Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Nouvelle-Calédonie : des employés de Super U soupçonnés d’avoir détourné 42 millions



Dans le magasin, encore ouvert hier, la fréquentation n’a pas souffert malgré cette affaire. L’équipe devrait, en revanche, être largement remaniée dans les jours à venir.
Dans le magasin, encore ouvert hier, la fréquentation n’a pas souffert malgré cette affaire. L’équipe devrait, en revanche, être largement remaniée dans les jours à venir.
24/11/2015 - Les Nouvelles Calédoniennes. Entre septembre 2014 et septembre 2015, au moins une dizaine de salariés du Super U de Kaméré auraient dérobé un grand nombre de marchandises. Des gardes à vue sont en cours.

Ils s’en étaient fait une petite habitude. Certains que la direction ne s’en rendrait pas compte. Des employés du Super U de Kaméré ont été entendus ces dernières heures par les enquêteurs de la police nationale au sujet d’une véritable petite entreprise de vol, impliquant une dizaine de personnes, du plus petit au plus haut échelon du magasin. Des vols qui se chiffreraient tout de même au total à près de 42 millions de francs sur douze mois.

UN NOMBRE DE VOLS ANORMAL

« C’est un magasin qui fonctionne très bien, raconte un responsable du groupe. Au départ, nous étions satisfaits. Mais nous étions tout de même inquiets de voir autant de vols. Chaque directeur de magasin est responsable de réaliser son inventaire, sauf une fois dans l’année où la direction du groupe se déplace avec un commissaire aux comptes. »

C’est justement à l’occasion d’un inventaire que la direction a commencé à se poser des questions et à avoir de sérieux doutes. Car les pertes, même pour un magasin très fréquenté, étaient anormalement hautes. 

« Nous avons alors décidé de mettre en place une surveillance très discrète pour comprendre ce qui se passait. Car nous aussi, nous avons des comptes à rendre à nos supérieurs… » Selon nos informations, c’est avec l’aide d’un détective que sont observés les agissements des employés. Et les surprises se succèdent.

ILS INSTALLENT UNE PRIME AU VOLEUR

Une grande majorité des salariés du magasin semblent impliqués. Ils ne se contentent pas de voler de la marchandise, mais s’organisent. Ainsi des ventes flash, « tout à 50 ou à 100 francs », sont lancées de temps en temps. Les sommes, elles, sont mises dans un pot commun, une caisse noire, qui était utilisée pour quelques achats. Mieux ! Certains avaient instauré la « prime au voleur ». Si l’un des employés complices arrivait à attraper une personne faisant du vol à l’étalage, il récupérait la marchandise, mais également une petite « taxe » qui partait dans la fameuse caisse noire…

Face aux questions des enquêteurs, certains n’ont pas cherché longtemps à nier. D’autres ont préféré démissionner en présentant leurs excuses et en avouant regretter avoir agi de la sorte durant aussi longtemps. Du côté de la police nationale, on se contente pour l’instant de confirmer qu’une enquête est en cours et que plusieurs personnes sont actuellement entendues.

Impossible donc de savoir si d’autres stratagèmes ont été mis en place pour récolter de l’argent, ni de savoir comment et pourquoi cette caisse noire avait été mise en place. Une chose est sûre, le vol organisé de façon massive et avec un grand nombre de complicités aura quand même duré une année.


Rédigé par Les Nouvelles Calédoniennes le Mardi 24 Novembre 2015 à 03:48 | Lu 820 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués