Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Nucléaire : la "mise au point" de l'administrateur apostolique de Papeete



PAPEETE, le 5 mars 2016. Le Père Jean-Pierre Cottanceau, administrateur apostolique de Papeete, a fait une "mise au point" sur la position de l'Eglise face aux conséquences des essais nucléaires. La commission 'Justice et Paix' du diocèse prépare une déclaration à ce sujet, précise-t-il. L'homme d'Eglise réfute l'idée "que l’Eglise Catholique aurait été silencieuse pendant toutes ces années d’essais nucléaires sur le territoire".


L'administrateur apostolique de Papeete le Père Jean-Pierre Cottanceau a tenu à faire une "mise au point" après la visite du président de la République François Hollande en Polynésie française le 22 février. Cette "mise au point" est parue dans le PK 0, le bulletin gratuit de liaison de la communauté de la Cathédrale de Papeete et dans le communiqué d'information de la Mission catholique mercredi. "Face au désarroi et aux questions qui peuvent se poser dans notre Église par rapport aux commentaires suscités par cette visite, et par rapport à son implication dans la gestion des problèmes liés aux expérimentations nucléaires, le moment est venu pour moi d’apporter quelques clarifications", écrit-il.

L'homme d’Église tient d'abord à réagir face à ceux qui disent "que l’Église Catholique aurait été silencieuse pendant toutes ces années d’essais nucléaires sur le territoire". "J’ai sous les yeux un certain nombre de prises de position qui invitent à nuancer cette opinion", assure-t-il et de citer une "déclaration du Père Paul Hodée" en 1991, une réaction de Mgr Coppenrath, publiée dans la Documentation catholique en 1992, et une "déclaration de Monseigneur Michel Coppenrath suite à la reprise des essais nucléaires français en Polynésie, en date du 18 juin 1995".
Pour le Père Jean-Pierre Cottanceau, "à l’heure actuelle, le débat concerne la question des conséquences des expérimentations nucléaires (…). Il précise donc que la commission « Justice et Paix » du diocèse "prépare depuis quelque temps une déclaration à ce sujet". "Si l’on veut contribuer à éclairer objectivement les consciences et à dépassionner le débat, cela demande une information aussi exacte que possible sur les réalités en cause et une réflexion sereine", insiste-t-il.
L'administrateur apostolique de Papeete a également tenu à rappeler que l’Eglise Catholique se veut "respectueuse de la dignité des représentants de l’Etat et du Pays et elle attend de chacun de ses représentants ce même respect. Cependant, elle rappelle qu’il y aurait grand danger de confusion et d’atteinte à la liberté d’expression telle que garantie par la Loi si l’Etat venait à s’immiscer dans la façon dont l’Eglise entend mener sa réflexion et son action, dans la mesure, bien entendu où cette action s’inscrit dans la légalité."

Le Père Jean-Pierre Cottanceau rappelle enfin le rôle des laïcs et des prêtres et des diacres.
"Il n’y a pas dans l’existence du prêtre, de 'secteur privé' qui pourrait s’organiser indépendamment et en dehors du sacerdoce. (…) Il y a toujours, certes, un écart entre la fonction du prêtre et sa vie. Mais si cet écart était consciemment entretenu, si le prêtre entendait se réserver pour lui, n’accordant à l’Eglise que l’accomplissement de certains devoirs de fonctionnaire, il violerait un impératif fondamental de sa vie et du Christianisme, celui de l’unité entre le ministère et la personne. Ainsi, le statut social du prêtre dépend de sa vocation et de son ordination."
Jamais l'homme d'Eglise n'évoque l'association 193, présidée par le Père Auguste, mais on ne peut qu'y penser. Père Auguste a commenté sobrement sur la page Facebook de l'association : "donnons au moins le temps à l'Eglise catholique de se prononcer (à travers la commission Justice et paix), avant même de tirer des conclusions hâtives."




le Samedi 5 Mars 2016 à 11:18 | Lu 3006 fois

Tags : EGLISE, NUCLEAIRE






1.Posté par Peter SAUER le 05/03/2016 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trois interventions en 30 ans, c'est un vrai matraquage ...

2.Posté par manoivi le 05/03/2016 20:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trois intervention après 1990. Refuser d'admettre que les essais étaient une extraordinaire manne financière, refuser d'admettre qu'affolés par cette manne financière, personne du plus grand au plus petit, n'a su en profiter pour réfléchir à un développement durable, reste une extraordinaire hypocrisie, à l'image de la pédophilie. Malheureusement le durable n'était pas d'actualité, nous étions dans la société de consommation à outrance. Aujourd'hui aussi d'ailleurs, mais nous avons appris à vivre avec cette hypocrisie qu'on nomme parfois diplomatie!!!

