pas éteint", précise le colonel Christophe Pelletier, de la direction de la protection civile, à la suite d'un survol de la zone, dimanche matin au moyen de l'hélicoptère inter-administrations Dauphin. Une équipe de six pompiers de la brigade de Faa'a est dépêchée sur site pour les prochaines 48 heures afin de prévenir tout risque de nouveau départ depuis l'un des divers "points chauds" encore visibles.

Le maire de Faa'a, qui dirige les opérations de secours, a décidé de n'engager dimanche que des moyens terrestres, pour venir à bout des derniers points chauds. Bien que mobilisé à la demande de la direction de la sécurité civile samedi, un appareil de la société Tahiti Helicopters n'a pas été autorisé à intervenir dimanche. Le responsable d'exploitation a vivement réagi à ce contre-temps fâcheux pour son commerce, comme il nous l'explique dans un courrier adressé le jour-même: "J’ai fait revenir de Moorea notre seule pilote habilité à ce type d’opérations ainsi qu’un hélicoptère de Bora-Bora pour assurer notre mission dès les premières lueurs du jour aujourd’hui. (...) Je paye des employés en heures dominicales pour rien depuis 6 heures ce matin. Je suis révolté par ce genre de comportement (...)".

Samedi cet incendie en montagne a exigé l'intervention d'une quinzaine de sapeur-pompiers des brigades de Faa'a et Punaauia, sous la coordination de la direction de la sécurité civile. Le 9 septembre dernier un incendie comparable s'était déclaré sur les hauteurs de Te Maru Ata à Punaauia, causant la dévastation de près de 15 hectares de végétation.

Rédigé par Amelie David le Samedi 24 Septembre 2016 à 12:13 | Lu 6511 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 07:48 Les syndicalistes ne lâcheront rien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués