Tahiti Infos

Pêche interdite : Tel est pris qui croyait prendre


Prises interdites de nuit au fusil  de petits poissons et ramassage de cigales de mer, crabes et langoustes
Prises interdites de nuit au fusil de petits poissons et ramassage de cigales de mer, crabes et langoustes
Tahiti, le 3 janvier 2022 – Une intervention a été effectuée dans la passe de Punaauia située dans la zone de pêche réglementée (ZPR) de Nuuroa, jeudi soir. L’association Tamari’i no te moana et la police municipale de la commune ont adressé un avertissement aux pêcheurs ayant enfreint la réglementation en vigueur.

Enfin une intervention qui porte ses fruits. Après avoir observé “une recrudescence d’infractions dans la ZPR Nuuroa de Punaauia”, plusieurs tentatives de sensibilisation, de prévention et d’intervention ont été effectuées par les membres de l’association Tamari’i no te moana. Depuis début décembre, ils ont constaté que “pas moins de neuf groupes de pêcheurs (…) composé de quatre à huit pêcheurs par groupe” enfreignent les règles de la ZPR. L’association a enfin pu voir ses efforts aboutir puisque les membres ont procédé, avec l’aide des agents de la police municipale, à une intervention de nuit dans la passe de Taipari située dans la zone de pêche réglementée de Nuuroa. Sept plongeurs ont été surpris en pleine pêche interdite dans la zone : pêche au fusil de nuit, prises de cigales de mer et de langoustes.

Des membres de l’association, partis en bateau pour rappeler la réglementation aux plongeurs en infraction, se sont ensuite chargés de les rediriger vers les forces de police. Les mutoi attendaient sur la plage avec les gyrophares allumés, car ils n’ont pas d’habilitation pour agir sur le plan d’eau la nuit. Une fois sur la plage, l’association Tamari’i no te moana et la police municipale ont découvert les prises des plongeurs qualifiées par le président de l’association Bastien Allegret,de “ridiculement minuscules”. Après constatation, “les plongeurs ont eu un avertissement et les cigales de mer, encore vivantes, ont été relâchées dans la mer”, relate le président de l’association. Ces plongeurs, désormais connus des autorités, risquent des sanctions sévères en cas de récidive.
 

Trois ZPR à Punaauia : Tata'a (PK8), Nuuroa (PK14) et Atehi (PK18)

Méconnaissance de la ZPR
 
Les plongeurs en infraction n’ont pas cherché à contester et ont accepté de coopérer avec la police. Aucun des plongeurs ne résidait à Punaauia. Ils ont affirmé ne pas avoir été informés de la mise en place de ZPR dans la commune de Punaauia. Le président de l’association Tamari’i no te moana a expliqué : “Aucun des pêcheurs ne vient de Punaauia, ils pratiquent une pêche de loisir. (…) Ils nous ont dit ne pas être au courant qu'ils étaient dans une ZPR, nous leur avons donc montré le panneau ainsi que les bouées de signalisation et expliqué les réglementations dans la zone”.

Le président de l’association Tamari’i no te moana se réjouit de cette intervention tant attendue : “Nous sommes ravis de cette intervention et de son déroulement”.
 

Rappel de réglementation
 
Bastien Allegret souhaite également rappeler que : “la pêche au fusil de nuit et le ramassage de langouste sont strictement interdits dans la zone de pêche réglementée (…), la cigale de mer est une espèce rahui et interdite de pêche de novembre à janvier”. Selon la Direction des ressources marines (DRM), “en cas d’infraction, le contrevenant s’expose à une contravention de 5e classe, un emprisonnement de 2 à 6 mois, une amende de 150 000 à 300 000 Fcfp et la saisie ou confiscation des produits pêchés, transportés, détenus et commercialisés en infraction. Sous réserve d’une homologation par la loi, la peine complémentaire suivante, pourra être appliquée aux auteurs des infractions : saisie et confiscation du matériel de pêche et des embarcations. Selon qu’ils soient prohibés ou non, les engins de pêche seront détruits ou vendus”.

Comme le rappelait notre précédent article paru le 21 décembre, “Nul n’est censé ignorer les ZPR”  . A Punaauia, trois zones de pêche sont réglementées. Pour rappel, il s’agit de Tata’a (PK8) de l’hôtel Intercontinental à la marina Taina, Nuuroa (PK14) de la marina Taina à l’hôtel Sofitel Ia Ora (ex-Méridien) et Atehi (PK18) qui se prolonge jusqu’à la plage publique de Mahana Park. https://www.tahiti-infos.com/Nul-n-est-cense-ignorer-les-ZPR_a205933.html

Un communiqué a été envoyé à la DRM et à la mairie de Punaauia pour signaler les infractions. L’objectif est de pallier le manque de communication et d’information concernant les zones de pêche réglementées, les espèces rahui et les pratiques de pêche interdites.
 
La cigale de mer est une espèce rahui et interdite de pêche de novembre à janvier
La cigale de mer est une espèce rahui et interdite de pêche de novembre à janvier

Rédigé par Meleana CHE FAT le Lundi 3 Janvier 2022 à 16:15 | Lu 6003 fois