Tahiti Infos

Première participation féminine tahitienne au championnat du monde de chasse sous-marine


© Toatane Rurua
© Toatane Rurua
Moorea, le 12 juillet 2023 - Une sélection tahitienne féminine participera pour la première fois de l’histoire du fenua à un championnat du monde de chasse sous-marine. Après avoir brillé pendant une dizaine d’années dans les compétitions océaniennes, Taina Orth et Onyx Le Bihan, membres de l’équipe tahitienne, vont en effet se mesurer aux meilleures chasseuses de la planète au prochain Mondial au mois de septembre prochain en Espagne.

En plus d’une équipe masculine, Tahiti présentera pour la première fois de l’histoire du sport polynésien une sélection féminine, représentée par Taina Orth et Onyx Le Bihan, au prochain championnat du monde de chasse sous-marine, du 7 au 10 septembre prochain à Laredo, en Espagne. Les deux chasseuses ont dû attendre une dizaine d’années, exactement depuis leur début dans la discipline en 2013, pour vivre ce moment. Malgré un riche palmarès, avec notamment trois titres d’Océanie, elles n’ont jamais vraiment été invitées à y participer. Elles ont donc dû travailler d’arrache-pied pour s’imposer dans ce monde plutôt masculin et ont même créé au mois de mars 2022 leur propre club, Toa Hine Spearfishing, pour promouvoir notamment cette discipline sportive auprès des vahine du fenua. “Cela a été un chemin de croix pour l’équipe féminine avant finalement d’avoir l’opportunité de partir en Espagne pour ce mondial. Disons que nous n’avions pas toujours été reconnues à notre juste valeur. Il a fallu persévérer au niveau local et au niveau de l’Océanie pour faire nos preuves. La fédération tahitienne a toujours préféré se concentrer sur l’équipe masculine pour des raisons financières et aussi à cause de l’absence de championnat féminin en Polynésie”, explique Taina Orth.
 
La donne a toutefois changé avec le renouvellement du bureau de la fédération tahitienne des sports subaquatiques de compétition au mois d’août de l’année dernière. La nouvelle équipe dirigeante a en effet validé, lors de son assemblée générale qui s’est tenue au début de cette année, la participation de nos deux championnes au prochain championnat du monde. Elles vont donc enfin réaliser leur rêve. “C’est la première fois qu’on va se mesurer aux nations autres que celles du Pacifique. C’est toujours un objectif de pendre part aux Mondiaux en tant que sportive de haut niveau. C’est comme si on te disait que tu vas participer aux Jeux olympiques pour te confronter aux meilleurs athlètes de la planète”, confie Onyx Le Bihan.  

Des conditions différentes

Cette première participation sera toutefois une découverte à plusieurs niveaux pour les deux vahine. “Ça sera une compétition individuelle avec aussi un classement par équipe à la fin. C’est la première fois qu’on va pêcher seules, l’une contre l’autre. On n’aura pas non plus les mêmes poissons que chez nous. Il va falloir donc qu’on aille faire du repérage avant le début du tournoi pour repérer les zones de pêche, identifier les espèces de poisson et comprendre leur comportement. Les organisateurs nous ont d’ailleurs envoyé une liste des 30 espèces que les participants pourront pêcher. On va aussi devoir porter des combinaisons plus épaisses, avec donc plus de flottabilité et de poids à supporter, pour pouvoir pêcher dans des eaux plus froides”, précise Onyx Le Bihan. “Aux Oceania, on devait nager à la force des jambes pendant 6 heures le premier jour et encore pendant 6 heures le deuxième jour de compétition pour trouver du poisson. Au Mondial, par contre, on devra se déplacer dans un bateau sur une zone de 20 kilomètres en se servant d’un GPS. On va donc vite se rendre en avance là-bas pour s’habituer au GPS et repérer les endroits où il y a du caillou, du poisson. Sinon, on va galérer pendant la compétition”, ajoute Taina Orth.
 
Cette dernière partira en Espagne le 26 août prochain tandis qu’Onyx Le Bihan s’y rendra dès le 5 août. Les frais hors compétition étant entièrement à leur charge personnelle, les deux championnes organisent actuellement plusieurs actions de récolte de fonds afin de financer ce déplacement. Elles organisent notamment le concert du groupe Sissa-sué, avec en première partie le groupe Hiva, le 28 juillet au golf de Moorea, de 18 à 22 heures.

Pratique

28 juillet au golf de Moorea, de 18 à 22 heures :
concert de Sissa-sué, avec en première partie le groupe Hiva.
 
Pour soutenir Taina Orth et Onyx Le Bihan :
Facebook : Toa Hine Spearfishing

Rédigé par Toatane Rurua le Mercredi 12 Juillet 2023 à 15:08 | Lu 3162 fois