Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Nouvelle-Calédonie: "pas forcément de basculement" vers l'indépendance au troisième référendum



Nouméa, France | AFP | lundi 05/10/2020 - Après le deuxième référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie, marqué par une courte victoire du non et une participation historique, il n'y aura "pas forcément un basculement" lors du troisième scrutin, même s'"il y a théoriquement encore une réserve de voix pour les indépendantistes", juge le docteur en géopolitique et spécialiste en géographie électorale, Pierre-Christophe Pantz.

QUESTION: Quels sont les grands enseignements du deuxième référendum ?

REPONSE: "C'est d'abord incontestablement la victoire du non à l'indépendance, à plus de 53%, mais aussi la forte progression du camp du oui -plus de trois points par rapport au premier référendum-. C'est un élément à prendre en compte, c'est clair qu'on ne négocie pas de la même manière quand on a 46% au lieu de 43%. Ce que l'on observe aussi, comme pour les autres élections, c'est qu'il y a une très forte corrélation entre la répartition du peuple kanak et la répartition du vote indépendantiste. Les communes et les bureaux de vote où on vote indépendantiste, c'est là où il y a principalement la population kanak."

Q: La réduction de l'écart entre les deux camps s'explique-t-il par la participation record ?

R: "Pour expliquer la progression du oui, on peut imaginer que soit il y a un basculement d'un camp à l'autre, soit une meilleure mobilisation des abstentionnistes. Moi je penche plus pour la second possibilité, parce que ce que nous enseignent les trente dernières années de géographie électorale, c'est qu'il y a une forme d'imperméabilité dans le position des différents électorats. Il y a très peu de basculement d'un camp à l'autre. Quand on compare dans les communes et les bureaux de vote le taux de participation et l'augmentation du oui, on se rend compte que ce sont les indépendantistes qui ont capitalisé sur l'augmentation de la participation. Ces trois points de plus du vote indépendantiste correspondent peu ou prou aux trois points d'augmentation de la participation. Le camp du non n'a pas perdu de voix, il a même progressé de 3.000 voix, mais quand on voit la progression du oui, plus de 10.000 voix, la dynamique se situe clairement dans le camp du oui."

Q: Les indépendantistes peuvent-ils l'emporter au troisième référendum ?

R: "On a une forte progression sur ce scrutin mais par rapport à la répartition de l'abstention, globalement on a encore une participation un peu moins forte -même si elle a augmenté- aux Iles Loyauté et dans certains bureaux de vote du grand Nouméa. Ce sont des bureaux de vote qui sont plus favorables au camp indépendantiste. On pourrait dire que théoriquement, il y a encore une réserve de voix pour les indépendantistes. Du côté des non-indépendantistes, il y a aussi une réserve de voix, peut-être moins importante, mais tout dépendra de la mobilisation pour le troisième scrutin. Je ne suis pas sûr qu'il y ait forcément un basculement. Quand on regarde aujourd'hui les différents scrutins depuis une trentaine d'années, il n'y a pas eu un scrutin où les indépendantistes étaient majoritaires. Ils pourraient l'être, mais ce serait surprenant au regard de l'histoire politique de la Nouvelle-Calédonie." 

le Lundi 5 Octobre 2020 à 04:36 | Lu 366 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus