Tahiti Infos

Page enfant : Jouer au cerf-volant n'est pas sans danger


PAPEETE, le 14 juin 2016 - Fabriquer un cerf-volant puis le faire voler au-dessus de ton jardin ou le long de la route est une activité que tu aimes peut-être beaucoup. Mais il y a certaines règles à respecter pour en profiter en toute sécurité. Veille notamment à ne pas jouer près des lignes électriques.

Fabriquer un cerf-volant, c’est facile et ça permet de passer le temps agréablement avec les copains. Les grandes vacances approchent, le mara’amu souffle, tu vas avoir tout le loisir d’en profiter. Mais sois prudent ! Cette activité n’est pas sans danger.

Tu te demandes quels sont les dangers ? Le vent peut par exemple pousser ton cerf-volant dans les fils électriques. Si le fil de ton cerf-volant est un fil "conducteur", c’est-à-dire qui laisse passer l’électricité, il y a un risque d’électrocution pour toi. L’électrocution c’est le passage du courant électrique dans le corps humain.

Des risques graves


Les conséquences de l’électrocution peuvent être très graves puisqu’elle peut entraîner un décès. En juillet 2012, un jeune garçon de 17 ans est mort électrocuté alors qu’il tentait de décrocher un cerf-volant accroché à une ligne électrique. Si ton cerf-volant vient s’emmêler autour des lignes électriques lâche tout de suite le fil et ne cherche pas à le récupérer.

Autres risques, moins graves puisqu’ils ne sont pas mortels mais très gênants. En effet, quand ton cerf-volant s’enroule autour de fils électriques, des courts-circuits peuvent survenir, parfois aussi la ligne peut se casser. De nombreux fare se trouvent alors sans courant, il n’y a plus ni télévision, ni réfrigérateur, ni congélateur, ni ordinateur qui fonctionne. Pour réparer les fils électriques, il faut du temps et de l’argent. Pour toutes ces raisons, il est interdit de jouer à proximité des fils électriques. Si tu enfreins la règle, tu t’exposes à une amende de 4 534 Fcfp.

Un peu d’histoire

Sais-tu que, autrefois, le cerf-volant (qu’on appelle ha’ape’e’uo) plaisait beaucoup sur l’île de Huahine. Le site Tahiti héritage explique que les hommes et les jeunes garçons y jouaient souvent. Il existait des cerfs-volants de toutes formes sur l’île : tortues, oiseaux et même humaines. À cette époque, l’objectif était de faire voler le cerf-volant le plus haut possible. Il y avait des compétitions, les gens chantaient des incantations (une formule magique chantée, psalmodiée ou récitée) et composaient des chants spécialement pour ça. Après la compétition il y avait une grande fête pour tous les concurrents. Pendant ces fêtes la plus grande part de nourriture revenait au vainqueur.


Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 14 Juin 2016 à 15:23 | Lu 2268 fois