Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Norvège: Hurtigruten suspend ses croisières après des cas de Covid



Oslo, Norvège | AFP | lundi 03/08/2020 - L'armateur norvégien Hurtigruten a annoncé lundi la suspension de toutes ses croisières d'expédition après l'irruption de dizaine de cas de nouveau coronavirus sur un de ses navires, un épisode pour lequel la compagnie a reconnu des "défaillances".

Au moins 40 personnes, 36 membres d'équipage principalement philippins et quatre passagers, ont été testées positives à l'issue de deux croisières réalisées en juillet à bord du MS Roald Amundsen entre la Norvège continentale et l'archipel du Svalbard dans l'Arctique.

Cette irruption de cas dans un pays qui a réussi à enrayer la pandémie a valu des critiques à Hurtigruten, accusé d'avoir redémarré ses croisières prématurément et d'avoir tardé à informer l'ensemble des 386 passagers après la détection du premier cas.

"C'est une situation grave pour tous ceux qui sont concernés. Nous n'avons pas été suffisamment bons et nous avons fait des erreurs", a déclaré le directeur général de la compagnie, Daniel Skjeldam, dans un communiqué.

"Au nom de tous chez Hurtigruten, je suis désolé pour ce qui s'est produit. Nous assumons totalement nos responsabilités", a-t-il ajouté.

La compagnie a reconnu "des défaillances dans plusieurs de (ses) procédures internes", sans préciser lesquelles.

La police norvégienne, de son côté, dit envisager l'ouverture d'une enquête.

Alors que le Roald Amundsen est déjà immobilisé à Tromsø (nord), le Fridtjof Nansen et le Spitsbergen resteront à leur tour à quai au terme des croisières en cours dans les jours à venir. L'express côtier, une ligne régulière qui relie les ports de la longue côte norvégienne, n'est, elle, pas concernée par la suspension des activités.

L'Institut norvégien de santé publique a demandé à ce que l'ensemble des passagers des deux croisières concernées observent une quarantaine de dix jours à compter de leur retour à terre et subissent des tests.

Il s'agit de Norvégiens dans l'immense majorité des cas mais la liste comprend aussi quelques passagers de nationalité allemande, danoise, britannique, américaine, française, estonienne et lettone.

Hurtigruten était l'un des premiers acteurs à avoir repris ses activités dans un secteur de la croisière sinistré par la pandémie de Covid-19.

le Lundi 3 Août 2020 à 06:01 | Lu 354 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus