Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Ono'u graffe l'OPH



La résidence "Le Diadème", à Papeete, et sa fresque réalisée en sept jours par les artistes Astro, Deraj et Savaj.
La résidence "Le Diadème", à Papeete, et sa fresque réalisée en sept jours par les artistes Astro, Deraj et Savaj.
PAPEETE, le 3 octobre 2019 - ​Le sixième festival international de graffiti et de street art Ono'u, se tiendra du 15 au 25 octobre au fenua. Cette année, les organisateurs s'associent à l'Office polynésien de l'habitat pour créer une édition spéciale sur le thème de "l’art au service du logement social." 

Après avoir embelli les murs et les grandes façades défraîchies de Papeete et des îles, Ono'u, le festival international de graffiti et de street art organisé par Sarah Roopinia, s'attaque à l'embellissement des résidences sociales du fenua. Ainsi du 15 au 25 octobre prochain pour sa sixième édition, le festival s'est associé à l'Office polynésien de l'habitat (OPH), qui fête ses 40 ans, pour créer une édition spéciale sur le thème "l'art au service du logement social". 

"C’est un superbe projet qui nous permet d’apporter l’art dans de nouveaux quartiers de Tahiti. Cette dimension sociale est plus engageante et donne encore davantage de profondeur à nos actions", explique Sarah Roopinia. "C’est un peu la magie d’Ono'u, de pouvoir apporter une forme de bien-être, de gaieté et de poésie dans le quotidien des Polynésiens à travers l’art. Une évasion qui les sort de leur environnement immédiat parfois un peu terne et de leur routine."

SEPT MURS EN DIX JOURS

Pour cette sixième édition du festival, sept nouvelles fresques murales seront réalisées en l’espace de dix jours sur des bâtiments OPH situés dans l’agglomération. Tout d'abord sur les hauteurs de la Mission, les habitants des Hauts de Vallons et des Hauts du Tira verront la métamorphose en temps réel de cinq façades par huit artistes locaux et internationaux. "Les surfaces qui nous sont proposées par l’OPH ne sont pas toutes évidentes d’accès et l’architecture des bâtiments est parfois très complexe. Ces contraintes compliquent la logistique mais c’est un beau défi à relever avec nos artistes", indique l'organisatrice du festival.
 
Une démarche participative sera également mise en avant avec la conception d’une fresque collective de plus de 20 mètres de long associant huit jeunes résidents des Hauts de Vallons. Ils seront encadrés et assistés par Rival et Deraj, deux street artistes tahitiens révélés lors des précédentes éditions du festival. "Nous avons rencontré les habitants et ils se sentent véritablement impliqués dans cette opération, aussi bien dans le choix des thèmes que pour valider nos propositions artistiques et organiser la logistique sur site", précise Sarah Roopinia.

"L'idée de ce partenariat et de cet événement est de valoriser les occupants de nos résidences au travers de ce travail artistique. Ces résidents auront ainsi l'occasion de participer aux côtés des artistes graffeurs à l'embellissement de leurs lieux de vie", affirme pour sa part Moana Blanchard, directeur général de l'OPH. 
 
Dans le même temps, Ono'u interviendra à Pirae sur le mur d’entrée de la résidence Haumata Val et à Faa’a sur la façade de la résidence Gaby situé dans le quartier Heiri.  Un emplacement sur lequel un jeune talent tahitien sera mis à l’honneur : l’artiste Ravage dans un style très local inspiré des motifs et tatouages polynésiens. A plus long terme, ces fresques pourraient s’inscrire dans le parcours d’art mural ONO’U officiel proposé aux touristes et devenu la première activité touristique culturelle de Tahiti.
 
Deux résidences, situées à Papeete, ont déjà fait l'objet de démarches artistiques. En mars dernier, le street artiste espagnol Okuda, épaulé par le Tahitien Rival, avait réalisé une fresque de 500 m2 pour la résidence étudiante de Paraita. Et en août dernier les artistes Astro, Deraj et Savaj, achevaient leur chef d'oeuvre à la résidence "Le Diadème."

En mars dernier le street artiste espagnol Okuda, épaulé par le Tahitien Rival, avait réalisé une fresque de 500 mètres carrés pour la résidence étudiante de Paraita à Papeete.
En mars dernier le street artiste espagnol Okuda, épaulé par le Tahitien Rival, avait réalisé une fresque de 500 mètres carrés pour la résidence étudiante de Paraita à Papeete.

Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 3 Octobre 2019 à 18:18 | Lu 1779 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 18:02 Audience renvoyée pour les trafiquants d’ice

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués