Tahiti Infos

Nat s'évacue vers les Tuamotu


Le haut-commissaire, Éric Spitz, met en garde la population quant aux risques dépressionnaires possibles à venir. La vigilance est toujours de rigueur durant les prochains jours.
Le haut-commissaire, Éric Spitz, met en garde la population quant aux risques dépressionnaires possibles à venir. La vigilance est toujours de rigueur durant les prochains jours.
Tahiti, le 8 février 2024 – Le haut-commissariat a annoncé la levée de la pré-alerte cyclonique, ce jeudi matin, pour les îles du Vent et Sous-le-Vent. Toutefois, l'État prévient que la dépression tropicale modérée Nat poursuit sa course vers les Tuamotu, et invite la population à la plus grande prudence.
 
Les îles Sous-le-Vent, et plus particulièrement les îles du Vent, peuvent désormais souffler. Le haut-commissariat a annoncé ce jeudi matin la levée de la pré-alerte cyclonique dans la zone. En effet, alors que la dépression tropicale modérée Nat était attendue à seulement 100 km des côtes de Tahiti, cette dernière s'est finalement déplacée plus au sud à plus de 160 km. Un soulagement pour le haut-commissaire, Éric Spitz : “Les dégâts ont été minimes la nuit dernière malgré les conditions observées, puisque nous avions tout de même des creux de 4 à 5 mètres au large, des vents qui ont par moment atteint les 95 km/h, et des pluies conséquentes même si inférieures aux prévisions de Météo-France. Nous avons constaté ce matin quelques dégâts au niveau du trou du souffleur, des câbles électriques ont été sectionnés par endroit, quelques arbres sont tombés au pic rouge, au pic vert et à Papara. Je pense que l'on peut dire que l'ensemble des dégâts n'est pas trop important.”
 
D'autant plus que le bilan humain ne fait état ni de mort, ni de blessé durant les intempéries. Le haut-commissariat assurant que seule une quarantaine de personnes ont été relogés du côté de Papeete par mesure préventive. “Nous saluons les différents services de l'État, du Pays, et les tāvana qui ont pris les mesures nécessaires depuis 48 heures pour empêcher et prévenir tout dégât, tout blessé et tout décès durant cette tempête”, a insisté le haut-commissaire. Toutefois, le représentant de l’État a également tenu à rappeler la reconduction de certaines mesures pour la journée de jeudi : “Les écoles et les garderies resteront fermées [jeudi]. Nous maintenons également l'interdiction des activités de montagne et nautiques. Seul l'arrêté concernant la navigation est levé à compter de midi, ce qui signifie que les navettes entre Tahiti et Moorea sont libres de reprendre dès cet après-midi.” En revanche, le haut-commissaire a précisé que toutes ces mesures seront levées dès ce vendredi à 0 heure, assurant ainsi non seulement la reprise des écoles dès ce vendredi, mais également de toute l'activité économique des îles de la Société.
 
Les Tuamotu en alerte
 
Hélas, si les îles de la Société sont effectivement hors de danger, l'État a rappelé que la dépression tropicale modérée Nat poursuit sa course vers l'archipel des Tuamotu et particulièrement vers les îles de Hereheretue, Nukutepipi, Tematangi et Moruroa. En effet, des vents forts pouvant atteindre les 120km/h, ainsi qu'une forte houle de 4 à 5 mètres et des pluies intenses étaient attendus dès ce jeudi en journée et début de soirée. Un passage au plus près de Hereheretue était prévu ce jeudi après-midi, tandis que la dépression tropicale devait passer près de Nukutepipi dans la nuit. Tôt vendredi la dépression est prévue dans les environs de Tematangi, Moruroa, Tureia et Marutea Sud.
 
Et selon le haut-commissaire, d'autres dépressions pourraient également naître les jours à venir dans une zone située entre 1500 et 2000 km de la Polynésie. À l'exemple de la dépression “Osai” qui se dirige actuellement vers la Polynésie mais qui commence déjà à se désagréger. L'État et le Pays appellent la population à rester sur ses gardes et préviennent que la saison cyclonique est loin d'être finie.

Rédigé par Wendy Cowan le Jeudi 8 Février 2024 à 14:41 | Lu 1392 fois