Tahiti Infos

Nouvelle-Calédonie: 5 gendarmes "blessés" dans des heurts en marge de la visite de Darmanin


Crédit Delphine Mayeur / AFP
Crédit Delphine Mayeur / AFP
Nouméa, France | AFP | mercredi 21/02/2024 - Cinq gendarmes ont été "blessés" en Nouvelle-Calédonie dans des heurts entre manifestants et forces de l'ordre provoqués par la visite de Gérald Darmanin, a indiqué mercredi le Haut-commissariat de la République.

Dans la matinée, des manifestants qui souhaitaient se rendre devant le gouvernement, où était reçu le ministre de l'Intérieur, ont été bloqués par le dispositif de sécurité composé de gendarmes mobiles et d’agents de la Police nationale.

"Trois vagues de bousculades ont été repoussées par les gendarmes mobiles qui ont utilisé des grenades lacrymogènes", a indiqué la communication de la Direction territoriale de la Police nationale (DTPN) à l’AFP.

Des jets de pierre ont accompagné les mouvements de foule et "cinq gendarmes ont été blessés", a détaillé dans un communiqué Louis Le Franc, le Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, précisant que cinq personnes avaient été interpellées.

Selon la police, aucune dégradation n’a été constatée par ailleurs. Le calme est rapidement revenu après le départ de M. Darmanin et la levée du dispositif de sécurité.

Les 500 manifestants, selon l’estimation de la DTPN, répondaient à l’appel de la cellule de coordination des actions de terrain de l’Union calédonienne, le plus important parti indépendantiste. Ils demandent le retrait du projet de loi constitutionnelle présenté par M. Darmanin en Conseil des ministres le 29 janvier.

Le projet vise à ouvrir le corps électoral pour les élections locales, actuellement restreints aux natifs et aux résidents présents avant 1998 en Nouvelle-Calédonie.

Une délégation de trois manifestants a été reçue par des membres du gouvernement local et a ensuite remis un courrier adressé à M. Darmanin.

Interrogé sur ces tensions lors d’échanges avec la presse, le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer n’a pas souhaité faire de commentaire.

le Mercredi 21 Février 2024 à 11:04 | Lu 907 fois
           



Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected]. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.