Tahiti Infos

Paris 2024 : À Teahupo'o, "on ne touche à rien"


Une trentaine de personnes ont participé, mercredi soir, à la réunion publique avec le comité Paris 2024.
Une trentaine de personnes ont participé, mercredi soir, à la réunion publique avec le comité Paris 2024.
Tahiti, le 11 novembre 2021 - Le comité Paris 2024, mené par son directeur général Étienne Thobois, a tenu mercredi soir une réunion publique à la mairie de Vairao. Des représentants d'association, des gérants de pensions de famille ou encore des commerçants de la Presqu'île étaient conviés à cette réunion très attendue par les habitants qui souhaitaient plus de "transparence" sur les projets d'aménagement à Teahupo'o. "Le comité nous a bien rassurés on est partant pour que ces JO soient une réussite sur tous les plans", a indiqué Cindy Otcenasek, de l'association Vai Ara o Teahupo'o.  

Ce rendez-vous avec le comité d'organisation des JO de Paris 2024 était particulièrement attendu par les habitants de Taiarapu-Ouest et notamment les résidents de Teahupo'o.  Mercredi soir, à la mairie de Vairao, des représentants d'association, des gérants de pension ou encore des commerçants du bout de la route ont pu échanger pendant près de trois heures avec le comité Paris 2024, mené par son directeur général, Étienne Thobois. "Pour nous, cet échange avec la population était très important pour savoir quelles étaient les craintes de certains", a expliqué l'intéressé. 

Rappelons qu'au cours de l'année 2020, un collectif de riverains, baptisé Mata ara o Teahupo'o, avait exprimé ses craintes envers les conséquences environnementales de l'organisation de l'épreuve de surf sur la mythique vague de Hava'e. L'enrochement du littoral au PK O, l'aménagement du domaine Rose pressenti pour accueillir le village olympique et d'autres projets inquiétaient particulièrement les habitants de Teahupo'o. 

Mais une nouvelle fois, le comité Paris 2024, accompagné également du ministre en charge des Sports, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a tenu à rassurer la population. "On ne touche à rien. On vous assure qu'il n'y aura que des installations temporaires", a affirmé le ministre en charge des Sports. "La vraie seule construction qu'il y aura, c'est la tour des juges que l'on doit mettre aux normes du Comité olympique. Je suis originaire aussi de la Presqu'île et du Fenua 'Aihere. Moi aussi je n'ai pas envie que l'on touche à notre environnement."

"Nous sommes évidemment ravi d'accueillir les JO. Mais nous ne dirons pas 'oui' à tout", a insisté de son côté la maire déléguée de Teahupo'o, Roniu Poareu.

"Des gens passionnés par leur environnement et leur culture"

À l'issue de la réunion publique, les habitants du PK 0 semblaient plus que soulagé et satisfait de ce premier échange avec la délégation parisienne. "Le comité nous a bien rassuré. Tout ce qu'on demandait depuis le début, c'était de la transparence sur les projets. On est partant pour que ces JO soient une réussite sur tous les plans", a indiqué Cindy Otcenasek, de l'association Vai Ara o Teahupo'o. 

"Pour moi, cet échange a été très rassurant parce que les gens commencent déjà à s'approprier le projet. Les JO sont une aventure collective", a souligné pour sa part Étienne Thobois. "Je sens des gens passionnés, très fiers de leur environnement et de leur culture. Ils les défendent et ils ont bien raison (...) le projet de Paris 2024 est de mettre en avant ce coin de paradis extraordinaire tout en le respectant. Et ça c'est très important." 

Après un dernier rendez-vous médiatique à la Présidence, ce vendredi, Etienne Thobois et le comité Paris 2024 s'envoleront dans la soirée pour la métropole. 

Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 11 Novembre 2021 à 15:12 | Lu 1247 fois