3.Posté par zozo le 05/03/2016 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

4.Posté par santucci le 07/03/2016 07:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

allez voir sur google et taper TEPARII ETIENNE cet ancien CURE tout se qu'il a écrit !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5.Posté par Erick Monod le 07/03/2016 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rien a ajouter , @Peter et Manoivi , si ce n'est que la première prise de position officielle de l'Eglise Catholique fut donc celle du père Hodee en 81 soit une bonne quinzaine d'années après le premier essai - " hâtons-nous mais lentement !,,"
et que , malgré son ton mesuré , celui ci s'est fait alors taper sur les doigts par sa hiérarchie...
Quant à Michel Coppenrath , il choisira de s'exprimer beaucoup plus tard , après plus de 190 tirs , au moment de la suspension des essais et lors de leur reprise en 95 !!!
Dommage que le père Auguste n'ait pas été évêque à cet epoque !!!!

6.Posté par CITRUS le 07/03/2016 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONJOUR

effectivement ,....hypocrisie colossal
car ,'''' l'ouvrir '' après 90 lors des essaie sous terrain ,

7.Posté par EPIMAZ le 07/03/2016 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rendez à César…

Il est à Tahiti un prêtre, de l’Église catholique romaine locale, engagé dans une cause laïque.
Rien dans son apparence vestimentaire, tout comme dans son discours médiatique, ne laisse supposer qu’il est un prêtre séculier.
C’est pourquoi il prend soin de préciser qu’il est « deux personnes », l’une prêtre, l’autre laïque engagée et, qu’en cette dernière personne, il ne représente évidemment pas le clergé…

Au sujet des apparences, il est courant aujourd’hui que certains ministres catholiques ne portent aucun signe distinctif apparent de leur état : en l’occurrence la croix (à l’instar de certains mouvements chrétiens lancés au XIXe siècle), alors que maints laïcs, engagés ou non, chrétiens ou non, affectent de mettre en évidence ce signe symbolique, apparu au IVe siècle sous le règne de l’empereur Constantin, en témoignage de la crucifixion romaine de Jésus-Christ.

Là, ça devient difficile à comprendre. Tout chrétien sait que le Christ est une seule personne hypostatique. C’est-à-dire, à la fois de nature divine et de nature humaine, selon les enseignements donnés en chaire par ce même prêtre…

Lequel est déclaré « Président » (dont le rôle, dans ce cas, doit être dé...

8.Posté par Peter SAUER le 07/03/2016 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas chercher longtemps à comprendre toute l'astuce de l'implication dans ce mouvement de ce prêtre qui n'a, pour seul but, de faire douter les personnes naïves. Le prêtre l'a dit donc c'est juste ...
Les oreilles de beaucoup de scouts et d'enfants de coeur doivent siffler en ce moment. Il est connu que si, dans un cercle fermé d'individus, l'un d'entre eux se met en avant, c'est qu'il a souvent quelque chose à cacher.

9.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 07/03/2016 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On n'en parle pas ici mais j'ai lu ailleurs : "Lionel Beffre (…) confirmant à Radio 1 avoir contacté l’administrateur apostolique pour l’interroger sur la position de l’église catholique par rapport au militantisme du père Auguste. »
Heureusement que ce père là ne milite pas pour le DROIT au RSA des polynésiens français SDF… sinon l’haut-commis aurait aussi demandé cet administrateur aposto-politique ce qu’il en pense ? ! hohohohohohohoho
Bref, je suis sûr que d’ici une cinquantaine d’année des administrateurs de tous bords vont se prévaloir d’avoir aussi… été POUR LE DROIT AU RSA des êtres humains qui vont dans leurs églises, temples, maisons, etc…. hihihihihi rollstahiti@gmail.com

10.Posté par Cool Ruler le 07/03/2016 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Epimaz,

je comprend ton raisonnement mais au risque de faire le "malin", un prêtre n'est pas aux 35 heures, ni aux 39, c'est pas ce que je qualifierai de job, à moins qu'il ne soit à plein temps. Sinon, le week end, il va trip sur la plage et finir au Ute Ute ???
Prêtre tu es, prêtre tu reste, avec ou sans soutane, avec ou sans tonsure, avec ou sans rose (dédicace).
Bref, le prêtre, du moins celui que je conçois version catholique, est censé s'occuper du spirituel, à la limite de l'humanitaire (faut bien recruter des membres ...) mais surtout de bien rester dans sa sphère. Et les moutons seront bien gardés, sans mauvais jeux de mots, mais alors pas du tout :-)

11.Posté par emere cunning le 07/03/2016 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quels guignols vous faites tous ! L'Eglise catholique aurait, alors, pris position sur les essais de... la France que vous auriez tous hurlé au scandale, et qu'elle n'a pas à s'en mêler, et qu'elle ferait mieux de s'occuper de ses pédophiles... et toute la sérénade habituelle qu'on entend sur elle et ses "moutons de polynésiens, abêtis par la religion", n'est ce pas. Sauf qu'ici, elle me semble concernée dans la mesure où ses paroissiens se confient et ont recours à elle, qu'elle a secouru et abrité plus d'une veuve dont les époux sont revenus de Mururoa entre 4 planches (je le sais de ces personnes). Et puis, vous oubliez que nos prêtres d'alors venaient quasiment tous de France, ce qui expliquerait peut-être cela.

12.Posté par pif paf le 07/03/2016 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

après les procureurs, les juges, et les profs, v'la ti pa que Emere s'en prend aux prêtres venus de métropole.
À quand un discours contre le champagne, la bière, et le malt issus de France qui seraient venu saouler et abrutir les citoyens de Polynésie ?

13.Posté par la folie des grandeurs le 07/03/2016 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est DIEU le coupable : c'est lui qui a créé la radio-activité !

Tout comme pour Adam et Eve, il ne fallait pas leur donner de pomme.

14.Posté par zozo le 08/03/2016 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



l' eglise condamne clairement ceux qui pensent être prêtre comme on est fonctionnaire ou salarié . Père augute doit se retirer de l'association 193 et avec lui tous les religieux catholiques .Il y a suffisament de gens pour se battre pour le fait nucléaire . Et tellement moins de mediatisation pour nos SDF ,femme et enfant battu !!!! Père auguste doit s'occuper des pauvre et laisser le débat politique ,nucléaire et judiciaire au laic et au institution !! peche d'ORGUEIL et de VANITE

15.Posté par pif paf le 08/03/2016 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zozo
Père Auguste ferait en effet mieux de s'occuper des pauvres comme toi, pauvre d'esprit !

16.Posté par emere cunning le 09/03/2016 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ pif paf,
V'la ti pa que je devrais blablater comme toi. O vai hoi 'oe ?
D'abord, j'ai dit : "vous oubliez que nos prêtres d'alors venaient quasiment tous de France, ce qui expliquerait PEUT-ÊTRE cela". Tu les as connus ? Moi je les ai connus, ils venaient régulièrement voir et discuter avec mes parents. Et je puis t'affirmer que je ne les ai jamais entendus critiquer ou seulement parler des essais nucléaires de la France. Ni en privé, ni en classe, ni à l'Eglise. Pourtant, ils se mêlaient de tout et c'était loin d'être des ignares.
Alors dis-moi, quel est ton problème ? Pas touche aux métropolitains ? C'est parole d'évangile ?

17.Posté par pif paf le 10/03/2016 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere
Amalgamer les prêtres catholiques au pouvoir politique de France (et à l'organe du Ministère de la Défense), c'est remettre en cause le principe de séparation (principe de laïcité) : religieux et politique
C'est juste la même remise en cause de la séparation du pouvoir judiciaire (du siège) et du pouvoir politique.
C'est considérer l'ensemble des français : unanimes, et soumis à la dictature d'un pouvoir autocratique.
Ce n'est pas l'adjectif "français" qui doit être dénigré, mais chaque individu, action ou opinion.

18.Posté par santucci le 11/03/2016 03:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

personne n'a répondu à ma quetion concernant le père etienne TEPARII dit PERRY

19.Posté par emere cunning le 11/03/2016 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@pif, paf,
je n'ai pas l'intention de me lancer dans un débat sur la laïcité, nous serions encore là demain quand même en France, tes politiques en ont fait tout un plat, pour finir par se taper dessus (mosquée, pas de mosquée..).
Par contre (pour faire court), il se trouve que vous nous avez ramené dans vos bagages vos religions, bien ancrées ici désormais, et vos essais avec toutes les conséquences que l'on sait, même si tu ne veux pas les voir. Et nous nous sentons tous concernés, nos prêtres y compris, par les problèmes de personnes qui en souffrent aujourd'hui, réclament un pardon, etc... Inutile de vous en prendre à l'Eglise, les responsables qui refusent d'assumer, on les connaît

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués