Tahiti Infos

Page enfant : Deux pandas nés en captivité en France


Page enfant : Deux pandas nés en captivité en France
PAPEETE, le 9 août 2017 - Deux jumeaux sont nés le vendredi 4 août au zoo de Beauval en France. Leur maman a été prêtée pour dix ans par la Chine. Le premier n’a pas survécu, le second est en pleine forme. Quelques jours plus tôt, d’autres naissances étaient annoncées en Chine. L’espère reste menacée.

La grande famille des pandas géants compte de nouveaux membres. Deux jumeaux sont nés au zoo de Beauval (France) le 4 août. Même si l’un des deux, trop faible, n’a pas survécu, c’est un événement. Car les naissances de pandas géants en dehors de la Chine et en captivité sont très rares. La maman est une femelle qui a été prêtée par la Chine en 2012 pour dix ans.

Quelques jours plus tôt, deux jumeaux sont nés en Chine, au zoo de Chengdu. Leur maman a 23 ans, ce qui est très vieux pour cet animal. C’est même un âge record. Un autre panda est né en Chine dans a province du Sishuan. Sa mère vit en captivité, son père est un animal sauvage, ce qui est une première.

Les naissances des pandas géants font toujours sensation car elles sont peu fréquentes. La reproduction des pandas est particulière. La saison des amours chez cette espèce n’a lieu qu’une seule fois par an pendant un mois et demi seulement. La femelle n’est féconde que trois jours. Cela signifie que la rencontre entre l’ovule (la cellule de reproduction femelle) et le spermatozoïde (la cellule de reproduction mâle) doit se faire pendant ces trois pour qu’un bébé voit le jour.

Par ailleurs, le mâle a la réputation d’être maladroit pendant l’accouplement. Ila du mal à savoir quand la femelle est prête et l’acte est souvent trop rapide pour que la femelle soit fécondée. Ce qui limite la chance d’avoir une grossesse.

Espoir

Fin 2016, vue la hausse de la population de pandas géants, l’union internationale pour la conservation de la nature a placé l’espèce non plus dans la catégorie en "danger d’extinction" mais dans celle dite "vulnérable" sur sa liste rouge. Elle n’a pas de chiffres exacts mais elle estime le nombre de pandas géants à l’état sauvage à 2060 dans le monde. Ils vivent principalement en Chine. En 2003, ils étaient 1 596.

Toutefois des menaces pèsent toujours. D’ici à 80 ans, 35% de son habitat (le panda géant vit dans des forêts de bambou) pourrait être détruit à cause du changement climatique. Les activités humaines sont aussi responsables.

UICN, la doyenne

L’Union internationale pour la conservation de la nature, mieux connue sous le sigle UICN, est la plus grande et la plus ancienne des organisations globales environnementales du monde. Elle dresse une liste rouge des animaux et végétaux menacés dans le monde qui évolue d’année en année.


Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 9 Août 2017 à 08:42 | Lu 2307 fois