Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Nouvelle-Caledonie climat de tension aux abords de la tribu de St Louis



NOUMÉA, 27 mai 2014 (AFP) - Un important dispositif de gendarmerie était déployé mardi aux abords de la tribu de Saint-Louis en périphérie de Nouméa, toujours le théâtre d'incidents sporadiques après une nuit de heurts le week-end dernier sur fond de conflit avec le groupe minier Vale, a constaté l'AFP.

Plusieurs dizaines de gendarmes mobiles et des véhicules blindés sont positionnés sur la route, qui longe la tribu kanake de Saint-Louis sur la commune du Mont-Dore.

Ponctuellement, la circulation est interrompue en raison des jets de pierre sur les voitures, commis par des jeunes cachés dans les broussailles. La plupart des poteaux de lampadaires ont été sciés, des carcasses de voiture brûlées gisent en bordure de chaussée tandis que des fumerolles s'échappent de la tribu où les gendarmes ne pénètrent pas.

Toute la nuit de samedi à dimanche, la route de St Louis a été bloquée par des barrages sur lesquels jeunes encagoulés et forces de l'ordre se sont affrontés. Les gendarmes mobiles et leurs véhicules ont été la cible de tirs de fusils de chasse et un gendarme a été légèrement blessé au cou.

Dans la nuit de dimanche, des saccages importants ont eu lieu sur le site de l'usine métallurgique de Vale. Des locaux ont été détruits ou mis à sacs ainsi qu'une douzaine de camions et des véhicules ont été incendiés.

L'industriel a chiffré les dégâts à 20 ou 30 millions de dollars US.

Cette poussée de fièvre est intervenue à l'issue d'une réunion des chefferies kanakes du sud de la Nouvelle-Calédonie, qui devaient se positionner sur une éventuelle fermeture de l'usine de traitement de nickel du groupe brésilien Vale, théâtre le 7 mai d'un nouvel incident.

Près de 100.000 litres d'une solution contenant de l'acide se sont déversés dans une rivière, provoquant la mort d'un millier de poissons et crustacés, et entrainant l'arrêt de la production sur décision de la province sud.

Les coutumiers kanaks ont choisi de donner un délai de deux mois à l'industriel mais les habitants de la tribu de St Louis n'ont pas accepté cette position.

cw/jcc

Rédigé par () le Mardi 27 Mai 2014 à 06:21 | Lu 973 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 05:40 Double hommage à Samuel Paty en Nouvelle-Calédonie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus