Tahiti Infos

Mutation des policiers : Maina Sage rappelle la nécessité de la prise en compte du CIMM


Mutation des policiers : Maina Sage rappelle la nécessité de la prise en compte du CIMM
PARIS, le 13 février 2019. Maina Sage, élue à l'Assemblée nationale demande au ministère de l'Intérieur que le Centre d'intérêt moral et matériel (CIMM) dans les mouvements de mutation 2019 de la police nationale soit pris en compte.


La députée polynésienne, Maina Sage, a interpellé, à l'occasion d'une question écrite, le ministre de l'Intérieur sur la non prise en compte du Centre d'intérêt moral et matériel (CIMM) dans les mouvements de mutation 2019 de la police nationale. "Depuis la loi dite EROM du 28 février 2017, la prise en compte du CIMM est une obligation", a-t-elle rappelé. Elle le sollicite donc sur le mouvement de mutation en cours afin que les dispositions de la loi EROM soient mieux prises en compte.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 13 Février 2019 à 03:04 | Lu 3402 fois