Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


ONU : Oscar Temaru plaide pour la réinscription devant les pays non-alignés



ONU : Oscar Temaru plaide pour la réinscription devant les pays non-alignés
Le président indépendantiste de la Polynésie française, Oscar Temaru s'est rendu à New York pour plaider en faveur de la réinscription de la Polynésie sur la liste des Pays non-autonomes à décoloniser. Il s'est exprimé mercredi 16 janvier, entre 12 heures et 13 heures (HNE), à l'Organisation des nations unies, devant une assemblée de représentants du mouvement des non alignés.

Le sénateur souverainiste Richard Tuheiava, qui l'accompagne lors de ce déplacement d'une semaine à New York, n'a pu se présenter au colloque organisé au Sénat, jeudi 17 janvier, sur le thème de "La France dans le Pacifique : quelle vision pour le 21e siècle", où il devait introduire le débat sur les coopérations dans le Pacifique.

Dans l'entourage d'Oscar Temaru on n'excluait pas, jeudi 17 janvier, une absence du président du Pays pour la visite du ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, du 20 au 23 janvier prochains. "Lors de notre dernier déplacement à New York nous savions déjà que nous devrions revenir le 10 janvier alors que le ministre était attendu en début d'année, sans précision", nous explique un proche collaborateur. "Nous avons adressé notre agenda à Victorin Lurel en décembre. En dépit de cela, sa visite a été fixée au 20 janvier."

"Quel péché avions-nous commis pour mériter cela ?", interroge Oscar Temaru


Epoque coloniale, période nucléaire et problèmes économiques de l'ère post nucléaire en Polynésie Française : un siècle et demi d'histoire moderne du "peuple ma'ohi" : "Quel péché avions-nous commis pour mériter cela ?", a interrogé Oscar Temaru, lors de son intervention aux accents bibliques, devant les pays non alignés aux Nation Unies. La réinscription y est qualifiée d'"occasion de donner de l’espoir au peuple ma’ohi, une petite nation aux grands rêves, qui pleure et demande à la communauté internationale de choisir avec elle la liberté et la paix".

Le discours

Ia Ora na,
Je voudrais tout d’abord vous présenter tous mes meilleurs vœux pour 2013 et vous remercier pour l'opportunité qui m'est offerte de m’adresser à cette honorable assemblée. Je veux aussi remercier nos pays frères de la région Pacifique, qui ont joué un rôle important et ont soutenu avec persévérance l’avancée de notre cause au sein des Nations Unies.
Le communiqué final du 16e sommet du Mouvement des non alignés qui s’est tenu à Téhéran du 26 au 31 août 2012 affirmait le droit inaliénable du peuple Ma’ohi à l’autodétermination, en vertu de la charte de l’ONU et de la résolution 1514.

Aujourd’hui c’est un devoir et un honneur de vous fournir le contexte nécessaire à une meilleure compréhension de cette déclaration faite à Téhéran. Il fut un temps où notre pays, Ma’ohi nui, était un pays libre, et où notre Peuple était en charge de son propre destin. Cela changea au XIXe siècle, après que les soi-disant “découvreurs” européens eurent atteint nos rivages. Par la suite, notre grand océan Pacifique se retrouva morcelé en partie qu’ils administraient, des colonies.

92 % d’entre vous, honorables membres du MNA, ont subi ce processus de colonisation et en sont sortis pour réclamer leur liberté. 27 d’entre vous ont obtenu leur indépendance du même pouvoir colonial qui régit encore ce qui est aujourd’hui la Polynésie française, et qui définit les limites de la liberté de mon peuple.

On força la main à notre défunte reine Pomare IV pour qu’elle consente à un protectorat, puis à une annexion, et notre pays fut finalement envahi au terme d’une guerre injuste, les guerriers ma’ohi s’opposant avec bâtons et lances face aux fusils et aux canons. Les colonisateurs vainquirent ceux qu’ils appelaient “rebelles”, et que nous appelons héros.
Violant leur propre traité d’annexion du 29 juin 1880, les Français remplacèrent notre système communautaire de partage des terres par le Code Napoléon ; une façon de s’emparer légalement de la terre du peuple ma’ohi, et de permettre l’établissement des colons.

Ceci a causé un bouleversement majeur dont les effets se font toujours sentir chez nombre de natifs ma’ohi qui peinent à obtenir les terres autrefois chéries par leurs ancêtres.

De 1908 à 1966, l’une de nos îles, Makatea, a été pillée pour ses phosphates, générant une richesse énorme pour les colons à qui les droits miniers avaient été accordés.
La Compagnie française des phosphates de l’Océanie quitta Makatea presque du jour au lendemain, laissant derrière elle un désastre écologique et une île fantôme.
À peu près à la même période, lors du combat de l’Algérie pour son indépendance, la France fit le projet de relocaliser ses essais nucléaires dans notre pays, sur les atolls de Moruroa et de Fangataufa.

En 1958, un homme s’éleva contre le pouvoir de l’administration coloniale. Pouvanaa a Oopa, le père du nationalisme tahitien. Ses idées sur un pays Ma’ohi gouverné par le peuple ma’ohi montaient en puissance et commençaient à menacer les plans de la France. L’ennemi de l’État devait disparaître.

Pouvanaa a été piégé, accusé d’avoir voulu incendier la capitale. Dans une parodie de procès, Pouvanaa fut condamné, banni, et envoyé en exil en France.

La route était libre pour le coup suivant de la France : les essais nucléaires.
Quel péché avions-nous commis pour mériter cela ?
30 ans d’essais nucléaires, avec 193 bombes explosant au-dessus ou à l’intérieur des atolls de Moruroa et Fangataufa, qui sont désormais des décharges nucléaires, des terres maudites.
30 ans de mensonges au peuple ma’ohi, à nous utiliser comme rats de laboratoire, en prétendant que ces essais étaient propres et sans danger.
30 ans pour mettre notre société et notre économie sens dessus dessous. Tandis qu’elle lâchait ses bombes nucléaires, la France lâchait aussi de grandes quantités d’argent pour créer une économie artificielle et captive.

Ce faisant, elle a mis en place un système qui bénéficiait d’abord aux colons. Notre mode de vie traditionnel a été détruit. Les pêcheurs ne pêchaient plus. Les fruits et tubercules endémiques n’étaient plus cultivés. Les commerces, leurs produits importés et l’argent facile des centres d’essais nucléaires, ont rapidement démantelé les bases de ce qui nous rendait pratiquement autosuffisants.

Aujourd’hui, des enfants naissent avec des anomalies et des gens meurent de maladies radio-induites qui seront immanquablement transmises à de nombreuses générations futures.
Entre-temps, les Français ont occasionnellement donné du mou à la laisse du chien. Nous attirant avec l’illusion de la liberté… ça sent la liberté, ça a le goût de la liberté, mais ne vous y trompez pas : la version française de “l’autonomie” n’est pas la liberté. Nous ne sommes rien de plus qu’une collectivité française, gouvernée en réalité depuis Paris.
De 1977 à 2011, on nous a imposé six mises à jour de notre statut. En fait, un petit “bac à sable politique.” Tout notre soi-disant “statut d’autonomie” n’est rien de plus qu’une petite loi organique à l’intérieur du corps des lois de la France. Une loi qu’ils peuvent changer à leur guise, sans consulter le peuple ma’ohi.

Mais soyons clairs : ni nos ancêtres, ni nos enfants n’ont aliéné ou n’aliéneront jamais notre droit universel à l’autodétermination.
Alors, pourquoi la France est-elle si déterminée à nous garder sous son joug, à présent que les essais nucléaires sont terminés ? Pour le dire simplement, Ma’ohi Nui, avec cinq millions de kilomètres carrés, représente la moitié de son domaine maritime, en faisant la troisième nation océanique du monde. Plutôt qu’un petit pays insulaire, nous sommes un grand pays océanique, aussi grand que l’Europe de l’ouest.

La France cherche maintenant à exploiter notre océan. Depuis les poissons jusqu’aux gisements de phosphate récemment découverts, et les énormes réserves minières de terres rares de nos fonds sous-marins.

C’est encore une histoire de David contre Goliath, et la raison pour laquelle nous voulons que notre pays soit de nouveau sur la liste de l’ONU des territoires non autonomes.
Sans l’ONU en guise d’arbitre entre la France et nous, c’est de nouveau un combat ardu et inégal.
Soyons clairs, ceci n’est pas une requête pour obtenir l’indépendance sans le vote de notre peuple. Ce que nous voulons est une évolution de nos relations avec la France vers plus d’équité, sous le contrôle de l’ONU.

Un jour viendra où cette évolution arrivera à maturité, et la question de l’indépendance sera ensuite posée. Mais ceci demandera de passer par un référendum.
Mais qui sera autorisé à prendre part à un vote si décisif ? Les 6 000 “expatriés” français qui restent trois ans dans notre pays doivent-ils voter sur notre avenir ? Un non natif avec moins de 15 ans de résidence devrait-il voter sur notre avenir ?

Le droit français permet aux Européens de participer aux scrutins en Polynésie française seulement trois mois après leur arrivée. La loi qui définit qui, quand et comment nous votons dans toutes nos élections n’est ni élaborée ni votée à Tahiti, mais à Paris par le Parlement français, sans réelle consultation du peuple ma’ohi.

Sans le cadre international de l’observation par les Nations unies, un tel référendum serait une farce et une disgrâce pour la démocratie.

Il y a 35 ans, en 1978, je suis venu pour la première fois à l’ONU, à New York, pour m’opposer aux essais nucléaires français dans notre pays. À l’époque on m’avait répondu que l’ONU ne pouvait pas nous aider sur ce sujet, car nous avions été unilatéralement retirés par la France, en 1947, de la liste des Nations unies des territoires non autonomes.
En 1986, je suis revenu avec mes frères de Nouvelle-Calédonie Kanaky, une autre colonie française également retirée de cette liste. Avec le soutien du Mouvement des non alignés et de nombreux autres elle a été réinscrite par un vote en assemblée générale. Il aura fallu que le sang coule en Kanaky, et la détermination de mon défunt frère spirituel Jean-Marie Tjibaou, pour y parvenir.
La paix, le développement économique et social ont suivi, et un processus équitable vers un référendum d’autodétermination est en place.
Comment quiconque peut-il dire que ce qui a été fait pour la Nouvelle-Calédonie ne peut pas être fait pour la Polynésie française-Ma’ohi Nui ?
Aujourd’hui, avec l’aide du Tout-puissant, je vous présente le cas de mon peuple.

Cette fois, en tant que président du Pays, et avec le soutien de l’assemblée, des églises locales et régionales et du Conseil œcuménique des Églises et, plus important, le soutien du Groupe mélanésien Fer de lance et des leaders du Pacifique.
Notre cas est très spécifique. Nous ne demandons pas l’inscription, mais la réinscription sur la liste de l’ONU de laquelle nous avons été retirés unilatéralement, sans consultation de notre peuple ni aucune résolution de l’assemblée générale des Nations unies.
Notre quête est pacifique, mais notre détermination est forte. Elle l’a toujours été.
La décolonisation et l’autodétermination ne doivent pas être vues comme des menaces pour les puissances coloniales, mais comme une façon de remplir la mission sacrée à laquelle elles se sont engagées devant les Nations unies depuis 1946.

Récemment la France a soutenu la Palestine, ainsi que l’a fait le Mouvement des non alignés, se montrant fort et uni. Aujourd’hui vous avez l’occasion de faire une autre déclaration à la face du monde.
Une occasion de rappeler aux Nations unies ses engagements fondamentaux sur la décolonisation.
Une occasion de donner de l’espoir au peuple ma’ohi, une petite nation aux grands rêves, qui pleure et demande à la communauté internationale de choisir avec elle la liberté et la paix.
Il y a 36 ans, j’aurais pu choisir un chemin plus paisible. Mais mon âme et ma foi ne pouvaient se plier et accepter la colonisation.
Au lieu de m’aligner sur la supercherie des “essais nucléaires propres” français, je m’y suis opposé. Pour cela, ma famille, mes amis ont souffert. J’ai été menacé, jeté en prison, traité comme un terroriste et j’ai risqué ma vie en bien des occasions.

Aujourd’hui, certains essayent encore de faire croire à notre peuple qu’il n’y a pas d’avenir en dehors de la dépendance. Mais je sais que Ma’ohi Nui possède les atouts et le potentiel pour construire une nation par et pour nous-mêmes.
Cette conviction ne faiblira jamais, car le droit à l’autodétermination est l’héritage le plus précieux pour nos enfants.

Comme l’a dit autrefois Dag Hammarskjöld : Ne reniez jamais votre propre expérience et vos convictions au nom de la tranquillité.
Mauruuru, Te aroha ia rahi.”


