Tahiti Infos

Paea Manu Ura et Papeete débutent victorieusement le championnat à XV de rugby


Faa’a et son capitaine-entraîneur Manuarii Richmond (en vert) se sont inclinés en toute fin de match face à Paea Manu Ura.
Faa’a et son capitaine-entraîneur Manuarii Richmond (en vert) se sont inclinés en toute fin de match face à Paea Manu Ura.
Tahiti, le 14 avril 2024 - Le stade Fautaua, fief du rugby local, a ouvert le Championnat de Tahiti de rugby à XV 2024, jeudi dernier. Paea Manu Ura a entamé son parcours par une victoire (12-5) face à Faa’a. Papeete s’est également imposé (21-5) samedi soir contre Pirae. La rencontre Moorea-Punaauia, qui complétait le programme de la 1re journée, a été reportée au 11 mai.
 
Punaauia, le champion en titre, Paea Manu Ura, Faa’a, Pirae, Papeete et Jeunesse Moorea vont animer la première phase du Championnat de Tahiti de rugby à XV, une première phase qui opposera toutes les équipes et se déroulera sur cinq journées. Le classement final de cette première partie de championnat conditionnera le programme des demi-finales en opposant le premier au quatrième et le deuxième au troisième, la finale suivant pour les vainqueurs du dernier carré.
 
L’affiche qui a lancé le Championnat de Tahiti à XV, jeudi dernier, constituait un remake de la finale de la Coupe de Polynésie gagnée par Paea Manu Ura sur le score de 17-11 contre Faa’a le 16 mars. Les deux équipes avaient alors proposé un match de qualité et indécis jusqu’au bout. Et si le suspense était encore au rendez-vous jeudi dernier, le niveau de la rencontre n’a pas été palpitant. Si les deux équipes ont tenté d’envoyer du jeu, la partie était de plus en plus hachée au fil des minutes pour cause de ballons perdus en route dans les intentions offensives et de nombreuses fautes. La première demi-heure a pourtant été prometteuse avec une équipe de Faa’a plutôt dominatrice territorialement et une formation de Paea Manu Ura solide défensivement et forte d’un paquet d’avants qui est doucement monté en régime. Aux alentours de la 25e minute, les avants de Paea ont pilonné la défense de Faa’a devant son en-but à trois ou quatre reprises sans pouvoir concrétiser. Et cinq minutes plus tard sur un long ballon de dégagement des verts, Francis Gallot a voulu relancer dans ses 22 mètres, mais Théo Merlier l’a bloqué et gratté le ballon pour aller à l’essai (5-0). Faa’a a fini la première mi-temps à 14 suite au carton jaune de John Tamarono (38e) mais a gardé son avantage au score.

Paea Manu s’impose à la toute dernière seconde
 
Bien qu’en infériorité numérique, Faa’a a fait plus que jeu égal en début de deuxième période d’autant que Jérôme Charles a laissé à son tour ses partenaires de Paea jouer à 14 suite à un carton jaune. Le match était de plus en plus confus au fil des minutes et s’est déroulé pour l’essentiel dans le petit périmètre, le rythme étant pianissimo, conséquence de nombreux arrêts de jeu. Faa’a, qui avait aligné 17 joueurs sur la feuille de match, n’en avait plus que 15 disponibles à l’heure de jeu avec deux sorties définitives pour blessure. Théo Merlier est à son tour sorti pour blessure. Il est revenu un temps dans la partie pour permettre à son équipe de jouer à 15, mais il est définitivement sorti à l’heure de jeu.
 
Paea Manu Ura a recollé au score à la 65e minute après un regroupement et un ballon écarté jusqu’à l’aile opposée et porté dans l’en-but de Faa’a par Taputea Pani (5-5). Nouveau coup dur pour Faa’a quand Lucas Bona est à son tour sorti pour blessure, Faa’a devant finir le match à 13. Les verts ont résisté jusque dans les arrêts de jeu mais ont craqué sur un nouveau mouvement au large de Paea Manu Ura qui a profité de sa supériorité numérique pour envoyer Taputea Pani. Swann Lefeuvre a passé la transformation pour porter la marque à 12-5, l’arbitre sifflant la fin du match dans la foulée.
 
Bonne opération pour Paea Manu Ura, mais la défaite n’est pas alarmante pour Faa’a qui a le potentiel pour finir dans les quatre premiers de la première phase. L’affiche Papeete-Pirae constituait aussi un remake de finale de Coupe, mais au titre de la D2. Papeete l’avait emporté 19-15 et a confirmé samedi soir en dominant la rencontre et en s’imposant nettement (21-5).
 
Patrice Bastian        

Rédigé par Patrice Bastian le Dimanche 14 Avril 2024 à 17:36 | Lu 445 fois