Tahiti Infos

Natation : Six nouvelles qualifications pour les championnats de France


Après des compétitions en petit bain à la piscine de Pater, les nageurs ont retrouvé, ce week-end, pour la première fois de la saison, le grand bassin de Tipaerui.
Après des compétitions en petit bain à la piscine de Pater, les nageurs ont retrouvé, ce week-end, pour la première fois de la saison, le grand bassin de Tipaerui.
Tahiti, le 22 novembre 2021 - Cent-vingt nageurs ont participé ce week-end au premier Meeting 50 mètres de la saison, à la piscine de Tipaerui. On retient notamment les six nouvelles qualifications pour les championnats de France jeune et junior qui se tiendront en décembre. Chez les filles, Ragihei-Kura Timo, sur le 200 m papillon, et Heimaruiti Bonnard, sur le 100 m papillon, ont réalisé les minimas requis. Du côté des garçons, Ohana Sommers a validé deux qualifications (50 m papillon et 100 m nage libre), Mateo Lefait s'est qualifié sur le 50 m nage libre et Enzo Kernivinen en eau libre. 

Les nageurs ont replongé, ce week-end, dans le grand bain. La Fédération tahitienne de natation a organisé, à la piscine de Tipaerui, son premier Meeting 50 mètres de la saison. Cent-vingt nageurs étaient engagés sur les 34 courses du programme. Cette compétition était par ailleurs la dernière occasion pour certains espoirs de valider des qualifications pour les championnats de France jeunes (de 11 à 14 ans) et juniors (de 14 à 18 ans) qui se tiendront en décembre.  

Chez les filles, on note ainsi deux nouvelles qualifications : Heimaruiti Bonnard (Fenua Sauvetage Natation), 12 ans, a signé les minimas requis sur le 100 mètres papillon grâce à un chrono de 1'13"60. Bonnard s'est par ailleurs offert deux meilleures performances régionales dans sa catégorie d'âge : la première sur le 50 mètres nage libre (29"54) et le seconde sur le 100 mètres nage libre (1'04"12). 

Toujours chez les filles Ragihei-Kura Timo (OLP), 11 ans, s'est elle offerte une qualification sur le 200 mètres papillon en signant un temps de 2'57"74. Comme Bonnard, la nageuse de l'OLP s'est également offert deux meilleures performances régionales, sur le 200 mètres brasse (3'04"26) et le 1 500 mètres nage libre (21'34"86). 

Du côté des garçons, quatre nouvelles qualifications ont été validées, dont deux pour le seul Ohana Sommers (OLP), 15 ans. La première sur le 50 mètres papillon (27"26) et la seconde sur le 100 mètres nage libre (55"70). Mateo Lefait (I Mua), 14 ans, a lui réalisé les minimas sur le 50 mètres nage libre en signant un chrono de 26"24. Et Enzo Kernivinen (CNP), 14 ans, a lui validé la seule qualification pour les championnats de France en eau libre grâce son temps de 18'09"75 sur le 1 500 mètres nage libre. 

Les nageurs se tournent désormais vers la traversée du chenal entre Tahiti et Moorea qu'ils réaliseront, ce dimanche, dans le cadre du Tahiti Swiming Dream, organisé par la FTN en partenariat avec l'Académie Philippe Croizon (lire encadré). 

 

La traversée Tahiti-Moorea avec Philippe Croizon

La Fédération tahitienne de natation, en partenariat avec l'Académie Philippe Croizon, organise du 25 novembre au 7 décembre le Tahiti Swimming Dream. L'événement sera notamment marqué, ce dimanche, par la traversée du chenal entre Tahiti et Moorea avec la participation de Philippe Croizon, 53 ans. L'intéressé, amputé des deux bras et des deux jambes, était devenu célèbre en 2010 lorsqu'il avait traversé la Manche à la nage. Parti de Folkstone, en Angleterre, Croison avait atteint les côtes françaises en un peu plus de 12 heures. 


Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 22 Novembre 2021 à 16:13 | Lu 573 fois