Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Najat Vallaud-Belkacem à l'internat du lycée de Taaone



PIRAE, le 22 octobre 2016. La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a effectué samedi matin une visite au lycée de Taaone. Elle a notamment visité l'internat et la classe préparatoire PTSI (physique, technologie et sciences industrielles).

La ministre de l'Education nationale a été accueillie de manière traditionnelle par les élèves de l'internat.

La climatisation "ne serait pas un luxe"

Najat Vallaud-Belkacem a ensuite pris le déjeuner avec les élèves de l'internat. Le lycée polyvalent de Taaone accueille environ 1 200 élèves parmi lesquels près de 350 étudiants sont internes et proviennent des îles et archipels éloignés. Parmi ces internes, Titaina, 15 ans, et Hinano, 15 ans. Toutes les deux sont élèves en seconde. Respectivement originaires de Takaroa et de Ahe, elles confient avoir "l'habitude de l'internat". "C'est notre cinquième année", soulignent en chœur les deux jeunes filles.

Loin de se plaindre de l'internat, elles aiment les "activités" proposées dans l'établissement. Pourtant, des choses pourraient être améliorées. "Les élèves sont très courageux", souligne Ateni Hiipeva. En tant que surveillant des internes le week-end, il a fait visiter l'internat à la ministre de l'Education nationale. Parmi les demandes à Najat Vallaud-Belkacem : "la climatisation". "Ce ne serait pas un luxe. Dans l'internat qu'on a visité au rez-de-chaussée, on ferme la nuit pour qu'il n'y ait pas d'intrusion mais il fait très chaud", précise-t-il. La salle informatique pourrait aussi, selon lui, être rafraîchie puisqu'elle date "d'il y a 10 ans".

Visite de la classe préparatoire PTSI

Une classe préparatoire PTSI (physique, technologie, sciences de l'ingénieur) a ouvert cette année scolaire au lycée du Taaone à Pirae. Cette filière permet d'accéder massivement aux 177 cursus des grandes écoles d'ingénieurs publiques, dont les plus connues les Arts et métiers, Les Ecoles normales supérieures, Centrale-Supélec, Polytechniques...

Après une visite de la salle de cours de cette classe préparatoire, la ministre de l'Education nationale a échangé avec les élèves. Hianau, élève dans cette classe préparatoire, a souligné l'intérêt d'avoir une classe préparatoire de ce type au fenua. "Sur cinq années d'études, nous pourrons en passer deux ici et trois en métropole. C'est important car pour certaines familles, envoyer son enfant en France est un frein. A la fin de mes études, je compte revenir au fenua pour participer à l'économie du fenua". "Il y a intérêt !" a ajouté Edouard Fritch.

L'an prochain, la deuxième année de classe préparatoire sera mise en place. La ministre de l’Éducation nationale s'est engagée à "mettre les moyens humains nécessaires" pour cette ouverture. Trois enseignants supplémentaires devraient être mis en place.

Rédigé par Mélanie Thomas le Samedi 22 Octobre 2016 à 10:12 | Lu 3159 fois

Tags : EDUCATION






1.Posté par teiva le 22/10/2016 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comme d' hab on fait voir le bon côté et on camoufle le pire comme ça on va avancer

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance