Tahiti Infos

Nouvelle procédure de demandes des permis de construire pour les fare OPH


Nouvelle procédure de demandes des permis de construire pour les fare OPH
Tahiti, le 17 avril 2024 – À partir du 1er mai prochain, les demandes de permis de construire de fare OPH seront à déposer à Papeete, à l’agence des Remparts de l’Office polynésien de l’habitat ou à la Direction de maîtrise d’ouvrage de l’OPH à Tipaerui.
 Cette initiative, effective à partir du 1er mai 2024, vise à simplifier les démarches pour les demandeurs et à accélérer le traitement des dossiers.
Au cours de l'année 2023, la DCA a enregistré un total de 3 300 demandes de permis de construire, parmi lesquelles 35% concernaient des fare OPH. Cette forte demande incite le Pays à adopter une approche plus efficace pour gérer les autorisations de construction et assurer la conformité des projets. Face à ces défis et sous l’impulsion de la ministre du Logement, en charge de l’Aménagement, un partenariat a été mis en œuvre entre l'OPH et la DCA afin d'optimiser les délais de traitement des permis de construire.
Ainsi, à partir du 1er mai prochain, les formalités relatives au retrait et au dépôt des demandes de permis de construire des fare OPH, pour Tahiti et Moorea, seront centralisées à l’Office polynésien de l’habitat. Ces démarches s’effectueront à l’agence des Remparts, située à Papeete, ainsi que dans les bureaux de la Direction de la maîtrise d’ouvrage de l’OPH basés dans la zone industrielle de Tipaerui. 
Pour Tahiti et Moorea, toutes les demandes de permis de construire concernant les fare OPH seront préalablement examinées par les services de l'OPH avant d'être transmises à la DCA. Cette préévaluation vise à garantir la conformité des projets avec les normes en vigueur et à accélérer leur validation.
Pour les Tuamotu-Gambier, l'OPH se chargera d’instruire les demandes de conformité pour les fare OPH, la DCA délivrant la certification de conformité sur la base d'une checklist précise.
L’objectif de cette réforme est de réduire les délais de traitement des demandes, d'améliorer la qualité du service public en matière de logement social et de faciliter l'accès à un logement décent pour les familles polynésiennes. Des ateliers d'information, des guides pratiques et un service de support seront mis à disposition pour faciliter l'adaptation à ce changement.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 17 Avril 2024 à 17:52 | Lu 2855 fois