Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Nouvelle-Calédonie: Sonia Lagarde (UDI) emporte Nouméa à l'UMP



NOUMÉA, 30 mars 2014 (AFP) - La députée UDI Sonia Lagarde a remporté dimanche les municipales à Nouméa, devant ainsi la première femme maire de la capitale calédonienne, après avoir remporté son duel contre le candidat de l'UMP, Gaël Yanno.

Lors des législatives de juin 2012, Sonia Lagarde, du parti local Calédonie Ensemble (centre droit) avait déjà battu Gaël Yanno, en lui prenant son siège de député.

Élue au conseil municipal dans l'opposition depuis douze ans, Mme Lagarde, 65 ans, devance son adversaire de l'UMP, premier adjoint sortant, de 1.108 voix et totalise 51,62% des suffrages.

Au premier tour, Sonia Lagarde était arrivée en tête, avec seulement 556 voix d'avance sur Gaël Yanno, tandis que Gaby Briault, candidat du Rassemblement-UMP (droite) fâché avec les instances parisiennes de l'UMP, totalisait un peu plus de 15% des voix.

Entre les deux tours, M. Yanno, proche de Jean-François Copé, avait fait alliance avec Gaby Briault, ce qui sur le papier devait lui assurer la victoire.

Les électeurs ont visiblement mal compris cette réconciliation soudaine alors que Gaël Yanno avait claqué la porte du Rassemblement-UMP pour créer en juillet 2013 son propre parti avec l'appui de la direction de l'UMP.

"Je savoure cette victoire avec tous les Nouméens. J'ai la victoire modeste et j'ai envie de la partager", a déclaré Sonia Lagarde, après la promulgation des résultats.

Descendante de bagnards, Sonia Lagarde est une commerçante qui s'est engagée en politique il y a une vingtaine d'années pour s'opposer à la toute-puissance de Jacques Lafleur, ex-homme fort du Caillou décédé en 2010.

Elle succède à Jean Lèques (Rassemblement-UMP), 83 ans, qui était maire depuis vingt-huit ans et avait choisi de ne pas se représenter.

Dans l'agglomération de Nouméa, le président du gouvernement Harold Martin (Avenir Ensemble, droite) remporte de justesse un quatrième mandat à Païta, tandis que le Rassemblement-UMP conserve ses fiefs du Mont-Dore et de Dumbéa.

Les indépendantistes kanaks, qui gèrent l'essentiel des communes de l'intérieur et toutes celles des îles Loyauté, ont remporté 19 municipalités sur 33 en tout, soit le même nombre que dans la précédente mandature. Ils prennent notamment l'île des Pins au sénateur UMP Hilarion Vendegou.

Rédigé par () le Dimanche 30 Mars 2014 à 14:31 | Lu 375 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués