Tahiti Infos

Préavis de grève déposé au CHPF


Une assemblée générale du personnel s'est tenue jeudi.
Une assemblée générale du personnel s'est tenue jeudi.
PAPEETE, le 6 février 2015. Cinq organisations syndicales professionnelles du CHPF ont déposé vendredi après-midi un préavis de grève. Ils demandent notamment la compensation de la baisse de 600 millions de Fcfp de la dotation globale de fonctionnement de l'établissement hospitalier.



Les représentants du personnel du CHPF avaient fixé un ultimatum au gouvernement. A défaut d'avoir trouvé un accord ce vendredi midi sur la compensation de la baisse de 600 millions de Fcfp de la dotation globale de fonctionnement du CHPF en 2015, les syndicats des professionnels de santé ont donc décidé de déposer un préavis de grève. Si aucun accord n'est trouvé, la grève deviendra effective jeudi matin.

Si celle-ci venait à débuter, la direction de l'hôpital mettrait alors en place un service minimum pour assurer les actes urgents.

Le personnel de l'hôpital dénonce la diminution de la dotation globale de fonctionnement du centre hospitalier.
Pendant plusieurs années, pour compenser la baisse de la dotation, l'hôpital a compensé en augmentant notamment les tarifs d'hospitalisation pour les ressortissants ne cotisant pas à la CPS C'est alors la Sécurité sociale qui prend en charge ce surplus. Mais l'augmentation de ces tarifs semble avoir atteint un plafond puisque les prix d'une journée d'hospitalisation ont été multipliés par quatre depuis 2010.


« 80 % de l'équipement doit être remplacé »

En raison de la baisse de la dotation, l'hôpital ne pourra pas renouveler de matériel médical mettent avant les représentants du personnel, alors que « 80 % de l'équipement nécessitent d'être remplacé », mettait en avant jeudi Sylvie Labrousse, du syndicat du personnel du centre hospitalier de Taaone après l'assemblée générale du personnel. «Ce ne sera pas possible d'assurer la même qualité des soins et les mêmes soins avec moins de moyens. »
Depuis le 18 décembre dernier, les organisations syndicales du CHPF ont obtenu quatre rendez-vous avec les représentants du gouvernement. Mais aucun accord n'a été trouvé.

Les cinq syndicats du CHPF demandent une compensation sur le premier semestre de l'année de la baisse de la dotation globale de fonctionnement du CHPF.

Mais ils souhaitent également que les « modalités pour évaluer la dotation globale de fonctionnement soient déterminées » afin qu'elle soit calculée en fonction de l'activité réelle de l’établissement hospitalier.

Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 6 Février 2015 à 15:09 | Lu 1020 fois