Rédigé par () le Vendredi 18 Janvier 2013 à 05:28 | Lu 5511 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

78.Posté par tevamana le 01/02/2013 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

+10000 opuhara i mataoa

Tiamara'a

77.Posté par opuhara i mataoa le 01/02/2013 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle tristesse de lire des commentaires dévalorisant notre magnifique fenua, notre identité Maohi et notre président Oscar Temaru, par des propres " maohi " !! Moi, je suis fier de mon pays et je crois en mon pays.

76.Posté par tintin à l'ONU le 28/01/2013 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ te aho api
Non, Oscar est le seul qui ait eu l'intelligence de se contenter de ce qu'il avait ramasser.
+/- 10 millions de revenus mensuels, des retraites de toutes parts, les parts chez AXA (car à l'APF on ne cotise pas à la CPS) et les loyers de ses hangars.
Ensuite, 30 ans de voyage gratos, de billets d'avion en First gratos, bouffe, hotels, petits avantages en nature ,ect…oui il a su se contenter de cela, d'autres ont eu les dents encore plus longues.
MAIS, il est grisé par le pouvoir et la mégalomanie qu'il développe jour après jour, pour un combat dont il est non légitimité, enfin, avant le 5 mai.
Rappelez- vous, qui a fait "bleuir" le CA de TNTV 4 mois avant les élections?
Juste comme les voyous d'avant…!
Dans les îles, le Tavini fonctionne comme leurs prédécesseurs CAR la politique en pays maohi, comme en France ne peut être autrement mais en Polynésie , le système clanique a toujours conditionné le fonctionnement politique des peuples.
"193 pays que représent l'ONU: 124 pour 16 abstention et 53 contres. maohi nui donc à la majorité"
oh de qui tu me parles ?? et le peuple polynésien ??? combien ont été sondés ????
La parole au peuple, qu'est ce qu'on se fout de l'avis de l'Irak,...

75.Posté par tetua684 le 28/01/2013 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

enfin un début d'explication aux propos d'OT...

"une petite histoire lorsque Oscar avec des militants sont entrés dans les eaux interdites autour de moruroa pour manifester contre la reprise des essais nucléaires. ils ont été arrêté par l'armée et jeté en prison. n'ayant pas commis de crime, lui et ses amis ont été relâché." : je suppose qu’il s'agit juste d'une garde à vue et qu'il y a été mis parce que, comme tout le monde (et pas parce qu'il s'agissait d'OT), et comme cela est souligné il s'agissait d'eaux interdites !

"J’ai été menacé, jeté en prison, traité comme un terroriste et j’ai risqué ma vie en bien des occasions. " pour le reste, je ne sais toujours pas de quoi il s'agit !

Pour le reste et l'absence de condamnation de notre président, ben j'attends les suites de l'affaire Ravel, Tetuanui et Le Gayic...


74.Posté par Karl le 28/01/2013 08:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Te aho api:
Avec ta nouvelle nationalité Ma'ohi Nuiyenne et pour peu que tu aies un peu de pognon, tu auras droit d'aller à Moorea sans visa ! ...Excellent comme avancée !

73.Posté par te aho api le 27/01/2013 07:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tintin à l'ONU@
une petite histoire lorsque Oscar avec des militants sont entrés dans les eaux interdites autour de moruroa pour manifester contre la reprise des essais nucléaires. ils ont été arrêté par l'armée et jeté en prison. n'ayant pas commis de crime, lui et ses amis ont été relâché. et il y en a d'autres petites histoires de ce genre dont beaucoup ne sont pas au courant. par la grâce de Dieu parce que oui, il est un croyant, un fervent catholique. il s'en est toujours sorti. et cet Oscar à de tous ceux qui ont gouverné c'est le seul qui n'est pas et ne sera jamais condamné, pour un quelconque détournement de fond public. ma main à couper. et puis "mea ma" faaea na" lorsque flosse a été condamner pour etc..... je n'ai pas vu du tout vos commentaires sur cette abruti. cela veut dire que vous êtes pareil que lui? vous aimez les ali babas de toute façon à lire vos conneries de commentaires c'est une honte.
bref
mea ma sondage sur 193 pays que représent l'ONU: 124 pour 16 abstention et 53 contres. maohi nui donc à la majorité, et pourrait donc prétendre à l'indépendance de son fenua. je veux retrouver mon identité. les français ne veulent pas donner alors je vote indépendance. ...

72.Posté par tintin à l'ONU le 26/01/2013 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tupai
moi ....des crampes...tu plaisantes ou ce sera à forcer de me tordre de rires.
et le billet d'avion pourquoi?
La Polynésien n'est plus française?
Si un jour, je devais quitter le territoire, c'est moi qui le déciderait comme un grand.
Aussi, pas trop d'impatience, le résultat sortira des urnes le 5 mai, et NOUS, nous l'accepterons.
Tupai, tache de ne pas détaler comme un lapin avant tout le monde avec tes francs Pacifique sous les bras, ton petit flacon de monoi, et un peu de fafaru.
Oscar n'a pas la carrure d'un chef d'état, c'est un arriviste, manipulateur, et à présent menteur....."j'ai été mis en prison comme un terroriste ...."
Pauvre Polynésie, des incompétents, doublés de pito énormes, plein au as qui jouent avec l'avenir d'un peuple, et de plus d'une religiosité schizophrénique, quoi de plus représentatif et ambivalent que d'aller s'allonger au pied du dieu des......colons !!!!

71.Posté par te aho api le 26/01/2013 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

aller un vrai sondage et pas comme celui que nous présente polynésie 1 ère. l'ONU est représenté par 193 pays;
combien de pays voteront pour la réinscription de Maohi nui sur cette liste?
pour moi;

124 pays sur 193

question de revenir un peu sur le sujet.:
la réinscription sur la liste. pour moi ça va se faire.
mais pour ceux qui sont encore dans le doute, vos pronostics. n'oublier le Sénateur TUHEIAVA car bien sur c'est le seul actuellement qui travaille, car l'autre vieux devrait démissionner pour son inaction bref!
à vos pronostics.

70.Posté par tupai le 26/01/2013 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tintin à l''ONU,

alors apprête toi à avoir des crampes d'estomac à force de pleurer !!! et prépare ton billet d'avion

69.Posté par Memo le 26/01/2013 00:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le niveau mental de ceux qui disent qu'"en France, ils ne pourront pas planter en HIVER, ce qui fait UNE de nos richesses ",vole aussi bas que celui de leur président qui utilise des boites de conserves en aluminium pour planter ses cocotiers... Voici quelques fruits et légumes hivernaux auxquels ils me font penser... pomme de terre, poire, courge, navet...

Mais je comprends leur allégeance à leur metua... il est vrai qu'il a fait tant de chose pour la Polynésie depuis 2004!!!!

68.Posté par Sarah le 25/01/2013 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'independance n'est pas le plus urgent. Faudrais se debarrasser de ce malade de president (qui pars a LA avec 300 000 f en poche pour ''l'ONU'' alors qu'il se balade aux casinos), puis reformer le gouvernement pour enlever les autres pilleurs (parce que oui, si il n'y avais que le president, on en serais pas la) et reconstruire le pays avec l'aide de la France et non contre elle. Oui, elle a fait des degats, mais acceptons l'aide. Prenons la main de ce grand Pays jusqu'a notre reconstruction economique. Nous pourrons ensuite lacher cette main comme de bon vieux amis qui se disent au revoir.

67.Posté par Zeb le 25/01/2013 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez vu les résultats du sondage des Nouvelles pour la personnalité de 2012 ?? Même GTS bât Oscar. Un peu plus loin on voit que 74% des voix sont « pour » que l’état s’oppose aux démarches d’Oscar à l’ONU. Vous savez quoi les lécheurs de rétros ?…Si j’étais vous, je commencerai à me poser pas mal de questions…

66.Posté par Montana le 25/01/2013 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J’ai été menacé, jeté en prison, traité comme un terroriste et j’ai risqué ma vie en bien des occasions.
Mensonge !!! Et après il ose jeter la pierre sur ses concurrents en les traitants de menteurs….
Tupai, l’arnaque c’est de faire croire aux gens que pour pondre un contrat de développement il faille obligatoirement passer par la case ONU ! Non mec, nous ne sommes pas naïfs à ce point et votre embrouille ne prend pas. Rien ni personne ne vous à jamais empêché de pondre un bon projet d’avenir pour notre pays et de le mettre en place…Bien au contraire, c’est même ce que vous êtes normalement sensés faire ! Tout le pays vous attend !!! Vous êtes au pouvoir depuis un bon moment déjà et à part lécher les rétros et nous servir votre chère idéologie; rien ! Nous sommes de plus en plus nombreux à croire et être convaincus que si vous embuez autant le miroir …ce n’est que pour cacher votre funeste et déplorable incompétence !

65.Posté par te aho api le 25/01/2013 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Sénateur Tuheiava et merci l'Oscar TEMARU. Yahou! nous allons l'avoir cette réinscription. les zozos d'autonomistes "poiri taotao ma" nous maohi nui allons aussi chercher notre identité qui été volé par ce colonialisme français. nous sommes en droit de le réclamer. je ne suis pas né en france. je suis tahitien et je demande à l'état français
de me rendre mon identité.

64.Posté par tintin à l'ONU le 25/01/2013 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"J’ai été menacé, jeté en prison, traité comme un terroriste et j’ai risqué ma vie en bien des occasions."
QUELLE HONTE.
Ce type est un mégalomane, mythomane, renseignement pris, il n`a JAMAIS été emprisonné.
Quel foutage de gueule, cela ne semble pas déranger ni son nègre Moetai, ni sa fille qui attend de prendre la relève.
Il se prend pour Mandelam, la Daila Lama sauf que la Polynésie est loin d'être l'AFS ou le Tibet.
Pauvre homme qui partira sans être reconnu comme le grand metua qu'il tente en vain d'être, il lui manque du charisme, de l'honnêteté et de l'intelligence,
Vivement que l'on s'en débarrasse une bonne fois pour toutes, lui, ses sbires et les racistes qui le suivent ,
Ils ont du bien se marrer à l'ONU,

63.Posté par tetua684 le 25/01/2013 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"J’ai été menacé, jeté en prison, traité comme un terroriste et j’ai risqué ma vie en bien des occasions. " Hein ???????????

62.Posté par Siko TEAGAI le 25/01/2013 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Siko
Je me pose une question sur les discours d'Oscar Temaru présentés à l'ONU !!!
Ce sont des discours en Anglais ou en Réo Maohi ???
Teie te mana'o !!!

61.Posté par te aho api le 25/01/2013 05:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mauruuru tupai
les honnêtes hommes les autonomistes du fenua ceux qui clamaient haut et fort qu'ils étaient ceux qui pourraient mettre le pays dans l'ère du 21 ème siècle ou le pays serait grand et grace à leur yaotollah gaston "ma" celui qui se prenait pour le allah des autonomistes du fenua eh ben celui là il est encore entrain de jouer au chat et à la souris l'adorateur des autonomistes. je comprends pourquoi les jeunes vont voler ils savent que les autonomistes sont des ali baba. on verra les prochaines élections et même si Oscar sortait vainqueur les zozos d'autonomistes feront tout pour casser sa victoire, comme en 2004 il est sorti vainqueur mais pas pour les zozos les bandits, les tricheurs, les menteurs. enfin bref! aller Oscar, il y a des
racistes dans notre pays qui ne méritent pas de vivre sur notre fenua.

60.Posté par tupai le 24/01/2013 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite-
seulement, les pourris, les seuls, ce sont ceux qui ont gouverné avant 2004 : le Tahoeraa, la grande famille autonomiste qui se proclame la seule à savoir travailler et développer le pays et dont on voit les résultats aujourd'hui : les champions du développement sont devant la justice et le pays est dans la misère parce que ces champions n'ont rien fichu de solide, que du vent ! ce qui fait le bonheur des indépendantistes, l'horreur suprême. Donc on les met dans le même sac, celui des pourris, et comme ils ne sont pas pourris, on va trouver autre chose : ils sont incompétents
sauf que oscar est le seul à avoir un vrai programme de développement : l'agriculture, et la pêche, la terre et la mer, c'est indispensable, et incontournable. il parlait d'une flottille de thoniers, gaston ma se sont réveillés 10/ 15 ans trop tard, il parlait de planter, les zzozos rigolaient : on va grimper aux cocotiers ! il encourageait les produits locaux dans les cantines de Faa'a, Buillard à la télé: "il veut nous faire revenir en arrière" !!! c'est du grave ! dès qu'un indépendantiste ouvre la bouche, on le bâillonne avec des sarcasmes, c'est pas grave, on avance quand même. Avec le ps ce sera...

59.Posté par tupai le 24/01/2013 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai une autre histoire pour montana, swissair, trucmuche et autres,
la perte de confiance dans les hommes politiques c'est d'abord une sorte de revanche de la presse quotidienne écrite, des journalistes, qui ont été baillonnés par le tahoeraa et prend sa revanche aujourd"hui, grâce au Taui qui l'a libérée des contraintes et redonné de la liberté,
mais c'est une presse "blanche", désolé les mecs et avec des journalistes plus ou moins de passage qui ne comprennent rien des "spécificités" polynésiennes, et qui voient avec leurs connaissances et mentalités de métros, je ne suis pas en train de les dénigrer, mais seulement de vouloir comprendre
ils ne connaissent pas notre histoire, des bribes seulement, ils ne l'ont pas vécu, ça dure depuis longtemps les dérives
en particulier, ils ne comprennent pas que des polynésiens veuillent devenir souverains, comme si la colonisation n'avait jamais existé. Bien sûr qu'elle existe, encore aujourd'hui. Si la France veut empêcher le projet aquacole avec les chinois, elle peut, elle en a la capacité et le droit, voilà déjà un point où ça blesse,
et dans leurs commentaires, les journalistes, ils se gardent bien de faire la différence : tous pourris, ...

58.Posté par te aho api le 24/01/2013 03:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

57.Posté par Montana le 22/01/2013 06:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tevamana et à tous les lécheurs de retro : Tout le mode reconnait que la raison de notre crise locale c’est la perte de confiance. Une perte de confiance vis-à-vis de l’ensemble de sa classe politique, incapable de gérer le pays, incapable de proposer une vision, incapable de structurer et mettre en place des projets, incapable de courage pour prendre les décisions qui s’imposent. Incapables même de nous proposer un programme !! A ce triste constat s’ajoute ensuite la crème de la crème : Oscar et son indépendance, son seul et unique fond de commerce. Pensez-vous qu’avec autant de graisse, autant d’idéologies irresponsables et dépassées ce pays donne la confiance nécessaire aux gens ? A ces propres habitants ? Beaucoup sont déjà partis et beaucoup songent à partir car oui, personne ne reste sur un navire qui coule ! Surtout lorsque c’est le capitaine du navire qui s’amuse à trouer la coque !

56.Posté par Swissair le 21/01/2013 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez Tevamana, reviens vite à Huahine et Papeete pour commencer à organiser l'exil des Polynésiens vers l'Europe, NZ, fenua kanaki.
Qui serait assez idiot pour rester dans une république bananière qui va de nouveau enrichir les nantis, ceux là même qui prendront ( enfin tenteront, car il faut certaines qualifications tout de même) les places vacantes.
En voilà quelques unes qui vont se libérer, tu vas enfin pouvoir refourguer tes super logiciels.
Comment peux-tu être assez naïf mais je ne crois en aucun cas que c'est ton cas, c'est juste une rancoeur et vengeance personnelles.
Tu cautionnes tout ce que dit notre illuminé et pourtant, c'est loin d'être un intellectuel comme tu les affectionnes, aussi, il doit y avoir une raison bien plus machiavélique, disons perverse.
Tu as du mal à te modérer, tu avais un auditoire sur TT, mais tes relents t'ont vite fait fuir vers d'autres cieux, ton auditoire n'était pas assez réceptif à tes psychoses, tu as arrêté d'informer pour passer à l'insulte, le racisme....
Et Oscar, pour finir a enfin usé du mensonge publiquement à l'ONU prétendant avoir fait de la prison ....on commence par un petit mensonge et jusqu'où cela peut-il mener.....?
Rentre au ...

55.Posté par Trucmuche le 21/01/2013 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tevamana, il n'y à qu'au cinéma que tu peux voir un divorce se passer dans la joie, la paix et la bonne humeur...tu parles de respect, alors dis-nous, puisque tu as l’air de tout savoir, comment le pays traitera t-il tous ceux, plusieurs dizaines de milliers de polynésiens, qui préféreront garder la nationalité française ? Remboursera t-il à la juste valeur tous ceux qui auront investis en Polynésie mais qui préféreront ou qui seront invités à partir ? Industriels, investisseurs, médecins, cadres, agents publics et privés, bref, toutes les personnes morales et physiques qui partiront, comment les dédommagerez vous ? Parce que c’est par ça, que devra commencer le respect dont tu nous parles…

54.Posté par tevamana le 21/01/2013 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

1 2 3 4
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:22 Une femme se noie dans la rivière Mahateaho

Dimanche 18 Novembre 2018 - 17:00 Les squats qui inquiètent les autorités

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués